Climat : Des jeunes leaders marocains à l'honneur dans le cadre d'une campagne lancée par l'ONU    Mali: Un militaire français tué dans une attaque contre un camp de l'opération Barkhane à Gao    Crise ukrainienne : Evacuation des familles du personnel de l'ambassade US en Ukraine    Khénifra: le lac Aguelmam Azegza accueille la 5ème édition du "Ice Swim in Morocco"    Covid-19 / Maroc : La situation épidémiologique au 23 Janvier 2022 à 16H00    Casablanca : Nouveau centre de santé inauguré à Sidi Bernoussi    Images animées : Après 35 ans de gloire, le GIF est ringardisé    Une ONG américaine dénonce l'utilisation des enfants-soldats dans les camps de Tindouf    Lancement à Témara d'un projet centré sur le renforcement de la participation politique des femmes    Italie: Berlusconi renonce à briguer la présidence    Cameroun: Au moins 16 morts dans un incendie "accidentel" dans une discothèque de Yaoundé    Alger au fond de l'isolement!    La femme marocaine traditionnelle à l'honneur    Omicron : Voici la partie du corps où le variant frappe en premier    Le Maroc, premier pays de destination de l'émigration française en Afrique    Club des Avocats au Maroc : Plainte déposée contre Hafid Derradji    Eliminatoires Mondial Costa Rica : Les sélections féminines marocaine et sénégalaise font match nul    Covid: Record quotidien d'infections en Russie pour le troisième jour consécutif    Tayeb Hamdi : Le sous variant BA.2 d'Omicron nécessite plus de vigilance que d'inquiétude    Invité d'Info Soir, Rachid Benzine dit tout sur son nouveau livre « Voyage au bout de l'enfance » (Vidéo)    CAN2021 - Huitièmes : Burkina-Faso – Gabon (17h), Tunisie- Nigéria (20h)    Températures prévues pour le lundi 24 janvier 2022    Halilhodžić : le match contre la RD Congo, ce sera du 50-50    CAN 2021 : 12 cas positifs au Covid-19 dans la sélection des Comores    Remontada spectaculaire des Rojiblancos face à Valence    Le Conseil de gouvernement adopte un projet de décret sur la composition de la commission nationale    BAM: Les indicateurs hebdomadaires en 5 points clés    Covid-19: Pékin dépiste un quartier entier, à deux semaines des JO-2022    Covid-19: le sous variant BA.2 nécessite plus de vigilance que d'inquiétude (expert)    Sahara marocain: le SG de l'ONU réaffirme la centralité du processus politique onusien    Togo. La charte des partis politiques change    Magazine : Saïd Afifi, âme de déconstruction massive    L'Humeur : Quand échoppe trouve carouble à son battant    Open d'Australie: Nadal trop fort pour Mannarino (VIDEO)    Novak Djokovic veut jouer l'Open d'Australie en 2023    Les Etats arabes du Golfe cherchent à « restaurer la confiance » avec le Liban m    Une ONG américaine dénonce l'utilisation des enfants-soldats dans les camps de Tindouf    Législatives à Chypre-Nord sur fond de crise économique    Manger ou se chauffer ? Le choix cornélien de Britanniques face à l'envolée des prix    Maroc/Météo : temps assez froid et faibles pluies par endroits ce dimanche 23 janvier    Présidentielle 2022 : Emmanuel Macron toujours en tête des intentions de vote au premier tour    Aéroport de Zagora : hausse de 180% du trafic passagers en 2021    La ville de Casablanca s'associe à la campagne "Informer les femmes, transformer les vies"    Sahara. Guterres: « Il est dans l'intérêt de tous de résoudre une fois pour toutes ce différend »    Le bureau du Cercle d'Amitié Maroc-Israël reçu par la présidente de la commune de Casablanca    L'humoriste Hamza Filali a célébré son mariage (VIDÉO)    The Voice : Le rappeur maroco-néerlandais Ali B accusé d'agressions sexuelles    Brésil: les défilés du carnaval de Rio de Janeiro reportés en avril pour cause de pandémie (officiel)    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Nouveaux éléments accablants pour l'Algérie dans les attaques de l'hôtel Atlas Asni
Publié dans Barlamane le 13 - 10 - 2021

La police française a informé ce mercredi le Consulat général du Royaume à Orléans de la décision des autorités judiciaires françaises d'expulser le ressortissant marocain Zyad Abdelilah de France vers le Royaume , a appris barlamane.com de source bien informée.
