Le Bahreïn réaffirme son soutien à la souveraineté et l'intégrité territoriale du Maroc    « African Lion 2021 »: Une opération de décontamination au port militaire d'Agadir pour évaluer la réactivité de l'Unité de Secours et Sauvetage des FAR    Sommet de l'Otan: Quand Sanchez s'humilie et humilie son pays    Opération Marhaba 2021: Forte baisse des prix pour la liaison maritime    Début imminent de la construction du gazoduc Maroc-Nigéria    Régionales de l'investissement: les étapes Laayoune et Dakhla font carton plein    « African Lion 2021 »: une opération de décontamination au port militaire d'Agadir    Algérie : le FLN remporte les législatives, le Hirak craint le retour de «la prétention dictatoriale»    À Paris, Saïd Chengriha enterre «le supposé non interventionnisme» de l'armée algérienne    Le nouveau gouvernement israélien compte quatre ministres d'origine marocaine    Melilla : tentative échouée d'entrée de 150 migrants clandestins grâce à la collaboration du Maroc    Euro 2020 : La Slovaquie prend le dessus sur la Pologne de Lewandowski    Vacances au Maroc: les premiers MRE débarquent à l'aéroport de Fès (PHOTOS)    Compteur coronavirus : 476 nouveaux cas, 9.368.046 personnes vaccinées    Murcie. Un marocain abattu par un espagnol sur la terrasse d'un café    L'anesthésie après la vaccination anti-covid peut-elle causer la mort ?    Soulaiman Raissouni et Omar Radi confrontés à de charges concrètes, dit le ministère public    M'Art Studio démarre ses activités avec Marie Bugnon & Jennifer Sormani    Festival universitaire de musique de l'ENCG Kénitra : Une troisième édition pour aiguiser l'art de l'écoute    Le théâtre du Studio des arts vivants reprend ses activités    [ Interview Anas El Filali ] La première production en 3D, 100% marocaine, prête en septembre    Pays de l'Otan : la politique envers la Chine à renforcer, selon le SG de l'OTAN    Entretien entre Erdogan et Biden    La gifle américaine !    Devises vs Dirham: les cours de change de ce mardi 15 juin    France : vers la levée de l'obligation du masque en extérieur    Les Lionnes de l'Atlas s'offrent le Mali    1,1 milliard d'euros de pertes pour les clubs de Premier League    Retour à la maison pour Buffon ?    Réforme de l'administration : pénalisant ''bug'' législatif !    «JOY» : 11 artistes livrent leur perception de la joie    Flo Arnold dans ses œuvres    Le nostalgique et l'artistique    Usage licite du cannabis : Vers l'adoption définitive de la loi    Euro 2020 : La Suède neutralise l'Espagne    Relance économique : OBG et l'AMDIE préparent un nouveau rapport    La Hongrie soutient le plan d'autonomie au Sahara marocain    Agriculture : un nouveau dispositif de soutien aux petits agriculteurs    Le Maroc réélu au comité des Nations unies sur les disparitions forcées    BKGR: BAM devrait maintenir le taux directeur inchangé    Nomination : Salima Amira, nouvelle DG Maroc chez Microsoft    Ce qui s'est passé lundi sur l'autoroute de Kénitra (DGSN)    Basket : Labib El Hamrani nommé sélectionneur national des seniors    Mohamed Bouldini évoluera en Liga NOS avec Santa Clara    L'ONDA fortement mobilisé pour la sécurité sanitaire des voyageurs    Cette région du Maroc s'apprête à accueillir 500.000 touristes israéliens    LE POUVOIR ALGERIEN SE FICHE DES RESULTATS DES URNES    Hassan Rachik: Madih Al Howiyat Al Marina    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Messagerie : WhatsApp largement en tête au Maroc
Publié dans Challenge le 12 - 05 - 2021

Le service de messagerie WhatsApp est utilisé par 84% des Marocains en 2021 et 79% d'entre eux l'utilisent d'une manière quotidienne, révèle le baromètre des réseaux sociaux du Groupe Sunergia.
