Covid-19: Fin de la deuxième vague Omicron au Maroc (ministère)    Réforme de la santé : le gouvernement activera les ressorts la loi-cadre    Les enjeux de la visite annoncée de Yaïr Lapid au Maroc    ONU-Palestine : Appel pour une enquête sur le meurtre de trois Palestiniens    Brésil : "Monsieur l'agent, on n'a rien à manger"    CAF : Ce mercredi, lancement officiel de la '' Super League Africaine'' par Motsepe et Infantino    CAF/ CAN féminine : Le Maroc organisateur de la prochaine édition (2024)    Le Raja trouve des difficultés à se séparer de l'un de ses joueurs    Célébration de la « Journée du migrant » : Entre acquis et défis des temps futurs    Vague de chaleur attendue vendredi et samedi au Maroc    Vaccins contre le Covid: L'UE et Moderna anticipent les livraisons    L'Algérie et la Russie en exercices militaires près de la frontière avec le Maroc    Egypte : une nouvelle étudiante poignardée à mort par un camarade éconduit    Ukraine: La vente du cargo de céréales au Liban annulée    Bourse de Casablanca: Ouverture en légère hausse    Gravement malade, Brahim Ghali aurait été évacué à l'étranger    Tanger Med : Marhaba 2022 se déroule « dans de bonnes conditions », un pic attendu fin août    Cours des devises du mercredi 10 août 2022    USA: Comprendre la perquisition lundi au domicile de Donald Trump    Biden paraphe la ratification des adhésions de la Finlande et la Suède à l'Otan    Vidéo. Sebta: arrestation de 2 personnes à bord d'une embarcation avec 600 Kg de haschich    Journée nationale du migrant: Le CCME soutient les initiatives des Marocains du monde envers leurs régions    Réunion ce Mercredi pour Ziyech à Londres    Le détail des exportations marocaines au 1er semestre    Québec : La piste de meurtre privilégiée dans la mort d'un étudiant marocain    Ligue des Champions de la CAF : Le WAC et le Raja exemptés du premier tour préliminaire    Badr Banoun marque son premier but avec Qatar SC    Vahid : « J'y suis, je reste ! »    Hôpital: accord sur les rémunérations en retard des médecins    Charte de l'investissement, réforme de la santé, PLF 2023 : Les dossiers chauds de la rentrée parlementaire    Budget 2022 : En l'absence de sortie à l'international, le Trésor poursuit le recours au marché intérieur    Dari Couspate s'implante en Europe    La Marine Royale porte assistance à 23 marins pêcheurs au large de Casablanca    Lutte contre les incendies : Le Maroc se dote de trois nouvelles Canadair    Interview avec Rita Al Khayat : Pour créer, le cinéaste a besoin de la liberté intérieure    Histoire : Les archives des Cahiers d'El Jadida remises aux Archives du Maroc    La Zaouia Habria Derquaouia tient son 120ème moussem    Un film marocain sorti en 2016 continue de reçevoir des prix    Le monde a soif    Météo: les prévisions du mercredi 10 août    Accidents de la circulation: 12 morts et 2.210 blessés en une semaine    La revue de presse du mercredi 10 août    Pourquoi Hamid Chabat s'est absenté de la 1ère réunion de la Coalition pour la démocratie    PLF-2023 : Donner un nouvel élan à l'emploi    Les murales forcent l'admiration par leur esthétique    Maroc : La SNRT ouvre ses portes aux associations des Marocains du monde    Célébration de « Baba Achour »    Le moussem de Moulay Abdellah Amghar revient après deux ans de suspension    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Indice de perception de la corruption : le Maroc poursuit ses avancées
Publié dans Challenge le 30 - 01 - 2019

Le Maroc a amélioré de huit places son classement mondial dans l'Indice de perception de la corruption (IPC) en 2018, en occupant le 73ème rang et poursuit, ainsi, ses avancées en matière de lutte contre la corruption, a indiqué mardi à Rabat, Transparency Maroc.
Sur 180 pays, le Maroc a occupé la 73-ème position avec 43 points sur 100, au lieu de la 81-ème place (40 points) en 2017, a précisé Transparency Maroc lors d'une conférence de presse consacrée à la présentation du rapport annuel sur la corruption au Maroc en 2018.
L'amélioration du classement dans l'IPC dénote une volonté institutionnelle présente au Maroc, à la lumière de l'adoption de la loi sur l'information et des engagements du pays dans le Partenariat pour un gouvernement ouvert (OGP), a souligné Azzedine Akesbi, économiste et membre de Transparency Maroc, rappelant la nécessité impérieuse d'accentuer cette lutte contre la corruption de manière à hâter la cadence de mise en œuvre de la stratégie nationale en la matière et de l'ambitieuse relance de l'Instance de probité et de prévention et de lutte contre la corruption.
Dans une déclaration à la MAP, il a relevé qu'il s'agit d'une amélioration annuelle du classement du Maroc dans cet indice, estimant qu'il convient d'augmenter le rythme d'évolution, notamment en permettant au Conseil de la concurrence de mener correctement son action.
Rappelant l'importance de faire montre d'une volonté politique effective pour poursuivre la mise en œuvre des chantiers entrepris pour la lutte contre la corruption et dans le but d'encourager l'intégrité et la concurrence loyale, il a noté que la corruption constitue un fléau inévitable pour toute société et touche divers secteurs ayant des impacts directs et conséquents.
Pour faire face à la corruption, le rapport plaide en faveur d'une volonté politique effective pour mettre en œuvre la stratégie nationale de lutte contre la corruption, la promotion de la transparence et de la redevabilité par la réforme et la mise en application de la loi sur l'accès à l'information, en plus de l'adoption d'une loi sur les conflits d'intérêt.
Il met, également, l'accent sur la nécessité d'encourager le travail du conseil de la concurrence, la protection des témoins et la réforme effective des lois sur la déclaration du patrimoine. L'IPC classe 180 pays en fonction de leur niveau perçu de corruption, en attribuant à chacun un score allant de zéro signifiant « fortement corrompu » à 100, soit « très peu corrompu ».


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.