Abdelilah Ziyad alias Rachid alias Bachir Abdelmalek alias Irbaiyine Abderrahman, né le 23 mars 1958 à Casablanca, ex-membre du MJIM (Mouvement de la Jeunesse Islamique Marocaine) de Motei Abdelkrim, est considéré comme l'un des principaux artisans de l'attentat d'Atlas Asni en août 1994 à Marrakech. Au terme de sa fuite du Maroc où il était recherché pour appartenance au MJIM, il a rallié la France en 1981.
En 1984, il a été expulsé de France pour usage de faux documents. Il s'était alors installé en Libye où Abdelkrim Motei était réfugié. C'est là où il a rallié ses acolytes qui étaient alors parrainés et pris en charge par les services de renseignement libyens. A la faveur de l'embellie des relations entre Kaddafi et le Royaume (suite à l'Accord d'Oujda), il est parti en Algérie au même titre que de nombreux activistes du MJIM qui ont été pris en charge et formés par les services de renseignements (SR) algériens dans le cadre de menées déstabilisatrices contre le Maroc.
Abdelilah Ziyad y était considéré comme le coordinateur des opérations militaires du MJIM en Algérie, selon les sources de barlamane.com.
Dans ce cadre, un camp avait, à l'époque, été ouvert à Maghnia au profit des activistes du MJIM. Zyad avait même bénéficié d'un logement à Sidi Bellabes que lui avait octroyés les services de renseignement algériens, a appris Barlamane.com. Sur place, une tentative d'introduction d'armes au Maroc dont le cerveau est Zyad avait été organisée. Elle avait été avortée en 1985 par les services marocains au niveau du tracé frontalier dans la région d'Oujda (affaire dite du groupe d'Oujda).
En 1986, Zyad Abdelilah est revenu en France (à Carpentras) avec un passeport algérien délivré au nom de Bachir Abdelmalek né le 22 mars 1958 à Maghnia, et où il a obtenu une carte de séjour sous cette identité algérienne. Sur place, il a été manipulé par le Département du renseignement et de la sécurité algérien (DRS) dans le cadre de missions de renseignement visant le Maroc et la communauté algérienne en région parisienne, à Courneuve notamment avec son comparse Abdelilah Salmani.
Puis, en 1993, Zyad Abdelilah avait été déployé par les services de renseignement algériens en France pour le suivi des activités du FIS ( Front islamique du Salut) tout en continuant d'opérer pour le compte du MJIM en tant que recruteur des jeunes de la diaspora marocaine dans l'hexagone, a appris barlamane de source bien informée.
Après le déclenchement de l'affaire Ighiri Hassan qui s'est traduite par le démantèlement d'une structure islamiste au Royaume dédiée à assurer le soutien logistique aux groupes armées islamistes algériens à partir du Maroc engagés dans une guerre contre le régime militaire algérien, et la conviction des Algériens que c'était un montage des services de renseignement marocains pour occulter un soi-disant soutien massif à la rébellion islamiste dans le pays voisin, les services de renseignement de ce pays, a appris Barlamane.com de source avérée, ont décidé d'organiser une expédition punitive contre le Maroc à travers la mobilisation de près de 35 activistes islamistes recrutés dans la banlieue parisienne dans le cadre d'une série d'attaques terroristes, dont celle ayant visé l'hôtel Atlas Asni à Marrakech.
Certains terroristes compromis dans cette opération ont suivi des formations dans la région de Tizi Ouzou, dont les frères El Kentach Mohammed et Abdelmoula. Zyad Abdelilah a été la cheville ouvrière de ce projet terroriste qu'il a mené de concert avec ses acolytes Salman Abdelilah et Abdelkrim Afkira.
Suite à la neutralisation des membres de ce réseau entre la France et le Maroc, Zyad avait été condamné en 1997 par la 12e chambre correctionnelle du tribunal de grande instance de Paris à huit années d'emprisonnement et à dix ans d'interdiction de territoire. Il est sorti de prison quatre ans plus tard, en 2001.
Son nom est réapparu dans le cadre de l'affaire des kamikazes du Bataclan, vu ses relations avec Omar Ismaïl Mostefaï, 29 ans, né à Courcouronnes (Essonne), dont il avait fait connaissance à la mosquée des Bas-Trévois, à Chartres depuis 2013. À cet effet, il a été placé sous contrôle judiciaire et devait pointer tous les 15 jours au commissariat de Migennes dans les environs d'Auxerre.
Pour rappel, Zyad Abdelilah a fait l'objet de 4 mandats au Maroc de 1982 jusqu'à 2010 pour divers motifs : troubles à l'ordre public, attaque à main armée (1994, 2010) avec mention à arrêter.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.