Italie/Législatives: Victoire historique de l'extrême droite    Témara: Le Prince Moulay Rachid préside le « Grand Prix SM le Roi Mohammed VI »    Amical U23: Le Maroc s'incline devant le Sénégal (1-3)    Météo: les prévisions du lundi 26 septembre    Caravane médicale au profit des habitants de la commune d'Ouled Mataa    Casablanca: Grand hommage rendu à Aïcha Ech-Channa lors de ses funérailles (VIDEO)    Météo Maroc : Pluies ou averses sur les provinces Sud, les régions Centre, l'Atlas et...    Sahara : José Manuel Albares réfute les élucubrations algériennes    Maroc : Les militantes font leurs adieux à Aïcha Ech-Chenna, inhumée à Casablanca    Enseignants-chercheurs : la valorisation salariale au menu d'une réunion entre les syndicats et Aziz Akhannouch    Espagne : Des supporters pointés pour avoir entaché le match Maroc – Chili    L'Espagne répond à l'Algérie : Pas de changement de position sur le Sahara    Sahel: Un sursaut international s'impose face à la crise sécuritaire, selon le chef de l'ONU    Israël et le Maroc ou comment Alger façonne le « bon coupable » et la judéophobie sur le mensonge et la confusion    Tanjazz 2022: en images, la clôture de la 21e édition du festival    Vidéo. "Paroles d'Experts" avec Faïçal Tadlaoui de retour sur H24Info    Musique électronique: Dakhla vibre au rythme de « Into the Wild » de festival Oasis    Les Emirats vont fournir une Allemagne sans atouts énergétiques en gaz liquéfié et en diesel    Covid-19 au Maroc : 7 nouvelles infections et aucun décès ce dimanche    AG de l'ONU/Sahara: Le Bahreïn réaffirme sa position ferme en soutien à l'intégrité territoriale du Maroc    Compilation du meilleur de Benjamin Bouchouari avec les Verts    Clôture des Concerts de Rabat : Samira Said, Fnaire, Lartiste et Salif Keita enflamment la scène de l'OLM    Un créateur marocain derrière l'habillement de la reine Maxima des Pays-Bas    Marrakech : Clôture en apothéose du Festival Gnaoua Show    Transport routier : Soutien exceptionnel supplémentaire pour les professionnels du secteur    Dakhla. 5200 ha irrigués par dessalement de l'eau de mer à attribuer aux jeunes et aux investisseurs privés    Transport routier : soutien exceptionnel supplémentaire pour les professionnels du secteur    Coronavirus au Maroc: 7 contaminations enregistrées ce dimanche    L'égalité des genres, principe essentiel pour le progrès    Casablanca / L'Boulevard : Deux décennies d'existence festive    Anass Salah-Eddine, l'oublié de la tanière : "Je progresse..."    Sahara marocain : Alger n'a plus les moyens de ses ambitions néocoloniales au Maghreb    Le premier vélo électrique « Made in Morocco » à l'assaut du marché national    Attijariwafa Bank consolide ses performances    L'Iran entre révolution et contre-révolution    L'émotion du père de Brahim Saadoun, après son arrivée au Maroc (VIDEO)    Mission de haut niveau de la CEDEAO au Mali: Bamako décline la date du 27 septembre    Un autre club de Premier League courtise Yassine Bounou    Aïcha Ech-Chenna n'est plus    CHU Ibn Sina: 1ère base de données électronique de l'hémophilie et des maladies hémorragiques    Bourse de Casablanca : le résumé hebdomadaire (19 au 23 septembre)    ONU-Guerre de l'Ukraine : La chine appelle à ne pas laisser le conflit "déborder"    OCP améliore son CA de 72% au S1-2022    Laver Cup: l'Europe repasse devant grâce à Djokovic (VIDEO)    Saad Lamjarred partage des photos de son mariage    La région Marrakech-Safi et l'OCP scellent un partenariat pour booster le développement    Botola: le Tunisien Mondher Kebaier nouvel entraineur du Raja de Casablanca    22ème FNF: « Zanka Contact » d'Ismaël El Iraki remporte le Grand prix    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



HCP. 3 chômeurs sur 10 sont des jeunes
Publié dans Challenge le 16 - 08 - 2022

Comment se fait-il que plus on est jeune, plus on chôme ? Que plus un (e) jeune prolonge ses études, plus il est exposé au risque de chômage ? Pourtant, elles/ils constituent une minorité à «finir la course». La jeunesse marocaine diplômée est-elle condamnée à immigrer ?
