1ère édition de «Talents Africains» : Attijariwafa bank allie les jeunes et compétences pour l'avenir du continent    Algérie : Une économie au bord de la banqueroute    Dialogue libyen : les efforts marocains salués par le Parlement arabe    Attentat de Nice: nouveau rebondissement    En 9 mois, les tribunaux du Royaume ont enregistré plus d'un million d'affaires    Mais où est donc Charlemagne ?    Casablanca : 12 ans de prison ferme pour avoir abusé d'une mineure    Covid-19: la mort rôde partout, surtout à Casablanca    Casablanca-Settat : les détails du plan stratégique 2020-2022 du CRI    Vaccin grippal : le Ministère de la Santé rationne les quantités et met les pharmaciens en difficulté    Météo: temps brumeux ce vendredi au Maroc    Malaisie. Mahathir veut tuer des millions de Français    MCA/OCDE : Convention de partenariat pour l'amélioration des pratiques dans l'enseignement secondaire    Et revoilà Benkirane, le retour!    Vaccin anti-grippal: le risque de pénurie se précise    Nizar Baraka présente ses condoléances à la famille de Mohamed Melihi    Condoléances du Roi Mohammed VI à la famille de feu Mohamed Melehi    BAM: hausse du crédit bancaire en septembre    Pour l'ex-Premier ministre malaisien, les Musulmans ont « le droit d'être en colère et de tuer des millions de Français pour les massacres du passé »    Air Arabia. une liaison Casablanca – Rennes pour la première fois    Covid-19 au Maroc : De nouveaux chiffres inquiétants    Le Maroc dénonce l'attaque perpétrée à Nice    Mohamed Melehi est décédé mercredi : Un pionnier de l'art contemporain emporté par la Covid-19    Procès à distance: 8.775 audiences du 27 avril au 23 octobre    Mort de Driss Ouhab: les journalistes lui rendent hommage (PHOTOS)    Ahmed Amsrouy Belhassane, un grand capitaine de l'industrie s'en va    CRI de Casablanca-Settat : 37 MMDH d'investissements approuvés à fin septembre    Attaque dans une église à Nice: plusieurs morts et blessés (VIDEO)    Le président Erdogan a reçu un message du roi Mohammed VI    Vers la création de la Chambre de commerce maroco-kényane    Botola Pro / D1 : Youssef Fertout s'engage avec le Rapide Club Oued Zem    Ligue des champions : Dortmund n'a plus d'âme, la faute à Lucien Favre ?    Premier but de Ziyech avec Chelsea (VIDEO)    Covid-19: Confinement général en France (VIDEO)    Hamza Sahli, un marathonien ambitieux pour graver son succès aux JO deTokyo    S.M le Roi félicite Mme Bouchra Hajij suite à son élection à la tête de la CAVB    Coronavirus: nouvelles guérisons au Raja    Paris: l'artiste-peintre marocain Mohamed Melehi succombe au covid-19    Vernissage à la Villa des arts d' une exposition rétrospective de l' artiste-peintre Bouchaib Habbouli    Projection de "Mica " d'Ismail Ferroukhi au Festival du film d'El Gouna    Johnny Depp toujours en guerre contre "The Sun "    a Zambie se dote d'un consulat général à Laâyoune    Sahara marocain: quand les médias « algésariens » inventent de toute pièce une fake news    Abderrahman Ziani: La vivacité colorée    Que la paix soit sur l'ensemble de l'humanité    Ligue des champions : les résultats de la soirée    Laftit: une série de compétences propres seront transférées aux régions    Atteinte aux religions et prophètes : Le Conseil supérieur des ouléma dénonce    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Volailles : les raisons de la flambée des prix du poulet
Publié dans Challenge le 28 - 09 - 2020

Le marché connaît depuis quelques semaines une flambée des prix du poulet. Voici les expliquations de la Fédération Interprofessionnelle du Secteur Avicole Au Maroc (FISA).
Pour la FISA (Fédération Interprofessionnelle du Secteur Avicole Au Maroc), cette situation est le résultat de la conjoncture actuelle marquée par la crise sanitaire. « Les mesures d'urgence sanitaire pour lutter contre la propagation de la pandémie liée au Covid-19, notamment la fermeture des hôtels, des restaurants, des réfectoires et cantines, des salles de fêtes, l'annulation d'événements, le confinement obligatoire des ménages, l'arrêt de l'activité des traiteurs, la fermeture des frontières et la fermeture des souks hebdomadaires ont eu des impacts sans précédent sur le secteur avicole », explique la corporation.
Lire aussi| La CGEM explique ses propositions pour la loi de finances 2021
La fédération ajoute que cette situation s'est traduite par une baisse drastique de la demande sur les viandes de volailles évaluée à plus de 40%, ce qui a engendré une forte perturbation du marché et une chute des prix de vente du poulet de chair à la ferme passant de 11,50-12,00 DH à 5,50-7,00 DH/Kg vif. On apprend ainsi que les pertes occasionnées pour le secteur sont estimées à plus de 4 milliards de DH dont une bonne partie a été assumée par les éleveurs. « Cette situation de pertes, qui dure depuis le mois mars, a contraint un grand nombre d'éleveurs à réduire leurs productions et d'autres à définitivement cesser leur activité, ce qui a entrainé une baisse de l'offre de poulet sur le marché et une augmentation provisoire du prix à la ferme pour atteindre 15,00 DH/kg vif en moyenne sur 10 jours et revenir à 13,00 DH/kg vif ce jour », indique la FISA.
Lire aussi| Nouveau partenariat entre OCP et SFI
« La FISA comprend bien les interrogations du consommateur face à cette subite augmentation des prix. Néanmoins, elle leur demande aussi de comprendre la souffrance et la détresse des éleveurs lourdement affectés par cette débâcle du marché et ses conséquences financières ayant conduit une grande partie d'entre eux à l'arrêt d'activité, qui s'est souvent traduit par des faillites personnelles, surtout que les éleveurs de volailles ont été exclus du dispositif de soutien de la CNSS et que la plupart d'entre eux n'ont pas pu bénéficier des dispositifs Damane Oxygène et Damane Relance », poursuit la corporation. Les professionnels soutiennent que cette situation de fluctuation des prix va perdurer tant que les mesures prévues pour la mise à niveau des circuits de commercialisation et de distribution des volailles n'ont pas été mises en œuvre.
Pour rappel, ces mesures portent sur la construction du nouveau marché de gros aux volailles de Casablanca sur le site de Ain Jemâa, l'instauration de la prime pour la modernisation des tueries traditionnelles dites « Ryachates », le renforcement des contrôles de la restauration collective quant à leur approvisionnement en viandes de volailles issues exclusivement des abattoirs industriels.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.