« Dans le milieu urbain, ce taux monte même à plus de 90% », indique le groupe dans sa cartographie des réseaux sociaux au Maroc en 2021, faisant savoir que WhatsApp se retrouve dans toutes les couches de la population et dans toutes les régions du Royaume. Seuls quelques réfractaires, possiblement des personnes sans Smartphone, ne l'utilisent pas, fait observer la même source, expliquant qu'il s'agit essentiellement de Marocains âgés de plus de 45 ans aux revenus très faibles qui travaillent dans les secteurs de l'agriculture et de la pêche. En effet, grâce à ses messages vocaux, WhatsApp ne fait pas trop de discrimination entre les différents niveaux de scolarisation puisque même 1/3 des personnes non scolarisées sont utilisatrices.
Lire aussi | Coronavirus : voici les huit mesures choc proposées par le panel d'experts de l'OMS
Pour ce qui est de Facebook, poursuit l'étude, le réseau social affichait au début de l'année 2019 un taux d'utilisation de 57% au Maroc, alors qu'en 2021, près de 3 marocains sur 4 l'utilisent régulièrement et est également retrouvé dans toutes les couches de la population mais avec un effet d'âge plus prononcé. Là où 58% des seniors (65 ans et plus) utilisent WhatsApp, seuls 27% d'entre eux sont sur Facebook. Si WhatsApp peut être considéré comme une messagerie, ce n'est pas le cas de Facebook qui est donc toujours le premier réseau social au Maroc avec une majorité de la population qui le consulte tous les jours. « À titre comparatif et même si cela peut sembler contre-intuitif, Facebook ne discrimine pas beaucoup plus que WhatsApp sur les personnes non-scolarisées. Parmi ces dernières, 1/4 l'utilise et en majorité tous les jours », note l'étude qui estime que c'est la simplicité de Facebook et de son fil d'actualité qui le rend probablement plus simple d'utilisation qu'un moteur de recherche comme Google où il est nécessaire de saisir une recherche écrite. La cartographie fait, en outre, ressortir qu'Instagram est utilisé pour sa part, par 42% des marocains en 2021. Avec ses 14 points d'augmentation par rapport à l'an dernier, c'est en réalité une progression de 50% qu'il faut voir ici. Orienté photos et visuels, ce réseau social passe de 10 à 15 millions d'utilisateurs au Maroc, dont une large majorité l'utilise tous les jours. Ce qui distingue aussi Instagram des deux premiers, ce sont ses utilisateurs, soutient l'étude qui relève que ceux-ci sont généralement âgés de moins de 35 ans. Sans surprise, ses utilisateurs travaillent davantage dans les secteurs de l'art et de la culture mais on les retrouve aussi beaucoup dans le commerce et l'industrie.
Lire aussi | L'ONMT publie son premier bulletin bimensuel dédié à la relance du tourisme [Document]
En 4ème position figure Snapchat qui, avec un taux d'utilisation de 21% par les marocains, connait une augmentation similaire de 50% de sa base d'utilisateurs. Qualifiée de « Star montante » par l'étude, Tiktok est de son côté utilisé par 14% des marocains, suivi de LinkedIn avec un taux d'utilisation de 12%. « De 2% avant le premier confinement, ce ne sont pas moins de 12% des Marocains qui sont aujourd'hui connectés sur le réseaux social professionnel, soit 6 fois plus d'utilisateurs que début 2020 », précise le baromètre. Twitter contrairement à tous les réseaux sociaux qui ont connu une progression cette année est resté stable avec ses 5% d'utilisateurs, suivi par Pinterest ou « le pointu des esprits créatifs » lequel est considéré comme le réseau le moins utilisé de la cartographie avec un taux d'utilisation ne dépassant pas les 1%.
Avec MAP


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.