D'après les statistiques du HCP, au cours des années 2020 et 2021, l'augmentation du taux de chômage a été de + 6,9% pour les jeunes âgés de 15 à 24 ans, soit plus que le double de la moyenne qui est de + 3,1% pour l'ensemble de la population active. En termes de taux d'activité, de 2017 à 2021, la baisse a été plus forte parmi les jeunes, avec un taux de -4,3 points, contre -1,4 point pour l'ensemble de la population active.
En effet, le taux d'activité des jeunes (15 à 24 ans) a été, en 2021, de 23,9%, contre 28,2%, en 2017. La moyenne nationale du taux d'activité a été respectivement, pour la même période, de 45,3% contre 46,7%. Et même s'ils sont actifs, moins de la moitié des jeunes perçoivent des salaires, et plus du tiers sont des «aides familiales».
Lire aussi | PLF 2023. Etat social et justice fiscale
Ainsi, plus de 3 chômeurs sur 10 sont des jeunes âgés de 15 à 24 ans. La population totale ayant cet âge est constituée de presque 6 millions d'individus. Parmi eux 962 000 exercent un emploi, soit 16,3%. 7,6% sont à la recherche d'un emploi, et 76,1% sont en dehors du marché du travail dont 25% sont des «ni-ni», c'est-à-dire, ne travaille pas, ne vont pas à l'école et ne suivent aucune formation. Cette «zone grise» mérite d'être mieux éclairée, et pas seulement statistiquement.
Dans le monde rural, le taux d'activité des jeunes est plus élevé, avec 28,9% contre 20,6% dans les villes. Il faut dire que c'est dans la campagne que l'abandon scolaire est plus fréquent/précoce. Si le taux moyen d'activité des jeunes au niveau national est de 23,9%, en 2021, il est de 35,4% pour le sexe masculin et de 12,1% pour le sexe féminin.
Lire aussi | Sécurité financière. L'impôt, premier pilier de la souveraineté
Les principaux secteurs employant les jeunes actifs occupés sont l'agriculture, pêche et forêt, avec 43,6%, le tertiaire (services) avec 32,8%, et l'industrie, avec 12,9%. Les deux premiers secteurs sont bien connus pour la précarité des conditions de travail (travail saisonnier ou occasionnel). Si presque la moitié des jeunes actifs sont des salariés (48,6%), l'auto-emploi concerne 9,6%. Le taux des «aides familiales» parmi les jeunes actifs exerçant un emploi qui atteint 37,3%, dépasse 82% pour les jeunes femmes rurales.
La vulnérabilité ou précarité des emplois est la caractéristique principale pour cette catégorie de jeunes actifs. Ainsi, plus de 4 actifs sur 10 exercent un emploi non rémunéré, avec une prépondérance dans le monde rural (58,8%). 14% exercent un emploi occasionnel ou saisonnier. 7 sur 10 ne disposent pas d'un contrat écrit. Pour les jeunes actifs disposant d'un contrat (3 sur 10), il s'agit souvent d'un CDD (13,2%), rarement d'un CDI (6,5%). L'accord verbal est prédominant.
Le diplôme permet-il d'accéder plus facilement à un emploi ? Plus de 30% des chômeurs sont âgés de 15 à 24 ans, dont 75,8% vivent en ville, 67,3% sont de sexe masculin, et 90,1% des diplômés. Pour les jeunes diplômés du supérieur âgés de 15 à 24 ans, le taux de chômage est de 61,2%, soit plus du double du taux moyen concernant cette tranche d'âge. Ce taux baisse presque de moitié, à 30,4%, pour les diplômes de niveau moyen, et atteint 12,9%, pour les sans diplôme. De quoi décourager les jeunes face aux études supérieures.
Lire aussi | Oued Eddahab, le « Tanger du Sud Marocain »
Cette situation devrait être prise très au sérieux, à travers les politiques publiques, mais aussi par les acteurs économiques privés (mise en place d'équipes multidisciplinaires notamment dans le cadre du partenariat public-privé-société civile-PPPSC). La jeunesse devrait être perçue comme une transition des individus vers leur autonomie, voire leur indépendance.
Cette étape est aussi un terrain fertile à l'apprentissage aussi bien des bonnes que des mauvaises habitudes. La plupart des « maux sociaux » peuvent être évités dès cette phase de la vie. Contribuer à l'émergence d'un environnement favorable à l'espoir, à la formation et à l'auto-formation, à l'emploi ou à l'auto-emploi, au financement, à l'encadrement, à l'épanouissement (...), est une responsabilité sociale, publique et collective. Les mécanismes mis en place, notamment le service militaire et les stages de pré-emploi, sont à évaluer, en permanence.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.