Centrafrique. Premières élections municipales depuis 30 ans    CIH BANK lance CIH PAY    Burkina Faso. Le président Kaboré détenu dans un camp militaire    Boufal et Hakimi dans l'équipe type    CAN2021- Burkina-Gabon / Redouane Jayed: le sheriff qui tire plus vite que son ombre!    La diplomatie éducative, un instrument valorisant toute impérieuse politique étrangère    Cours de change des devises étrangères contre le dirham du 24 janvier 2022    Environnement: Marrakech se dote d'un hôtel éco-responsable    Système normatif marocain : Une production en quête d'attractivité    «Marocains d'Algérie : Rafle au Couchant», nouveau roman de Mansour Kedidir    Transition politique en Guinée: Après nomination des membres du CNT, les scenarii du possible    Bruxelles: Débordements lors d'une manifestation contre les restrictions anti-Covid    La US Navy saisit un navire de contrebande d'armes dans le golfe d'Oman    Un parti d'opposition dénonce la « criminalisation » de l'action politique en Algérie    TotalEnergies et Chevron se retirent de Birmanie, presque un an après le coup d'Etat    Voitures électriques : la Chine choisit le marché marocain pour percer en Afrique    Conseil des Migrants Subsahariens au Maroc : Renforcer la résilience et la protection des migrants    Chelsea-Tottenham : Ziyech a signé l'une de ses meilleures performances chez les Blues    Coupe d'Afrique des nations : Hakimi et Boufal, plébiscités par la CAF    Interview avec Abdesselam Idrissi : « Le commerçant et l'investisseur marocains préfèrent la justice classique»    Emprisonnement pour délits mineurs: des experts mettent en garde contre les coûts financiers et sociaux    Les Etats-Unis atteindront le pic d'infections au variant Omicron en février    Tunisie :Les médecins et pharmaciens de la santé publique en grève mardi    Education nationale : 196 établissements fermés à cause du Covid-19    Saïd Afifi expose «Les constellations de la Terre» à L'Atelier 21    « Les constellations de la Terre », le paysage plastique au Maroc    La justice britannique examine la demande d'appel de Julian Assange pour suspendre son extradition    António Guterres a clairement désigné les parties concernées par le dossier du Sahara    Le Polisario et la fuite en avant    Maroc : mais où sont passées les abeilles ?    Les Emirats arabes unis interceptent deux missiles lancés par les rebelles houthis    كأس أمم إفريقيا: مسحة فيصل فجر إيجابية ويخضع حاليا للبروتوكول الصحي المعتمد    CAN 2021 : Hakimi absent de l'entrainement collectif, Fajr seul Lion de l'Atlas confirmé positif au Covid-19    Neuf individus interpellés dans une affaire de falsification et de trafic de drogue, dont 2 policiers    Les températures attendues ce lundi 24 janvier 2022    Edito : Courage de réformer    La revue de presse du lundi 24 janvier    Le temps qu'il fera ce lundi 24 janvier 2022    Drâa-Tafilalet : l'INDH contribue à la réalisation de 978 unités du préscolaire entre 2019 et 2021    Un club de Premier League courtise Sofyan Amrabat    L'Algérie nie le report du sommet arabe, annoncé pourtant en mars par Tebboune    CAN2021 / Burkina Faso-Gabon (1-1) : Les Burkinabé en quart après les tirs au but (7-6)    Le rappeur Gims compte redemander la nationalité française    La femme marocaine traditionnelle à l'honneur    Invité d'Info Soir, Rachid Benzine dit tout sur son nouveau livre « Voyage au bout de l'enfance » (Vidéo)    Magazine : Saïd Afifi, âme de déconstruction massive    L'Humeur : Quand échoppe trouve carouble à son battant    La ville de Casablanca s'associe à la campagne "Informer les femmes, transformer les vies"    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Coronavirus : hausse de 6% des cas critiques ou sévères admis aux unités de soins intensifs
Publié dans Barlamane le 14 - 04 - 2021

La persistance de la hausse du nombre de cas positifs à la Covid-19 au Maroc durant les deux dernières semaines appelle à plus de vigilance et à un plus grand respect des dispositions restrictives, a indiqué mardi à Rabat, un responsable du ministère de la Santé.
Présentant le bilan bimensuel relatif à la situation épidémiologique, le chef de la division des maladies transmissibles à la direction de l'épidémiologie et de lutte contre les maladies, Abdelkrim Meziane Bellefquih a souligné que cette hausse inquiétante perdure pour la 6e semaine consécutive, appelant à un respect plus strict des mesures restrictives, afin de préserver les acquis réalisés par le Maroc depuis le début de la crise sanitaire.
Cette évolution a concerné neuf régions du Royaume, à savoir Souss-Massa (49,5%), Dakhla-Oued Eddahab (42,2%), Laâyoune-Sakia El Hamra (39,3%), Guelmim-Oued Noun (27,8%), Rabat-Salé-Kénitra (27,7%), Béni Mellal-Khénifra (27,6%), Tanger-Tétouan-Al Hoceima (15%), Casablanca-Settat (10,9%) et Marrakech-Safi (5,6%), a précisé M. Bellefquih, relevant qu'une augmentation a été enregistrée au niveau du nombre des cas actifs, qui sont passés de 3 364 cas il y a deux semaines à 4 736 jusqu'à lundi, soit une hausse de 40%.
Même tendance haussière pour les cas critiques ou sévères admis aux unités de soins intensifs, qui ont augmenté de 6% ces deux dernières semaines, a-t-il ajouté, faisant savoir que le taux d'incidence a, également, connu une légère hausse, passant de 9,7 cas par 100 000 habitants fin mars à 10,8 la semaine dernière.
Par ailleurs, le taux de reproduction a connu une stagnation, se stabilisant à des niveaux +1, alors que le plan national de la lutte contre la pandémie ambitionne de réduire cet indice à moins de 0,7, a noté M. Bellefquih.
Pour sa part, la courbe des décès a poursuivi sa tendance baissière durant la même période, enregistrant une baisse de 3,8%.
Le responsable a fait état de 502 277 cas positifs enregistrés au Maroc jusqu'au 12 avril, soit un taux d'incidence de 1 381 par 100 000 habitants, faisant savoir que ces données placent le Maroc à la 39e position mondiale et 2e continentale en termes de cas positifs.
En outre, M. Bellefquih a indiqué que jusqu'à lundi, 8 909 décès ont été enregistrés, soit un taux de létalité de 1,8%, contre un taux mondial de 2,2%, soulignant que le taux de guérison s'est stabilisé à 97,3 avec 488 632 personnes guéries.
Le responsable a, également, abordé d'autres points, tels que la détection du variant britannique du virus dans 7 régions et la poursuite de la campagne nationale de vaccination.
Face à la situation épidémiologique inquiétante, le ministère de la Santé exhorte tous les citoyens à continuer à respecter les mesures restrictives durant le mois de Ramadan et poursuivre les efforts consentis et prendre toutes les dispositions nécessaires, afin d'endiguer la propagation de la pandémie dans notre pays, a conclu M. Bellefquih.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.