La Zambie réaffirme son soutien indéfectible à l'intégrité territoriale du Maroc    La Bourse de Casablanca termine proche de l'équilibre    Le prince Moulay Rachid reçoit le ministre koweïtien des Affaires étrangères    LDC: après l'élimination du PSG, Neymar sort de son silence    Promotion du sport scolaire : Signature d'une convention cadre entre l'Education nationale et la fédération de l'athlétisme    Covid-19: l'OMS accorde son homologation au vaccin Sinopharm choisi par le Maroc    Aïd Al-Fitr: la direction des prisons a fait une annonce    Football - Violence : La Ligue du Grand Casablanca suspend un Junior à vie pour agression d'arbitre    Ligue des Champions-CAF : Mouloudia-Wydad se joue vendredi et non pas samedi    Africa Motors : la marque DFSK chouchoute ses clients    Fitch prévoit une croissance de 4,8% pour le Maroc en 2021    Collectivités territoriales: La légalisation des signatures toujours en vigueur, mais pour le privé    Maroc-Allemagne: L'inévitable rupture    Hakimi avait rejeté une offre alléchante du Bayern pour rejoindre l'Inter    Bourita dénonce le soutien de l'Iran au Polisario    L'insécurité alimentaire aiguë touche 155 millions de personnes en 2020, selon l'ONU    Aéroport Mohammed V: les vols internationaux transférés au Terminal 1    Algérie : le gouvernement avertit contre des actes « subversifs »    Des garde-côtes marocains formés par Frontex pour le sauvetage des migrants en haute mer    Nos vœux    La politique nationale de l'environnement des affaires 2021-2025 adoptée    Culture de pastèque: l'ONSSA rassure les Marocains    Divertissement: Mounia LEMKIMEL fait le show chez Rachid ALLALI, ce soir à 22h50    Le ministère de l'Intérieur rappelle la nécessité de se limiter à 10 personnes lors des enterrements    Ramadan 1442: voici le montant de Zakat Al-Fitr au Maroc    Chambres professionnelles: l'inscription sur les listes électorales du 10 au 30 mai    Coupe du Trône : Les équipes qualifiées pour les demi-finales    Japon : état d'urgence prolongé à l'approche des Jeux de Tokyo    Elections 2021: le choix des candidats, entre renouvellement et reproduction des élites    L'ASADEH demande à nouveau «l'arrestation immédiate» du chef du «Polisario» (médias espagnols)    L'épouse de Rachid Ghribi Laroussi à Mohamed Hajib : «Ne parlez pas en notre nom!»    Affaire du dénommé Brahim Ghali : Une ONG espagnole dénonce « le silence et l'ambiguïté » de l'exécutif ibérique    Meknès: Deux individus interpellés pour vol à l'intérieur d'agences de transfert de fonds et de change    Les dernières secousses telluriques à Driouch, des répliques à l'activité séismique de 2016    Secousses telluriques à Driouch: les explications d'un expert    Cinéma : Un réseau d'acteurs pour la promotion des droits de l'Homme voit le jour    Le prince Moulay El Hassan fête son 18ème anniversaire    Arganier : Célébration en grande pompe de la première journée internationale    "Tlata Del Ferhate", le bonheur est le plus grand des trésors ! Dimanche à 23h00    Nigeria : fin de calvaire pour des étudiants enlevés    CIMR/Maroc: Hausse du nombre des affiliés de 4,89% en 2020    Maroc/Météo: Ciel voilé et mercure en légère hausse ce vendredi 7 mai    Ligue des Champions : La date du match WAC-MCA désormais connue    L'icône de la chanson amazighe moderne !    Bilan cinématographique de 2020 : 13 longs-métrages et 83 courts-métrages produits    Le calligraphe Larbi Tourak expose ses œuvres à Fès    Création d' un réseau d' acteurs pour la promotion des droits de l'Homme    Le Festival International de Meknès du Cinéma des Jeunes dédié à la mémoire de feu Salaheddine Ghomari (Interview)    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





John Bolton : «Joe Biden restera attaché à la reconnaissance par les Etats-Unis de la souveraineté marocaine sur le Sahara»
Publié dans Barlamane le 19 - 04 - 2021

L'ex-conseiller à la sécurité nationale John Bolton a affirmé lors d'une visioconférence que la proclamation reconnaissant la souveraineté marocaine sur le territoire du Sahara, signée par Donald Trump, ne sera nullement contestée par le nouveau locataire à la Maison-Blanche, Joe Biden.
