Situation en Libye: le Maroc s'inquiète    Un syndicaliste du PJD en prison. Ce qu'il a fait est grave    Le texte entame le circuit législatif : Les détails du PLF rectificative    PLFR-2020: ce qu'il faut retenir de la présentation de Mohamed Benchaâboun    Les scientifiques, ces OVNI...    Les hommes doivent le savoir. La Covid rend l'érection douloureuse    Terrorisme: Une cellule liée à un combattant marocain démantelée à Barcelone    France: Nadia Hai, d'origine marocaine, nommée ministre délégué à la Ville    Casablanca: Lydec s'explique sur l'incident électrique    Les plages où il fait bon se baigner cet été    Confinement et enseignement à distance L'Université Mohammed V de Rabat évalue l'impact    Réunion du Bureau politique    Côte d'Ivoire : mort du premier ministre et candidat à la présidentielle Amadou Gon Coulibaly    Driss Lachguar lors d'une réunion avec les membres du Conseil national de l'USFP issus de la région de Rabat-Salé-Kénitra    Le stress test de BAM confirme la résilience des banques au choc induit par la crise liée à la pandémie    Driss Lachguar se réunit avec les membres du Front national pour la sauvegarde de la Samir    Sahara marocain: un expert péruvien n'a pas été tendre avec l'Algérie    Les grossistes anticipent une baisse des effectifs employés    La contamination bat son plein : A qui la faute ?    Pour Tom Hanks, son nouveau film de guerre peut servir de leçon face au coronavirus    "Des peurs et des hommes, sous l'influence du covid-19", nouvel essai qui identifie les réponses psychologiques face à la pandémie    Une série d'activité culturelle et artistique à Assilah    Chelsea chasse Leicester du podium    Ouverture des frontières à partir du 14 juillet pour les citoyens marocains et les résidents étrangers au Royaume    45.309 MRE rejoignent leurs pays de résidence    Projet de loi de finances rectificative : quoi de neuf sur le volet fiscal ?    Reprise de l'activité footballistique au Maroc    Zouhair Feddal tout proche du Sporting Lisbonne    Covid-19: 677 guérisons enregistrées ces dernières 24 heures    Coronavirus : 3212 cas actifs mercredi 8 juillet à 18 heures    Elections 2021: Réunion entre l'Intérieur et les partis    Talaâ Saoud Al Atlassi : Le non du Maroc au plan israélien se démarque par son réalisme    Serie A: Ibracadabra renverse la Vieille Dame    Assilah respire un air artistique estival!    L'identité, selon Descombes    Détournement d'aides dans les camps de Tindouf: la responsabilité de l'Algérie est entière    Liga : Valence souffle, l'Atlético freiné par le Celta    Premier League: Arsenal et Leicester se quittent sur un nul    Alerte Météo : la canicule se poursuit au Maroc    US Round Up du mercredi 8 juillet – PPP, Banques, Eglises, Texas, Harry et William    Hamza El Fadly « L'argent, la cause de tous les problèmes »    Covid-19 : La CAF et ses partenaires se réunissent pour la sécurité sanitaire en Afrique    Théâtre d'enfant : Un art à exercer professionnellement selon El Houcine Essekkaki    Casablanca: incendie spectaculaire dans une décharge (VIDEO)    Loubna Abidar critiquée par un avocat égyptien (VIDEO)    Joe Biden promet que les États-Unis réintégreront l'OMS s'il est élu    BCIJ : Démantèlement d'une cellule terroriste à Nador    4 terroristes présumés arrêtés à Nador    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Le Maroc est pleinement disposé à approfondir les relations bilatérales avec le Mali
Publié dans Barlamane le 20 - 08 - 2018

Le Maroc est pleinement disposé à œuvrer, en concertation étroite avec le Mali, pour approfondir les relations bilatérales sur tous les plans, a indiqué l'ambassadeur du Maroc à Bamako, Hassan Naciri.
Dans un entretien accordé au journal Le Républicain, dans son édition du lundi, Naciri a souligné que « le royaume entretient avec le Mali des relations d'Etats qui reposent sur le respect mutuel, impliquant évidemment le respect dû aux institutions de la république« .
Après avoir affirmé que les liens entre les deux pays frères sont basés sur le principe de l'avantage comparatif et le partenariat gagnant-gagnant, Naciri a noté que la coopération bilatérale entre le Maroc et le Mali « se porte bien et a de beaux jours devant elle« .
Dans ce sens, le diplomate marocain a rappelé les efforts fournis par le Maroc dans la formation de 500 Imams dans le cadre du partage de l'expérience marocaine dans la lutte contre toutes les formes d'obscurantisme et du fanatisme religieux.
« Le Maroc investit également dans le renforcement des capacités et la formation des cadres. A cet égard, sa majesté le roi Mohammed VI a décidé, lors de sa dernière visite au Mali, en 2014, d'offrir gracieusement aux Maliens un centre de formation professionnelle hyper équipé, qui a été finalisé« , a-t-il ajouté.
Dans le même cadre socio-économique, a poursuivi Naciri, le souverain a offert au Mali une clinique périnatale hyper-équipée de troisième génération.
S'agissant du développement de la coopération bilatérale, Naciri a signalé que le nombre de bourses accordées au Mali a été augmenté cette année de 50% passant de 100 à 150 bourses universitaires sans compter les séjours d'études et de formation offerts tout au long de l'année et qui touchent à plusieurs domaines.
Les deux visites du roi au Mali en 2013 et 2014 ont permis de refonder les relations bilatérales à la faveur de la signature de 17 accords et conventions concernant plusieurs aspects de coopération sectorielle, notamment le renforcement des capacités et le partenariat conformément aux attentes réciproques, selon Naciri.
Durant cette année, plusieurs autres accords ont été signés dont celui relatif à la coopération militaire et ce, à la faveur de la visite au Maroc du premier ministre malien accompagné d'une forte délégation ministérielle, a-t-il relevé, ajoutant que dans le même sillage, les deux parties ont eu à approfondir les échanges sur les questions d'ordre politique et diplomatique d'intérêt bilatéral et régional à l'occasion de la visite au royaume du chef de la diplomatie malienne.
Par ailleurs, l'ambassadeur du Maroc s'est réjoui de « la tenue à date du scrutin présidentiel au Mali« , notant qu'il s'agit d'une échéance électorale « majeure » qui contribue à la consolidation de la pratique démocratique dans ce pays frère.
« Avec la tenue de cette élection, l'Etat malien a pris en charge une série de contraintes et a surmonté plusieurs défis« , a-t-il souligné, se disant « entièrement convaincu que les Maliens (pouvoir, opposition, société civile) sauront surmonter les difficultés du moment« .


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.