Coupe du Trône: le Wydad file en quarts de finale (VIDEO)    Coupe du Trône: Les 8 qualifiés pour les quarts de finale connus    Le club de Ziyech se retire de la Super League    Cinq clubs anglais se retirent de la controversée « Super League »    Programme des principaux matchs du mercredi 21 avril    Dossiers des contractuels : Amzazi jette de l'huile sur le feu !    Maroc/Protection sociale : cinq projets de décrets adoptés par le Conseil de gouvernement (Vidéo)    Les vols directs Maroc-Israël seront opérationnels après le Ramadan    Tanger : Deux individus interpellés pour vol sous la menace de la violence à l'intérieur d'une agence bancaire    De jeunes volontaires réexposés au Covid-19 pour une étude britannique    Maroc/Prolongement des mesures exceptionnelles pour certaines catégories affiliées à la CNSS: Deux décrets adoptés    Approbation du Plan gouvernemental intégré de mise en œuvre du caractère officiel de la langue amazighe    ONU : Omar Hilale décrie la propagande fallacieuse de l'Algérie et du "polisario" sur la situation au Sahara    Hakima El Atrassi à cœur ouvert    Restructuration de la direction technique des équipes nationales    Le Youssoufia Berrechid arrache le nul face à l'AS FAR    8 millions de têtes d'ovins et de caprins seront identifiées    CFC, un hub financier «plus attractif que jamais»    Omar Hilale dénonce la duplicité de l'Algérie et du «polisario» au sujet de l'Envoyé personnel pour le Sahara marocain    Les services de la Sûreté à pied d'œuvre dans le Grand Casablanca    Conseil de gouvernement: Du nouveau pour l'AMO des indépendants    Ahidous, Ahwach, Izlan n Tyerza, Tizrarin, Timnadin, Tagnawit ...en mode Rock&roll, blues, pop ou Rock    Peindre à l'encre océanique    «La quête de sens et du bien-être sont les obélisques dans l'ère post-covid»    Covid: comment se dérouleront les épreuves du bac 2021 au Maroc ?    Nasser Bourita s'entretient avec son homologue irlandais    Covid-19 au Maroc: quelque 5.000 salariés ont pu réintégrer leurs emplois    Covid-19/Maroc: Voici le nombre de personnes vaccinées à ce jour    DGAPR : la grève de la faim annoncée par les détenus Soulaimane Raissouni et Omar Radi "n'a aucun lien avec les conditions de leur détention"    Nouvelle résolution du Parlement européen sur la dégradation des droits de l'homme en Algérie    L'ONU met en garde contre les changements climatiques...2021 doit être l'année de l'action (Guterres)    Le chef de l'armée libanaise remercie le roi Mohammed VI    S.M. Le Roi lance la généralisation de la protection sociale    Le Maroc élu à la présidence du Conseil exécutif de l'Organisation pour l'interdiction des armes chimiques    Le Maroc élu à la présidence du Conseil exécutif de l'Organisation pour l'Interdiction des Armes Chimiques    Les Nuits du Ramadan 2021 célèbrent les «racines africaines»    Téhéran redit sa disposition à dialoguer avec le rival saoudien    Famine : des ONG demandent 5,5 milliards de dollars pour sauver 34 millions de personnes    Le journaliste et critique d'art Jamal Boushaba n'est plus    "Annette" de Leos Carax, film d' ouverture du 74ème Festival de Cannes    Journée internationale des monuments et des sites: Un riche programme de sensibilisation autour des valeurs historiques de Rabat    Espagne: le « passeport sanitaire » bientôt lancé    Le Maroc insiste sur l'impératif de placer la lutte mondiale contre la drogue parmi les priorités    Tchad : le président Idriss Déby Itno tué au front    Décès de l'ancien vice-président américain Walter Mondale à l'âge de 93 ans    Adoption en commission d'un projet de loi relatif au blanchiment des capitaux    La COVID-19 ravage les camps de Tindouf et touche le personnel de l'ONU    Cette semaine en Liga...    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





La France et l'Allemagne peinent à écouler leurs vaccins AstraZeneca
Publié dans Barlamane le 02 - 03 - 2021

La France et l'Allemagne ont du mal à écouler leurs quantités de vaccins AstraZeneca, qui a mauvaise presse avec sa moindre efficacité supposée chez les plus de 65 ans et contre certains variants.
