Seule et unique voie pour le salut, la démocratie    La reprise n'est pas pour demain!    L'opération Marhaba 2020 dans l'incertitude    Vrai ou Fake sur la covid-19 au Maroc, mercredi 27 mai    Levée partielle des restrictions sur les déplacements inter-provinces pour les salariés du privé et du public    Alliance irano-vénézuélienne contre le blocus de Washington…    Hakimi a-t-il dit adieu au titre de champion?    Sahara marocain: L'Initiative d'Autonomie est la seule solution    L'épreuve du covid-19, opportunité pour innover et s'approprier les nouvelles technologies    Allons nous vers l'explosion?    L'engagement documentaire    Qu'en pensent les professionnels du secteur?    Le Maroc est le pays de l'Afrique du Nord qui « maîtrise le mieux le coronavirus »    Le sud-africain PIC prend une participation de 13% dans Aradei Capital    Agriculture: les exportations de primeurs en hausse de 8%    Super League : Reprise le six juin pour Youssef El-Arabi et consorts    Chelsea : L'algérien Saïd Benrahma pour épauler Hakim Ziyech ?    Coronavirus : 7 nouveaux cas, 7.584 au total, mercredi 27 mai à 10h    Direction Fenerbahçe pour Yassine Bounou ?    Le Covid-19 fait chuter les exportations marocaines en Barytine    Banques, télétravail, prise de température…Les décisions anti-covid 19 de la CNDP    Consultations directes entre avocats et détenus dès le 1er juin    SM le Roi, Amir Al-Mouminine, accomplit la prière de l'Aïd Al-Fitr    Hakimi buteur contre Wolfsburg    L'essentiel de la lutte contre les trafics illicites en 2019    HPS affiche une hausse de 16,9% des produits d'exploitation au premier trimestre    Il est grand temps de penser le Maroc d'après    Collecte record des recettes douanières    Redémarrer ou pas le Calcio ? Le championnat des réticents    ‘'Coronavirus et discours'', nouvel ouvrage de Ahmed Cherrak    Un bilan fidèle à sa courbe en dents de scie    Pour une meilleure place du monde rural dans le nouveau modèle de développement    La Premier League va voter sur l'autorisation des entraînements avec contacts    "The Last Lance" Le documentaire qui révèle toute la vérité sur Armstrong    Les stars de la musique africaine en concert virtuel    HBO mise sur son catalogue pour booster sa nouvelle plateforme de streaming    Un programme culturel intercatif avec une série d'activités à distance    Procès à distance : 6.001 détenus bénéficiaires    Hong Kong se soulève contre un projet loi imposé par Pékin…    Maroc, de quoi avons-nous peur?    VH et MFM lancent un grand concours et une expo à vocation solidaire    Aid El Fitr: Le Roi gracie 483 détenus    France: La demande du CFCM aux mosquées    Forte participation au concours de déclamation du Coran à distance    A Madagascar et à travers l'Afrique, la ruée controversée vers l'artemisia    Vote à distance: La Chambre des conseillers décide de développer une application électronique    L'ambassade du Maroc à New Delhi en première ligne    Confinement et ramadan, un duo gagnant pour la télé!    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Mustapha Hadji tire à boulets rouges sur Renard
Publié dans Challenge le 17 - 07 - 2019

La déception des Marocains, suite à l'élimination de l'équipe nationale de la Coupe d'Afrique des Nations (CAN), marque encore les esprits ! Par ailleurs, les débats au sujet du départ du sélectionneur français, Hervé Renard, s'exacerbent. Son coach assistant, Mustapha Hadji, sort de son silence.
Après Renard qui a déclaré « prendre toute la responsabilité » après l'élimination, c'est au tour de Hadji de briser son silence et d'aborder le sujet épineux de la prestation très critiquée des Lions de l'Atlas qui s'invite dans le débat sportif. L'ancien Lions de l'Atlas s'est exprimé sur « Radio Mars », mardi 16 juillet 2019, pour apporter des éléments qui expliquent la débâcle des « Lions de l'Atlas ».
« On est responsables de la prestation et de la défaite contre le Bénin. On a fait de mauvais choix et on n'a pas su trouver des solutions contre une équipe qui a terminé son match à 10. Il ne faut pas blâmer les joueurs ni la fédération, c'est la faute du staff technique« , a t-il reconnu sur les ondes de la chaîne sportive.
Lire aussi : Lions de l'Atlas : Hervé Renard lâche la Bombe!
Il n'est pas allé par quatre chemins pour livrer sa part de vérité : « Les joueurs ont disputé trop de matchs. Peut-être contre l'Afrique du Sud, il fallait mettre 90% de l'effectif au repos. A un moment donné, on a peut-être fait l'erreur de gérer le groupe au niveau physique. A ce niveau-là, on a fait une grosse erreur, c'est certain ». Hadji, qui exprime ainsi son désaccord avec certains choix tactiques du technicien français, n'a pas occulté la polémique autour de l'absence des éléments de la Botola.
« Je dis ce que je pense, mais la décision finale lui revient toujours. C'est mon patron. Par exemple, je n'étais pas d'accord sur la manière dont on a abordé les prolongations contre le Bénin. A mon avis, dans le football, quand tu rentres dans un terrain et que tu as peur de perdre, c'est là que tu perds. Tu anticipes déjà la défaite. C'est ce qu'il nous est arrivé", affirme-t-il.
« Malgré tout, je ne veux que du bien à cette équipe nationale », a ajouté celui qui a vivement été critiqué à la fin de la Coupe du Monde pour avoir « créé des tensions au sein du groupe ». En effet, l'adjoint de Renard n'aurait pas eu des mots tendres envers les joueurs de l'équipe nationale en Russie, ce qu'il regrette aujourd'hui.
« Quand j'ai réagi en Coupe du Monde, ça n'a pas plu. vous avez vu ce que cela m'a coûté (les tensions entre lui et Benatia). On m'a dit que je n'ai pas le droit de parler car je ne suis pas le coach. En Russie, j'ai senti que le groupe n'était pas celui que je connaissais. Et je regrette de ne pas avoir réagi avant le match de l'Iran », explique-t-il.
Quant aux rumeurs suscitées au sujet des salaires mirobolants du staff technique, dont le sien qui s'élève à 300.000 dirhams, l'adjoint d'Hervé Renard s'écrie : « C'est totalement faux, je suis très loin des 300.000 DH ». Et d'ajouter : « Je vous le jure, si je touchais 300.000, je ne serais pas là en train de vous parler. Si je voulais l'argent, je serais parti au Qatar », fait observer l'ancienne gloire du football marocain.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.