Laâyoune: le droit à la santé à l'ère de la Covid-19 domine les débats de la CRDH    Les atouts du Maroc en tant que destination golfique de premier choix mis en avant en Pologne    Bruxelles attend de Biden des engagements clairs sur le partenariat transatlantique    Karaté: Médaillée d'or, la Marocaine Btissam Sadini se qualifie pour les JO de Tokyo    Karaté : Médaillée d'or, Btissam Sadini se qualifie pour les JO de Tokyo    Ministère public et Gendarmerie Royale collaborent pour une meilleure qualité des prestations aux usagers    Wydad: Benzarti exclut un joueur des entraînements    Euro 2021: la Belgique écrase la Russie (VIDEO)    Équipe nationale : On tire la sonnette d'alarme !    Variant indien au Royaume-Uni: Boris Johnson avertit    Le grand pèlerinage à la Mecque en format réduit, les Marocains dépités    Euro 2020 : Danemark-Finlande interrompu provisoirement suite au grave malaise du Danois Christian Eriksen    Hajj 2021: les précisions du ministère des Habous et des Affaires islamiques    Algérie : la remueuse Kabylie dénonce une parodie d'élections et un régime réduit à la dernière extrémité    La date de l'Aïd Al Adha 2021 au Maroc    Algérie : les législatives anticipées servent à blanchir le régime (collectif)    Résolution européenne: les pays du Golfe solidaire avec le Maroc    Le Maroc peut produire des composants de la voiture électrique    Wikipedia en version Darija est désormais disponible    La Bourse de Casablanca en hausse    L'Istiqlal réaffirme la nécessaire récupération de Sebta et Melilia    Maroc – Burkina Faso : Pour suivre le match    Transfert de Hakimi : Le PSG s'apprêterait à améliorer son offre    La CSMD fait escale à Aït Bouguemez, le désenclavement des zones rurales au centre des débats    Le message du roi Mohammed VI au président russe Vladimir Poutine    Tan-Tan : un multirécidiviste se suicide en garde à vue, une enquête ouverte    Covid-19 au Maroc : 455 nouveaux cas et 5 décès enregistrés en 24 heures    Le travail des enfants concerne 1,3% des ménages    Don de sang: le beau geste des ultras du Raja et du Wydad    Conférence de Berlin II: Bourita s'entretient avec l'envoyé spécial du SG de l'ONU pour la Libye    OCP : Succès d'une émission obligataire de 1,5 Milliard de Dollars à l'international    Protection contre les catastrophes naturelles: un chèque de 100 millions de $ de la banque mondiale au Maroc    Entrée au Maroc: les voyageurs en provenance de la liste A ne sont plus obligés de passer le PCR    Résolution européenne sur les migrants mineurs : réunion urgente du Parlement arabe le 26 juin    Rabat restera un indéfectible soutien de Tripoli, déclare Nasser Bourita    Royal air Maroc : les détails des vols pour cet été    Covid-19: Lancement du premier kit de test à domicile en Inde    Covid-19: Les vaccins chinois par pulvérisation nasale en phase d'essais cliniques    Météo: le temps qu'il fera ce samedi 12 juin au Maroc    Le tournage de la cinquième partie d'Indiana Jones aura lieu au Maroc    La cinquième aventure d'Indiana Jones sera tournée au Maroc    La posture du professeur et de l'élève ne fonctionne plus    Les 10 ans de la FNM: Un bilan plus que positif    Education nationale-FNM: Un partenariat pour promouvoir l'accès des élèves aux musées    Victor Hugo, ses funérailles, ses dessins    Le goût de la vie orientale    MEN et FNM instaurent la gratuité des musées et monuments pour les étudiants    Khalid Benzakour traite de la condition de la femme au Maroc    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Brahim Ghali ne doit pas échapper à la justice, pointe un député européen
Publié dans Barlamane le 06 - 05 - 2021

L'accueil du dénommé Brahim Ghali en catimini en Espagne sous une fausse identité algérienne continue de faire des remous auprès des députés européens.
Après la réaction d'eurodéputés du groupe socialiste et du PPE, c'est un député européen des Verts qui a crié au scandale, ce mercredi, en pointant du doigt la complicité d'un Etat membre de l'Union européenne avec le régime algérien qui a remis au génocidaire Brahim Ghali un vrai faux passeport diplomatique avec une fausse identité pour échapper à la justice espagnole.
Dans un article publié sur le blog du Médiapart, l'eurodéputé Mounir Satouri souligne d'emblée que «le scénario est digne d'un truculent roman d'espionnage», sur fond d'un conflit qui dure depuis plus de 45 ans, «un cessez-le-feu qui se fragilise, des souffrances et des violations imposées aux populations civiles (...), une Union européenne paralysée et des voisins frères ennemis».
Porteur d'un vrai faux passeport diplomatique algérien, le dénommé Ghali «aurait bénéficié d'un avion médicalisé affrété par la présidence algérienne et de la clémence discrète des autorités espagnoles», fait remarquer le député européen, notant que «cette manœuvre, véritable maladresse diplomatique, constitue une violation grossière de l'Etat de droit espagnol et des valeurs de l'UE».
Pour M. Satouri, le gouvernement espagnol ne devrait pas s'excuser d'avoir accueilli le dénommé Ghali pour «motif humanitaire».
Il devrait en revanche «s'excuser d'avoir étroitement et secrètement collaboré avec un régime autoritaire à cette occasion. L'accointance ainsi affichée avec le régime algérien vient plomber la crédibilité de la diplomatie européenne quand elle promeut le respect des droits humains vis-à-vis de son partenaire algérien», note le député.
«Alors que le Parlement européen demande aux autorités algériennes de mettre un terme à la répression du Hirak et d'avancer sur le chemin de la démocratie, le gouvernement espagnol complote sans égard contre les objectifs droits de l'Homme et de la politique étrangère européenne», s'insurge-t-il.
Le gouvernement espagnol devrait enfin s'excuser d'avoir voulu consacrer l'impunité au mépris de ses engagements européens et internationaux, ajoute M. Satouri, soulignant qu'en dissimulant l'identité du dénommé Ghali pour lui permettre d'échapper à ses obligations juridiques, «il fait montre d'une politique du deux poids deux mesures dans son attachement à garantir les droits humains sur son territoire».
La mobilisation de la société civile et la vigueur du pouvoir judiciaire devraient finalement sauver l'honneur des Espagnols, note l'eurodéputé, rappelant qu'un magistrat de l'Audience nationale a inculpé ce 4 mai le dénommé B. Ghali de «génocide et crimes de guerre présumés conformément à la procédure visant une campagne présumée d'élimination des élites sahraouies d'origine espagnole dans les années 1980».
N'oublions pas, poursuit-il, "qu'il devrait encore répondre d'actes de tortures présumés conformément à la plainte déposée par Fadel Breika. N'oublions pas qu'il devrait encore répondre du chef de viol présumé conformément à la procédure introduite par Khadijatou Mahmoud".
«N'oublions pas qu'il devrait encore répondre des attentats terroristes présumés de Phos Bucraa conformément au mandat émis contre lui suite aux enquêtes de l'Association sahraouie des droits de l'Homme, de l'Association canarienne des victimes du terrorisme (Acavite) et de la Fédération autonome des victimes d'Espagne (Faavte)», énumère le député européen.
«N'oublions pas qu'aucune cause ne saurait justifier l'impunité des violations commises en son nom. Il en va de la cohérence du projet européen et de sa capacité à garantir aux victimes l'accès au droit», conclut-il.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.