Africa Investment Conference : Le Royaume-Uni post-Brexit cible des marchés clés en Afrique    Orange Maroc se prépare à la 5G    Précisions sur les conditions de détention de Maâti Mounjib    Compteur coronavirus : 925 cas testés positifs et 23 décès en 24 heures    MOROCCO MALL: Les soldes d'hiver de retour    Allal Amraoui : «L'attitude schizophrène de l'Espagne envers le Maroc interroge à plusieurs égards»    ICESCO : Technologies intelligentes et agriculture en Afrique    Hamid Bouchikhi classé parmi les théoriciens du management les plus influents    C'est parti pour la campagne de vaccination    BAM: Le dirham se déprécie de 0,67% face à l'euro    Le Crédit Agricole du Maroc à l'écoute des professionnels de la filière céréalière    Origine du Covid-19: l'OMS estime qu'il est trop tôt pour tirer des conclusions    COVID-19 : La Grèce prolonge le confinement jusqu'au 1er février    CHAN2021 : le Maroc cherche un schéma offensif plus efficace    Bouznika : De nouveaux résultats concrets font avancer le dialogue inter-libyen    Coronavirus : le Maroc autorise le vaccin de Sinopharm    Vaccins Astrazeneca et SinoPharm au Maroc: ce que l'on sait    Message de condoléances et de compassion du Souverain à la famille de feu Moulay M'Hamed Iraki    Jean-Marie Heydt dévoile son livre « Mohammed VI, la vision d'un Roi : actions et ambitions »    Des experts internationaux plaident pour une approche coordonnée de la lutte contre la corruption    Vaccin AstraZeneca : les précisions de l'ambassade de l'Inde à Rabat    Quand l'Espagne nourrit l'ambiguïté envers le Maroc !    La contribution du Maroc au désarmement mise en exergue à Genève    L'inexorable décrépitude de "La Comédie " La mémoire théâtrale de Fès compte ses jours !    Bouznika abrite un nouveau round du dialogue inter-libyen    Pantins et commanditaires obnubilés par une guerre imaginaire    La RDC s ' en tire à bon compte face à la Libye    Les dirigeants algériens isolés de la dynamique de l'histoire    Fusion Danse Morocco, un nouveau rendez-vous artistique pluriculturel    Sonia Bennis expose ses récentes œuvres à Marrakech    LF 2021 : voici les principales mesures fiscales [Document]    Entraînement en mer: Deux stagiaires commandos de la Marine Royale portés disparus    Vaccins anti-Covid-19 : La fièvre des «vaxxies» va bientôt atteindre le Maroc    USA: Majoritaires au Congrès, les démocrates pressés de mettre en œuvre l'agenda de Biden    Hassan Baraka, le premier marocain à nager 1.600 mètres dans une eau à moins de 5 degrés    Maroc-Rwanda à 17h : qualification et confirmation en ligne de mire    Le Rallye Aïcha des Gazelles reporte sa 30eme édition    Défense aérienne : Le Maroc acquiert le fameux système de défense aérienne "Patriot"    Groupe C : Maroc-Rwanda / La qualification au prochain tour en ligne de mire    L'homme aux chaussettes rouges quitte DFC    Première édition de «Blabl'Art» à Casablanca    L'Inde donne son feu vert pour l'exportation du vaccin vers le Maroc    «Le secret de la lettre», nouveau roman de Mohammed Ennaji    Le Maroc plaide pour une stratégie africaine de l'éducation    Casablanca: mise en échec d'une tentative d'exportation illicite de pièces géologiques    «Mohammed VI, la vision d'un Roi : actions et ambitions»    A la découverte de l'univers fantastique de Yassine Balbzioui à Rabat    Mise au point : Les "attaques injustifiées" et les "assertions diffamatoires" de RSF ne passent pas    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





L'Académie du Royaume du Maroc contribue à la diversification des relations internationales
Publié dans Challenge le 30 - 01 - 2020

L'Académie du Royaume du Maroc et l'Ambassade de la République de Croatie à Rabat ont organisé, le 29 janvier au siège de l'Académie, une journée d'étude sous le thème « La Croatie comme horizon de pensée ».
Après les journées dédiées à la Chine, l'Inde et le Japon, l'Académie du Royaume du Maroc récidive en consacrant une journée d'étude sur le patrimoine archéologique et culturel de la Croatie. Mohamed Kettani, Chancelier et membre de l'Académie, a présidé la conférence et a lu la lettre du Secrétaire perpétuel de l'Académie dans laquelle il insiste sur l'esprit d'ouverture du Maroc aux autres civilisations du monde. Poursuivant sa politique d'exploration des grandes régions du monde, la célébration de la Croatie, au-delà de sa dimension géographique, porte un intérêt essentiellement civilisationnel et culturel selon les termes du Secrétaire.
L'ambassadrice de la Croatie au Maroc a rappelé les relations séculaires entre le Maroc et la République de Dubrovnik (nom historique de la Croatie) qui remontait au XVIIIe siècle. Elle a donné un bref aperçu sur la Croatie moderne, sa population et les points forts de son économie. C'est un pays de 4,3 millions d'habitants, d'une superficie de 56.784 Km² et possédant 1.200 petites îles. En dépit de sa taille, ce pays reçoit 19 millions de touristes et réalisent des recettes touristiques de l'ordre de 11,7 milliards €, d'où le poids du secteur touristique qui représente 23% du PIB. Le nom de Croatie est lié à Nikola Tesla, le prolifique inventeur dans le domaine électrique, aux cravates ou foulard noué à la croate, à la race des Dalmatiens (race de chien célébrée par un film de Walt Disney). Ce pays, si riche par son histoire, est aujourd'hui membre de l'Union européenne depuis 2013, et assure actuellement la présidence de l'Union.
Deux experts ont fait un riche exposé sur les vestiges et les dernières découvertes en matière d'archéologie dans la région historique appelée Dalmatie, ce qui a permis à l'assistance de découvrir la diversité du patrimoine croate, dont plusieurs sites sont inscrits au patrimoine mondial de l'UNESCO.
Le dernier intervenant, le professeur Tatjana Paić-Vukić, a présenté des archives sous forme de manuscrits coraniques et des lettres inédites de correspondance entre les sultans du Maroc et la République de Dubrovnik. Ces lettres parlaient d'un contentieux entre les deux pays lorsqu'un capitaine de navire de Dubrovnik a maltraité des pèlerins marocains et les a débarqués à Tunis en 1780. Le Sultan de l'époque Mawla Muhammad n'a pas tardé à procéder à des représailles en saisissant les navires commerciaux de la République de Dubrovnik. Ce différend a pu être résolu en 1798 par la présentation des excuses et des cadeaux au nouveau Sultan marocain Mawla Sulaiman.
La journée a été clôturée tard le soir par un concert de Chants traditionnels croates, inscrits sur la liste du patrimoine culturel immatériel de l'Humanité.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.