Les ménages marocains vivent avec près de 3 sources de revenu    Paix et stabilité au Proche-Orient : Blinken salue le « rôle clé » joué par le Maroc    Les démêlés judiciaires de Brahim Ghali se poursuivent en Espagne, Santiago Pedraz Gómez enfonce le clou    Algérie : le Mouvement pour l'autodétermination de la Kabylie et le mouvement Rachad classés «organisations terroristes» par le régime    Aménagement de 250 centres pour accueillir les mineurs migrants en Espagne    Bab Sebta: les autorités espagnoles utilisent des grenades lacrymogènes pour disperser les migrants (VIDEO)    Crise de Sebta: le Maroc rappelle son ambassadrice en Espagne    Déficit budgétaire de 21,4 MMDH à fin avril    Collectivités territoriales: le Maroc obtient un prêt du Japon    Hausse de 3,3% des primes émises à fin mars    FinanceCom devient O Capital Group    Réunion du Conseil de gouvernement: ce qui est prévu    Solidarité totale avec le peuple palestinien pour la défense de ses droits légitimes    Bayt Mal Al-Qods, un engagement indéfectible au service de la résilience de la ville sainte    France : Karim Benzema dans la sélection de Deschamps pour l'Euro    Le Real Madrid a trouvé un successeur pour Zidane    Le cavalier marocain Abdelkebir Ouaddar se classe 3ème    Nouveaux cas, vaccination...: le bilan de ce mardi 18 mai (Maroc/Covid-19)    Alerte météo: il va faire très chaud dans ces régions du Maroc    Direction des prisons: bonne nouvelle pour les familles des détenus    Création de 342 salles d'enseignement préscolaire au titre de 2020-2021    MAScIR conçoit un dispositif pour le dépistage en temps réel et sans réactifs    Le Festival du Cinéma Méditerranéen de Tétouan en format digital    Lancement du concours d'art vidéo «Eye on the Street»    L'œuvre de Michel Ocelot à l'honneur    Deux migrants blessés à la frontière entre le Maroc et Sebta hospitalisés à Tétouan    Clientélisme, surenchère idéologique et démagogie : la recette d'El Habib Choubani pour les législatives de 2021    Devises vs Dirham: les cours de change de ce mardi 18 mai    Le sang des Palestiniens continue de couler    Le département d'Etat américain publie la déclaration tripartite Maroc-Etats-Unis-Israël sur son site    Un chef militaire kurde tué lors d'une opération turque en Irak    Nouvelle édition du Festival du film éducatif pour les enfants des centres d' estivage    "C'est mieux là-bas" de Zouhair Chebbale projeté à Strasbourg    «Miroir de l'âme» : Voyage au cœur de l'univers sensuel de Rajae Lahlou    Younès Belhanda rejoint le championnat saoudien    Les Forces Royales Air renforcent leurs drones    La France efface la dette du Soudan    Dessalement : le marocain Hyrenco propose une technologie à faible coût    Trafic international de drogue : saisie de 1,2 tonne de chira à Boucraa et Gueltat Zemmour    Achraf Hakimi : "Je ne peux pas savoir ce que l'avenir nous réserve"    Destinée aux MRE : L'application de transfert d'argent «Taptap Send» lancée au Maroc    Les sanctions urgentes à prendre par la FRMF    Covid-19 : Le Maroc bien parti pour contenir la pandémie    L'AS Salé représente le Maroc à la 1ère Basketball Africa League    Casablanca : Des policiers usent de leurs armes pour interpeller des individus agressifs    Abdelaziz Bouteflika enfin convoqué par la justice    Jack Lang: Puisse l'exemple Royal entraîner d'autres pays à faire preuve de vraie solidarité    Rabat: Le Café des Oudayas rouvre ses portes    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





«Des assassinats au goutte-à-goutte» : l'ONU condamne des exécutions extrajudiciaires au Tindouf opérées par l'Algérie
Publié dans Barlamane le 11 - 04 - 2021

