Coronavirus: nouvelle sortie rassurante de l'OMS    Ouverture d'un consulat à Laâyoune : la Côte d'Ivoire refuse qu'on lui dicte sa conduite dans les relations internationales    Les étudiants en masse dans la rue pour le 52ème mardi consécutif de contestation    Bon début d'année pour les aéroports marocains, Casablanca en tête    Béni Mellal: ils falsifiaient les dossiers de couverture médicale    Banque : des dizaines de milliers de suppressions de postes annoncées dans le monde    Escalade dans l'est de l'Ukraine: un soldat tué, cinq blessés (Kiev)    Virus : en Chine, le « cauchemar logistique » des entreprises étrangères    Le Souverain félicite le Président de la République de Gambie à l'occasion de la fête nationale de son pays    Le Raja pouvait faire mieux…    AGO de la FRMT : Adoption des rapports moral et financier au titre de la saison 2018-2019    FIFM : Rémi Bonhomme nouveau directeur artistique de la 19ème édition    L'Oriental Fashion Show : Rajae Lahlou dévoile sa quête de soi    Un paysage politique recroquevillé!    Secousses telluriques: Au Maroc, la terre a tremblé    PJD : le Maire de Marrakech devant Chambre criminelle chargée des crimes financiers, une deuxième fois    Hooliganisme, monnaie courante    La constitution chilienne au cœur de la contestation populaire…    Programme intégré d'appui et de financement des entreprises, une rencontre dédié aux acteurs régionaux    Travailleurs indépendants : les modalités d'application de la couverture sociale finalisées    Liga: le Real Madrid accroché par le Celta Vigo    La Chronique de Nas: Notre Saint Valentin à nous…    Le thème est axé sur le terrorisme    En Allemagne, les autorités jugent «effrayants» les projets d'attentats déjoués ciblant des mosquées    Maroc Telecom : Les objectifs 2019 largement dépassés    Deuxième édition de la Conférence sur les défis de l'Union africaine : Objectif, renforcer l'intégration et l'émergence du continent    Voici le premier employeur privé étranger au Maroc    L'UE salue l'engagement du Maroc contre la traite des êtres humains    Un joueur du Wydad hospitalisé en urgence (PHOTO)    Championnat du monde de surf : Le Marocain Ramzi Boukhiam remporte l'étape de Hang Loose au Brésil    Starlink : Space X rate l'atterrissage en mer du premier étage de sa fusée    La SNRT rend hommage à Feu Abderahmane Achour    Rebondissements dans l'affaire de corruption du président de commune de Ouled Aissa dans la région de Taroudant    L'image du Maroc au-delà des frontières    La Côte d'Ivoire à l'honneur du "Marocuir" 2020    RAM et British Airways signent un accord de code-share    Mutandis enregistre une hausse de son chiffre d'affaires    85.000 vieilles condamnations liées au cannabis vont être effacées en Californie    Insolite : Robot-serveuse à Kaboul    Festival "Stop drogue" ou quand les arts plastiques se mettent au service de la lutte contre les addictions    L'OSFI organise un atelier de formation sur les NTIC à Oujda    Désaccord au sein de l'UE sur les moyens pour contrôler l'embargo en Libye    Divers sportifs    Participation politique des jeunes au Maroc    Près d'un demi-million de visiteurs au SIEL    La SNRT révèle la nouvelle vision de la chaîne "Attaqafia" au SIEL    Départ en trombe pour "Sonic" au box-office    Voici le nouveau directeur artistique du FIFM    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Trump enterre les espoirs de paix
Publié dans Challenge le 29 - 01 - 2020

« Le Deal du siècle » est enfin public. « Historique » pour Israël, rejeté par les Palestiniens, soutenu par les capitales de la trahison, il enterre toute possibilité de solution négociée.
Un ancien conseiller d'Obama a déclaré « Trump dit aux Palestiniens : vous avez perdu et il vous faut l'accepter ». L'essence même du projet de Trump est résumée dans cette phrase. Les fuites organisées avaient largement fixé les contours du projet élaboré par deux Israéliens, Jared et Grenfich.
Le deal du siècle répond aux demandes israéliennes les plus extrêmes dans un déni total des droits du peuple palestinien. Jérusalem est déclarée « Capitale unie et indivisible » d'Israël. « Al Aqsa » lieu saint de l'Islam devrait donc subir le joug sioniste de manière éternelle. Le retour des réfugiés, question qui a fait capoter les accords de Camp David est évacuée. Selon Trump, il n'y en a pas de réfugiés palestiniens ; ils deviendront citoyens des pays d'accueil, Syrie, Jordanie et Liban contre quelques subsides.
Ce sont les Turcs et les Perses qui défendent Al Qods et les Palestiniens
Les colonies actuelles et à venir dans les quatre années de transition seront sous souveraineté israélienne. Le tiers de la Cisjordanie sera israélien. « Israël garderait la souveraineté sur la vallée du Jourdain, parce que le pauvre Etat hébreu en a besoin pour sa défense contre la puissante menace de la puissante Jordanie ! Le futur Etat palestinien, démilitarisé, réduit à la proportion congrue devra s'accommoder avec les impératifs de sécurité d'Israël.
La fin du Monde arabe
Les sionnards du monde entier exultent. L'AIPAC domine les USA et donc le monde. Ils maîtrisent la finance et les médias, donc le pouvoir réel. L'Union européenne, timidement, rappelle son attachement à une solution à deux Etats, la Grande-Bretagne et l'Allemagne appellent les Palestiniens à négocier. Les accords de Madrid et d'Oslo sont définitivement enterrés.
Abbès, en vieux sénile qu'il est, veut une réaction de la Ligue Arabe. Les Emirats, Bahreïn et Oman appuient ouvertement l'indécente proposition de Trump. L'Egypte le fait de manière beaucoup plus sournoise en appelant « Israéliens et Palestiniens à négocier ». Aucun pays arabe n'a ouvertement rejeté ce plan unique qui vise à en finir avec la cause palestinienne. Le monde arabe, création des orientalistes, a don vécu. Ce sont les Turcs et les Perses qui défendent Al Qods et les Palestiniens.
Mais que les Sionnards ne se réjouissent pas trop vite. Les Palestiniens, les musulmans en général, n'ont plus que le choix de la violence pour défendre leur simple existence. La prochaine étape sera celle d'une résistance armée mondialisée.
En obstruant les perspectives de la paix, Trump ne laisse que le choix des armes aux Palestiniens. Comme au Vietnam, David finira par terrasser Goliath, le sionisme international, l'AIPAC, perdra.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.