L'ex-bouillant conseiller de Donald Trump aux fines lunettes et à l'épaisse moustache blanche, John Bolton, a affirmé que la nouvelle administration américaine «restera fidèle à la reconnaissance par Washington de la souveraineté marocaine sur le territoire du Sahara», une prise de position tonitruante de la part de celui qui soutient mordicus les thèses séparatistes.
S'exprimant lors d'une conférence virtuelle organisée récemment par le New York City Bar Association, M. Bolton a déclaré que si «la constitution donne à Biden le droit de revenir sur les décisions de son prédécesseur, il est peu probable que la nouvelle administration américaine opère un revirement sur cette annonce [ la reconnaissance par Washington de la souveraineté marocaine sur le Sahara.]»
Le Maroc s'appuie sur la puissance de ses rapports avec les Etats-Unis pour promouvoir ses propres priorités en matière de politique étrangère, à savoir appuyer la reconnaissance de sa souveraineté sur le territoire du Sahara – reconnaissance à laquelle l'Algérie est fermement opposée. Le lobby algérien à Washington, qui a interprété cette disposition comme «[une consolidation] absolue [de] la politique américaine de soutien au plan marocain d'autonomie [au Sahara], a échoué à faire valoir ses vues antimarocaines malgré ses ressources considérables.»
Alors que les soutiens pro-séparatistes s'estompent à Washington, dont l'ancien envoyé de l'ONU Christopher Ross, les partisans des positions marocaines prennent de l'ampleur. S'exprimant lors du même événement, le vice-conseiller américain à la sécurité nationale, Elliott Abrams a exhorté l'administration Biden à soutenir Rabat et a décrit le Polisario comme «un instrument utilisé par l'Algérie pour déstabiliser le Maroc et réaliser son programme hégémonique.»
La proclamation du 11 décembre par le président sortant Donald Trump selon laquelle les Etats-Unis reconnaîtraient la souveraineté marocaine sur le Sahara a été un choc pour le camp séparatiste. En janvier, l'ancien conseiller à la sécurité nationale proche des néo-conservateurs et président du Gatestone Institute, a écrit dans le magazine américain bimestriel Foreign Policy que «la meilleure option pour le nouveau président des Etats-Unis serait d'annuler la décision de Trump reconnaissant la souveraineté marocaine sur le Sahara», tout en ajoutant : «il doit le faire immédiatement lors de sa prise de fonction, même si c'est difficile»
L'ONU continue, pour sa part, de plaider, pour une solution politique. Des négociations sous son égide sont au point mort depuis le printemps 2019 après la démission de Horst Köhler, l'émissaire onusien et ex-président de la République fédérale d'Allemagne. Le Maroc a déployé le 13 novembre des troupes dans une zone tampon surveillée par les forces de l'ONU à l'extrême sud du territoire, pour chasser un groupe de séparatistes qui bloquait la seule route vers la Mauritanie. Les troupes marocaines sont depuis restées sur leur position pour sécuriser cet axe routier, essentiel pour le commerce vers l'Afrique de l'Ouest, notamment pour des marchandises en provenance des autres régions du Maroc.
Pour rappel, Les Etats-Unis ont lancé le processus d'ouverture d'un consulat au Sahara, fin 2020, en présence des diplomates américains lors d'une cérémonie organisée dans la ville de Dakhla. Cette initiative inclut une enveloppe de trois milliards de dollars débloquée par la Banque américaine de développement (DFC) pour le «soutien financier et technique de projets d'investissements privés» au Maroc et en Afrique subsaharienne. S'y ajoutent quelques 818 millions d'euros de la DFC pour l'entrepreneuriat féminin dans la région.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.