Effets secondaires indésirables, efficacité discutée : victime d'une mauvaise réputation, le vaccin AstraZeneca contre la Covid-19 est boudé par les populations en France et en Allemagne, obligeant les autorités à multiplier les messages rassurants pour éviter de laisser périmer les stocks.
«Si c'est ce vaccin qui m'est proposé, je le prendrai bien évidemment» : jeudi, le président français Emmanuel Macron s'était personnellement impliqué, louant un vaccin « secure » selon les critères des autorités sanitaires.
Le remède était jusque-là déconseillé pour les plus de 65 ans en France, mais le ministre de la Santé Olivier Véran a annoncé lundi soir sur la chaîne France 2 que son utilisation serait étendue aux personnes âgées de 50 à 75 ans présentant des comorbidités. Les 75 ans et plus continueront à être vaccinés avec les vaccins Pfizer-BioNTech ou Moderna.
Même son de cloche chez la chancelière allemande Angela Merkel, qui vantait le 25 février dernier un «vaccin dans lequel on peut avoir confiance» et appelait les Allemands à ne pas faire de tri entre les différents laboratoires pour se faire vacciner.
Le 8 février, Olivier Véran avait montré l'exemple en se faisant lui-même injecter une dose du vaccin devant les caméras.
Cette unanimité en faveur du vaccin suédo-britannique traduit une forme d'urgence des deux côtés du Rhin, où les deux pays ont du mal à écouler leurs quantités de vaccins «AZ» reçues.
En France, seules 270 000 doses (sur 1,6 million disponibles) ont été administrées, un ratio similaire à celui de l'Allemagne qui a utilisé 240 000 doses (sur 1,45 million).
Il faut dire que le vaccin «AZ» n'a pas très bonne presse, d'abord au sujet d'une moindre efficacité supposée chez les plus de 65 ans et contre certains variants.
«AstraZeneca bashing»
Les critiques ne s'arrêtent pas là. Des effets secondaires indésirables ont été signalés dans plusieurs hôpitaux en France, auprès de personnels soignants vaccinés «AZ», essentiellement des symptômes grippaux.
Le phénomène a été suffisamment sérieux pour que certains hôpitaux, comme celui de Saint-Lô en Normandie (nord-ouest), suspendent leur vaccination. Le fonctionnement de l'établissement était affecté par un trop grand nombre de personnes en arrêt maladie après l'injection.
À l'heure actuelle, certains pays comme les Etats-Unis n'ont pas encore validé le vaccin AstraZeneca.
Alors, pour éviter «l'AstraZeneca bashing», comme l'a déploré le président du syndicat des médecins généralistes français Jacques Battistoni, les autorités se lancent dans une campagne de réhabilitation.
En Ecosse, une étude a ainsi montré que quatre semaines après l'administration d'une première dose, le risque d'hospitalisation était réduit de 85 % avec le vaccin Pfizer/BioNTech et de 94 % avec celui d'AstraZeneca/Oxford, par rapport aux personnes n'ayant pas reçu le vaccin.
Une autre étude, menée en conditions réelles au Royaume-Uni chez les plus de 70 ans par l'organisme Public Health England et publiée lundi, montre que les vaccins Pfizer et AstraZeneca sont « hautement efficaces » après une première dose, particulièrement sur les hospitalisations.
Les vaccins de Pfizer-BioNTech et Moderna sont basés sur la technologie de l'ARN messager, alors que celui d'«AZ» est à vecteur viral, mais a l'avantage d'être moins cher et plus facile à stocker.
En Allemagne, plusieurs responsables s'alarment du potentiel gâchis de vaccins inutilisés.
Le chef du gouvernement de Bavière (sud), Markus Soeder, a demandé «qu'aucune dose d'AstraZeneca ne soit laissée de côté ou jetée». «Avant que cela n'arrive : vaccinez tous ceux qui le souhaitent. Chaque jour compte», a-t-il réclamé dans le journal Bild.
«Nous devrions assouplir nos strictes régulations et vacciner les gens, même s'ils ne sont pas parmi les personnes prioritaires», a abondé le président de la région du Bade-Wurtemberg (sud-ouest), Winfried Kretschmann.
La chancelière allemande doit se réunir mercredi avec les responsables de chaque région pour débattre des prochaines étapes de la lutte contre la pandémie.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.