Bourse de Casablanca : Les sociétés cotées tirent profit de la reprise économique    Israël annule l'avertissement sur les voyages au Maroc    Soudan/Coup d'Etat : Le bilan des victimes s'alourdit    Cette semaine en LaLiga...    Prime Covid-19: Khalid Ait Taleb annonce le versement de la deuxième tranche    Sahara marocain. L'Algérie démasquée à nouveau par l'ONU [Par Mehdi Hijaouy]    Covid-19: Le CNDH lance un appel pour une adhésion « responsable » à la campagne de vaccination    La Barbade quitte la Couronne britannique et élit sa présidente    Le Sahara était, reste et demeurera marocain, le conflit autour n'est que « superfétatoire »    Trois clubs marocains au lieu de quatre dans le périple africain    36ème championnat arabe : Le Raja d'Agadir bat les Algériens de la JS Saoura (22-20)    Quels adversaires pour Quartararo en 2022 ?    Premier League: Manchester United humilié à domicile face à Liverpool    RAM : Reprise des vols directs avec Miami, Doha et Montréal    Début à Ryad des travaux du Sommet de l'Initiative verte du Moyen-Orient avec la participation du Maroc    Campagne nationale de sensibilisation sur le dépistage    «Chatarra» de retour sur les planches    L'Ensemble El Akademia se produira sur la place Hassan II de Dakhla    Tétouan accueille le 14è Forum international de Bande dessinée    Paris : Deux Marocains sélectionnés pour la Résidence jeunes talents scientifiques africains à Universcience    Pegasus : avant le procès, les écrans de fumée de l'Humanité    Israël lève l'avertissement concernant les voyages au Maroc    Intempéries : Des morts en Algérie et Tunisie suite à de violentes inondations    Sahara : Alger rejoue la carte des dinosaures du lobbyisme américain    L'Opinion : Au Maroc, gouverner c'est aussi recevoir    Yémen: 105 rebelles Houthis tués lors des dernières 24 heures    Melilia : Les autorités marocaines déjouent une tentative de migration massive    Renault et Mathieu Lehanneur réinventent la 4L    La prolongation de l'état d'urgence sanitaire au menu du prochain Conseil du gouvernement    Scrutins 2021... UN TOURNANT !    Sahara : Depuis le Kenya, Mokhtar Ghambou dénonce l'ingérence d'Alger    Course folle au vaccin    Aviation : Boeing voit grand pour l'Afrique    Dr Saïd Guemra : « Il n'y a aucun sens à venir taxer les Marocains au nom de l'efficacité énergétique »    EasyJet et TUI assureront des vols de rapatriement du Maroc vers le Royaume-Uni    Lydec dans les « Top Performers RSE » et dans le Top 5 des « Best Emerging Market Performers » de Vigeo Eiris    Soudan : Emmanuel Macron condamne le coup d'Etat et appelle «au respect de l'intégrité du premier ministre»    ACNOM : Kamal Lahlou récompensé pour l'ensemble de son œuvre au service du sport    Covid-19 : Le Maroc reçoit ce mardi 850.000 doses du vaccin Pfizer    Je vous emmène sur le terrain...    Une Allemande de l'Etat islamique écope de dix ans de prison    Interview avec Fatima Abouali : Les cas de dopage en baisse au Maroc    Kenya : Une expositions aux couleurs du Maroc    Site officiel de la HACA : L'amazigh y est désormais aussi    Deux événements en Arabie Saoudite dédiés au climat : Le chef du gouvernement représente le Souverain    Riad d'Ibn-Khaldoun à Fès : Une Fake news selon Mehdi Bensaïd    AFRIMA Awards 2021 : 11 marocains parmi les nominés    Préparatifs de la journée africaine des droits d'auteur : La musique hassanie comme choix du BMDA    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Câbles sous-marins : on en sait un peu plus sur le gigantesque projet maroco-britannique
Publié dans Barlamane le 28 - 09 - 2021

La région de Guelmim Oued Noun, dotée d'un littoral proche des îles Canaries, disposera d'une centrale solaire et éolienne de 10,5 GW à la fin de 2029 selon des sources britanniques. Cet projet procurera de l'énergie au Royaume-Uni via un câble sous-marin qui longe les côtes de l'Espagne et du Portugal. Le plus gros câble sous-marin à l'échelle mondiale.
Il s'agit d'un projet énergétique Maroc-Royaume-Uni mené par le Britannique Xlinks, une entreprise qui cherche à fournir 8 % de l'énergie nécessaire au Royaume-Uni grâce à au gigontesque câble sous-marin. Plus précisément, quatre câbles haute tension de 1,8 GW. Ils seront les plus longs du monde et parcourront environ 3 800 kilomètres sous l'eau.
Les deux pays, surtout, connecteront leurs réseaux pour renforcer leur potentiel d'alimentation en électricité verte et organiser la transition énergétique. Le Maroc a fait de l'interconnexion des systèmes électriques l'un des piliers de sa stratégie vers une énergie décarbonée. De nombreux projets transfrontaliers existent déjà.
Selon les premières estimations, la centrale solaire et éolienne devrait faire environ 1 500 kilomètres carrés. 7 GW seront solaires et les 3,5 GW restants seront éoliens. La centrale sera connectée exclusivement au Royaume-Uni, bien que des batteries de 20 GWh / 5 GW soient installées au Maroc pour stocker l'énergie. Xlinks affirme que ce projet alimentera 7 millions de foyers britanniques d'ici 2030. Cela signifie fournir 8 % de l'énergie dont les Britanniques ont besoin.
Les câbles électriques sous-marins des projets visant à produire de l'électricité en mer sont une priorité pour le Maroc et ses partenaires. L'objectif étant de «rendre plus accessibles les sources renouvelable et durable d'énergie à un large pan d'individus, réduisant ainsi les coûts de l'électricité et assurant un système plus fiable», selon les premières révélations.
Plus de soleil qu'en Espagne et deux fois plus qu'au Royaume-Uni : C'est la raison pour laquelle Xlinks a jeté son dévolu sur le Maroc et pas ailleurs. Selon l'entreprise, le sud marocain a la troisième irradiation horizontale mondiale (IGH) la plus élevée d'Afrique du Nord.
Xlinks déboursera environ 20 000 millions d'euros dans la construction de ce projet. Cela prendra quelques années, le premier câble devrait être terminé d'ici 2027 et deux ans plus tard les trois autres.
Le câble sous-marin traverse les côtes du Maroc et longe tout le pays jusqu'à se rapprocher du nord au large des côtes de Huelva et du Portugal. De là, il borde tout le Portugal jusqu'à la Galice et toute la côte cantabrique de l'Espagne et même de l'Espagne. De là, il monte au Royaume-Uni. Un projet ambitieux.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.