Le roi adresse ses condoléances aux membres de la famille d'Yves Coppens    Coronavirus au Maroc: 3.235 contaminations ce samedi, plus de 100 cas graves    USA: Biden signe une loi historique pour restreindre l'accès aux armes à feu    Maroc : Les e-visas au grand bonheur des professionnels du tourisme    Manuel Albares : La position de l'Espagne sur le Sahara "très claire" et "souveraine"    Maroc. Smeia dévoile en avant-première la nouvelle Série 7 et le X7    African Lion : l'hôpital militaire de campagne prend soin des habitants de Taliouine    Assaut à Melilla/Nador: Pedro Sanchez accuse les "mafias" de trafic d'êtres humains    Mali: l'armée annonce avoir «neutralisé» plus de soixante djihadistes    FRMF: plusieurs joueurs du WAC et du Raja lourdement sanctionnés    Tirage des éliminatoires / CAN de Beach Soccer 2022 : Le Maroc affronte la Côte d'Ivoire    Equipe nationale : Coach Vahid, de plus en plus, sur un siège éjectable!    Hakim Ziyech aurait choisi sa prochaine destination    L'ONCF déploie son plan Eté 2022    Mohamed Mehdi Bensaid testé positif au covid-19    Saad Lamjarred enflamme un mariage en Egypte (VIDEO)    Yassine Esqalli : né d'une simple curiosité, le voyage de 50 mille km parcouru à...vélo    Appel à la mobilisation pour accompagner le retour des MRE    L'international marocain Zakaria Aboukhlal signe à Toulouse    La junte algérienne vit mal la participation tunisienne à l'exercice «African Lion 2022»    ONMT. Le «Light Tour» fait sensation à Sao Paulo    Mme Akharbach : Les doubles standars contribuent à « antagoniser les opinions publiques »    Latifa Akherbach : «Les doubles standards antagonisent les opinions publiques et renforcent l'incompréhension entre les sociétés»    Températures prévues pour le dimanche 26 juin 2022    Maroc-Algérie : Omar Hilale saisit le Conseil de sécurité et le SG de l'ONU    Fusillade à Oslo: la police enquête sur un « acte terroriste »    Le jeune pianiste marocain Marouan Benabdallah anime avec brio un concert à Rome    Sécurité alimentaire mondiale : lettre ouverte des Ambassadeurs et Chefs de mission près le Royaume du Maroc    Insolite : un Marocain de 68 ans fait Amsterdam-Dakar à vélo !    Maroc : des instigateurs d'un vaste réseau d'immigration clandestine arrêtés    L'aéroport Mohammed V de Casablanca dans le Top-5 des aéroports «les plus améliorés» au monde    Fouzi Lekjaa réélu à la tête de la FRMF pour un troisième mandat    CA de l'Agence Maroc PME: Hausse importante des réalisations 2021    USA: Biden fustige la décision de la Cour suprême sur le droit à l'avortement    Paris : Ouverture du 17e Salon de l'immobilier marocain «SMAP Immo»    Irlande : L'histoire du Maroc présentée dans la cathédrale Christ Church de Dublin    Lutte anti-terroriste: La coopération entre le Maroc et les Nations Unies "forte et fructueuse"    La météo pour ce samedi 25 juin 2022    Assaut de clandestins subsahariens sur Mellilia: le bilan s'alourdit    Classement 2022 des World Airport Awards : L'aéroport Med V de Casablanca au Top 5    Les jeunes astronomes à l'honneur lors de la 10e édition du festival d'astronomie d'Ifrane    C'est parti pour la première édition de l'évènement « Anfa Park en fête » (VIDEO)    Seul le courage paiera [Par Jamal Berraoui]    Soirée à Dublin sous le signe de la culture et de l'histoire du Maroc    Ouverture à Rabat du Bureau de formation de l'ONU contre le terrorisme    Hilale saisit le Conseil de sécurité et le SG de l'ONU sur les silences, les mensonges et les obstructions de l'Algérie    Nuit des musées et des espaces culturels : C'est parti pour la première édition !    Le Maroc propose d'installer une usine d'engrais au Guatemala    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Atlantic Dialogues ont clôturé leurs débats sur une « convalescence difficile » de l'Atlantique élargi
Publié dans EcoActu le 05 - 01 - 2022

Le PCNS a achevé, le 22 décembre, deux mois de débats sur l'Atlantique élargi, une zone qui comprend le Nord et le Sud du bassin atlantique, Afrique et Amérique latine incluses. Plus de 90 experts ont participé à ces discussions, suivies par une audience de 70 000 personnes.
Le Policy Center for the New South a clôturé la 10e édition de sa conférence internationale de haut niveau Atlantic Dialogues, sur le thème de « l'Atlantique élargi en récupération difficile » de la crise Covid. Commencées le 1er novembre, les 21 sessions ont été déclinées jusqu'au 22 décembre sous forme de wébinaires, accessibles en ligne sur les pages Facebook, YouTube et Atlantic Dialogues du Policy Center.