Les forces de sécurité algériennes auraient commis «des exécutions extra-judiciaires contre deux réfugiés sahraouis dans un site minier, au sud de la ville algérienne d'Auinet Balakraa» rapporte le site Panapress, qui détaille dans un article circonstancié les méthodes expéditives utilisées par le régime algérien pour éliminer des Sahraouis dans les camp de Tindouf.
L'ONU dresse un constat inquiétant sur la situation des Sahraouis à Tindouf. Dans un rapport, elle dénonce des exécutions extrajudiciaires par les forces de sécurité algériennes contre deux mineurs sahraouis, quitte à faire passer la justice et les droits de l'homme au second plan
«Les deux victimes, Maha Ould Hamdi Oudl Suielem (42 ans) et Ali Idrissi (34 ans), auraient trouvé la mort dans l'incendie d'une fosse minière où ils s'étaient réfugiés, fuyant une patrouille de la Sécurité algérienne, a indiqué un rapport du Haut-Commissariat des Nations unies pour les droits de l'Homme (HCNUDH) dont la date de publication n'a pas été précisée. Selon le HCNUDH, un groupe de chercheurs d'or sahraouis résidant dans les camps de Tindouf aurait été surpris par une patrouille de l'armée algérienne dans un site minier non-autorisé à proximité du camp de Dakhla, au Sud de la ville algérienne d'Auinet Balakraa» affirme le site Panapress.
«La patrouille militaire aurait mis le feu à la fosse minière à l'aide de couvertures imbibées d'essence et aurait quitté le lieu sans se soucier du sort des réfugiés et sans leur apporter de l'aide : cela a entraîné la mort de deux mineurs réfugiés», ont écrit les rapporteurs, cités par la même source, précisant que les autres mineurs ont réussi à s'échapper. Le rapport, adressé aux autorités algériennes, «est signé du rapporteur spécial sur les droits de l'homme des migrants, de la rapporteuse spéciale sur les exécutions extra-judiciaires, sommaires ou arbitraires et du rapporteur spécial sur la torture et autres peines ou traitements cruels, inhumains ou dégradants», a-t-on précisé.
L'organe onusien a appellé, par ailleurs, les autorités algériennes à prendre des «mesures immédiates et concrètes pour mettre fin aux graves violations des droits économiques, sociaux, civils, politiques et culturels» des réfugiés Sahraouis. Il souligne qu'«une série de pratiques ont donné libre cours à des schémas de violations graves».
«Les deux jeunes seraient morts de blessures graves, malgré leur transfert à l'hôpital du camp de Dakhla, dans la ville de Rabouni, en Algérie, dans des circonstances inconnues, ont déploré les auteurs du rapport qui ajoutent que ces violations feraient partie d'une tendance plus générale de violations systématiques qui auraient été commises par les forces de sécurité algériennes à l'encontre des réfugiés sahraouis et des mineurs migrants» détaille la même source.
Face à ce cinglant rapport, qui énumère d'autres faits, le gouvernement algérien n'a pas aussitôt réagi. «Le rapport dénombre d'autres incidents similaires d'abus présumés de mineurs migrants commis par les forces de sécurité algériennes en janvier et mai 2020 près de la frontière entre l'Algérie et le Niger. Début janvier 2020, les forces de sécurité algériennes auraient abattu trois mineurs migrants qui tentaient de traverser la frontière. Le 15 mai 2020, une patrouille de l'Armée algérienne aurait mis le feu au site d'exploitation artisanale de l'or d'Abadara, tuant trois migrants et laissant les huit autres avec des brûlures au troisième degré et des blessures graves», détaille le texte qui déplore que la répression et les pratiques discriminatoires à l'égard des réfugiés «auraient été accrues pendant l'état d'urgence lié à la pandémie du coronavirus dans les camps de Tindouf»
«Les familles des victimes, par crainte de représailles, ont signalé ces cas de violation des droits de l'homme ainsi que l'usage excessif de la force par les forces de sécurité algériennes à l'encontre des réfugiés sahraouis et des mineurs migrants» rapporte-t-on.
Pourtant, ajoute le rapport, «ces incidents ne feraient pas l'objet d'enquêtes approfondies afin de tenir responsables ceux qui commettent de tels crimes, laissant les résidents en danger d'abus par des forces de sécurité algériennes et sans possibilité d'entamer des poursuites sur les abus signalés et d'empêcher que de telles violations se reproduisent»


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.