Sahara : José Manuel Albares réfute les élucubrations algériennes    Le parti Giorgia Meloni en tête des élections législatives en Italie    Maroc : Les militantes font leurs adieux à Aïcha Ech-Chenna, inhumée à Casablanca    À Casablanca, une foule hétéroclite pour un dernier hommage à Aïcha Ech-Channa    Transport routier : Soutien exceptionnel supplémentaire pour les professionnels du secteur    SAR le Prince Moulay Rachid préside à Témara le Grand Prix SM le Roi Mohammed VI du Concours de saut d'obstacles trois étoiles    Espagne : Des supporters pointés pour avoir entaché le match Maroc – Chili    EEAU-Allemagne: Accord pour la fourniture de GNL et de diesel sur 2 ans    L'Espagne répond à l'Algérie : Pas de changement de position sur le Sahara    Sahel: Un sursaut international s'impose face à la crise sécuritaire, selon le chef de l'ONU    Israël et le Maroc ou comment Alger façonne le « bon coupable » et la judéophobie sur le mensonge et la confusion    Tanjazz 2022: en images, la clôture de la 21e édition du festival    Vidéo. "Paroles d'Experts" avec Faïçal Tadlaoui de retour sur H24Info    Musique électronique: Dakhla vibre au rythme de « Into the Wild » de festival Oasis    Covid-19 au Maroc : 7 nouvelles infections et aucun décès ce dimanche    Compilation du meilleur de Benjamin Bouchouari avec les Verts    AG de l'ONU/Sahara: Le Bahreïn réaffirme sa position ferme en soutien à l'intégrité territoriale du Maroc    Clôture des Concerts de Rabat : Samira Said, Fnaire, Lartiste et Salif Keita enflamment la scène de l'OLM    Un créateur marocain derrière l'habillement de la reine Maxima des Pays-Bas    Marrakech : Clôture en apothéose du Festival Gnaoua Show    Dakhla. 5200 ha irrigués par dessalement de l'eau de mer à attribuer aux jeunes et aux investisseurs privés    Coronavirus au Maroc: 7 contaminations enregistrées ce dimanche    L'égalité des genres, principe essentiel pour le progrès    Transport routier : soutien exceptionnel supplémentaire pour les professionnels du secteur    Casablanca / L'Boulevard : Deux décennies d'existence festive    Maroc – Sénégal : Pour suivre le match des Lions U23 d'Ammouta    Anass Salah-Eddine, l'oublié de la tanière : "Je progresse..."    Sahara marocain : Alger n'a plus les moyens de ses ambitions néocoloniales au Maghreb    Mission de haut niveau de la CEDEAO au Mali: Bamako décline la date du 27 septembre    Le premier vélo électrique « Made in Morocco » à l'assaut du marché national    Attijariwafa Bank consolide ses performances    L'Iran entre révolution et contre-révolution    Aïcha Ech-Chenna n'est plus    L'émotion du père de Brahim Saadoun, après son arrivée au Maroc (VIDEO)    La chimère algérienne s'estompe!    ONU-Guerre de l'Ukraine : La chine appelle à ne pas laisser le conflit "déborder"    Bourse de Casablanca : le résumé hebdomadaire (19 au 23 septembre)    CHU Ibn Sina: 1ère base de données électronique de l'hémophilie et des maladies hémorragiques    Aïcha Chenna, ange gardien des mères célibataires, est décédée    OCP améliore son CA de 72% au S1-2022    Botola: le Tunisien Mondher Kebaier nouvel entraineur du Raja de Casablanca    Laver Cup: l'Europe repasse devant grâce à Djokovic (VIDEO)    Ligue des nations: l'Espagne dominée par la Suisse, le Portugal en profite (VIDEO)    La région Marrakech-Safi et l'OCP scellent un partenariat pour booster le développement    Rabat, Casa, Tanger, Marrakech...Températures prévues ce dimanche 25 septembre    Saad Lamjarred partage des photos de son mariage    22ème FNF: « Zanka Contact » d'Ismaël El Iraki remporte le Grand prix    Prévisions météorologiques pour ce dimanche 25 septembre    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Visas refusés : quand Hélène Le Gal tombe dans son propre piège
Publié dans Barlamane le 16 - 08 - 2022

Alors que même l'obtention d'un rendez-vous pour déposer son dossier est devenue très compliquée, voire désespérante, depuis les restrictions annoncées par Paris en septembre 2021, l'ambassadrice de France, Hélène Le Gal, a prouvé au détour d'un tweet que la nouvelle politique de visas obéit à deux critères : une certaine humeur ombrageuse et les bad buzz.
Des visas au compte-gouttes et des réponses selon fluctuations de l'humeur : le tableau dressé est intenable : la façon dont la France traite ceux qui souhaitent s'y rendre est indigne. Tandis que le consulat général de France à Rabat a refusé, récemment, de détailler la façon dont il procède pour rejeter une demande de visa sur deux, l'ambassadrice de France, Hélène Le Gal, a provoqué une levée de boucliers après un tweet se glorifiant, à mots couverts, du visa accordé au rappeur El Grande Toto, ce dernier ayant essuyé un premier refus qui a engendré de multiples commentaires. Un tweet «qui ajoute de l'injustice à l'humiliation», estiment les premières réactions, au moment où des chiffres officieux estiment le taux de visas refusés de 70 %, voire 80 %.
La demande de visas représente, pour les postulants, un investissement onéreux, voire ruineux pour certains d'entre eux, et une manne financière pour les pouvoirs publics français. Mais au Maroc, pas de fard sur les mots : «c'est du vol caractérisé», s'étranglent certains demandeurs déboutés.
On doit vous applaudir, madame ?
Il a pu avoir son visa parce qu'il est assez connu pour faire le buzz.
Ce tweet est plus honteux que votre gestion actuelle des visas.
— Me3rofa Chkoun (@bagha_ti9ar) August 14, 2022
En matière de visa, depuis septembre 2021 surtout, le pouvoir d'appréciation de l'administration est immense mais aussi incompréhensible. Les critères de refus n'étant pas fixés par la législation, la marge de manœuvre des consulats s'est élargie et un visa peut être refusé pour des motifs extrêmement divers, mais souvent futiles. Pire, les demandeurs de visa sont très peu protégés contre les décisions arbitraires des consulats qui ne sont pas toujours tenus légalement de motiver leur refus, malgré les frais exorbitants déboursés afin de déposer leurs dossiers.
Dans la plupart des cas (on parle de 70 % de dossiers refusés au moins) les décisions de rejet prennent la forme de réponses écrites laconiques. Contester la décision de refus est un chemin ardu pour les intéressés. Sans information sur les raisons ayant motivé le refus, il leur est impossible de dresser des arguments tendant à démontrer l'erreur éventuellement commise par le consulat, sans même parler des voies et des délais de recours.
Les refus d'octroi de visas sont, selon nos sources, des décisions administratives individuelles mal motivées. Pire, au lieu d'épargner aux candidats des démarches lentes et jusqu'à présent peu heureuses pour obtenir le précieux document, les autorités françaises préfèrent les voir humiliés. Le tweet de l'ambassadrice française met en lumière de sérieuses questions sur l'application et l'interprétation de la Convention de Schengen en France, mais aussi sur le bien-fondé du caractère injustifié des refus de visa. Les simples demandeurs déboutés ne comprennent pas pourquoi l'instruction des demandes de visa peut être très lente, voir s'éternise, et pourquoi surtout pourquoi il est très difficile pour les demandeurs d'accéder à une information fiable sur les refus de leurs dossiers.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.