Les Atlantic Dialogues ont traité de la crise Covid et de son impact sur « l'Atlantique élargi » sous tous ses aspects : économiques et géopolitiques, sans oublier ses conséquences sur l'éducation, la dette et le développement. Les deux derniers panels des AD 2021 ont plus spécifiquement traité des relations entre l'Afrique et le monde arabe, ainsi que de la situation en Amérique latine, en présence de trois anciens chefs d'Etat.
L'Afrique et le monde arabe : quelles dynamiques dans les questions politiques actuelles ?
Ce panel, modéré par Abdelhak Bassou, Senior Fellow du Policy Center, a traité des liens entre le continent africain et le monde arabe. Il a rappelé le lien que représente l'islam, le rayonnement des universités arabes (dont Al Ahzar), et le rôle joué par l'Egypte dans le soutien aux Indépendances africaines dans les années 1960. « La relation manque de force aujourd'hui en raison de tensions – comme entre la Mauritanie et le Sénégal – et de questions frontalières, du déclin de l'intérêt du monde arabe envers les questions africaines, et d'idées préconçues qui induisent une mauvaise image », a analysé Fattouh Haikal, Directeur de recherche chez Trends Research & Advisory.
De ce point de vue, le Maroc montre qu'il en va autrement, en raison de son intérêt marqué pour l'Afrique, a rappelé Hamza Meddeb, chercheur non-résident au Malcolm H. Kerr Carnegie Middle East Center (Beyrouth). Cet expert a traité du lien spécifique entre les pays d'Afrique du Nord et du Sahel, et du « vide stratégique laissé par l'effondrement du régime du colonel Kaddhafi en Libye ». L'expansion de groupes terroristes dans les pays du Sahel tient aussi à la faiblesse des Etats et leur incapacité à contrôler leurs territoires.
Amre Moussa, ancien ministre égyptien des Affaires étrangères et ancien secrétaire général de la Ligue arabe, a estimé que le « mot « relations » doit être remplacé par « liens » et « attaches », plus forts et séculaires entre l'Afrique et le monde arabe. Nasser et l'Egypte ont donné un fort élan à cette idée d'un destin commun. Et je crois en ce que Mobutu a déclaré à l'Assemblée générale des Nations unies en parlant des pressions subies dans sa relation avec Israël : « On m'a demandé de choisir entre mon frère ou mon ami. J'ai choisi mon frère » ». Amre Moussa a également évoqué le manque de cohésion des pays arabes, ainsi que la nécessité de « renouveler et rajeunir le système des Nations unies, tout comme celui de l'Union africaine ».
Le nouveau défi pour l'Amérique latine avec les variants de la Covid-19 : unité régionale dans un contexte de polarisation politique
Au début de la pandémie, l'Amérique latine était en proie à des crises politiques et des tendances divergentes en fonction des pays – avec des gouvernements de droite et de gauche. « Pas moins de 20 % de la population mondiale affectée par la Covid-19 est latino-américaine, et 30 % des décès enregistrés causés se sont produits en Amérique latine », a rappelé Jamil Mahuad, ancien président de l'Equateur. « Clairement, nous n'avons pas su gérer la crise, qui nous a laissés plus pauvres, plus inégaux et plus vulnérables. Nous avons besoin d'un système de santé publique ».
La montée du populisme et la répression de l'opposition au Nicaragua incitent Miguel Angel Rodriguez, ancien président du Costa Rica, à affirmer que « la démocratie a perdu de son lustre, de même que l'Etat de droit, aussi bien dans le monde qu'en Amérique du Sud ». Pour sa part, Federico Ramon Puerta, ancien président de l'Argentine, s'est interrogé sur la prévalence d'un « seul modèle économique depuis la chute du mur de Berlin, un modèle capitaliste, libéral et orienté vers les privatisations ».
Le mot de clôture des Atlantic Dialogues
Karim El Aynaoui, président du Policy Center for the New South, a remercié les 90 panélistes qui ont participé à la conférence, « un grand succès en ligne » avec 70 000 vues des 21 webinaires sur deux mois. Dans son mot de clôture, il s'est réjoui d'avoir « gardé vivante et réunie la communauté des Atlantic Dialogues, une communauté spéciale qui regroupe des pays du Sud global et des économies avancées ». Le dialogue Nord-Sud porté par la conférence se fait aussi intergénérationnel, a-t-il rappelé, grâce à la présence dans les discussions de jeunes professionnels de toute la zone Atlantique, qui font partie des Atlantic Dialogues Emerging Leaders, sélectionnés lors des précédentes éditions pour suivre un programme sur mesure et participer à la conférence.
« Il y a une grande valeur à cet échange collectif. Une valeur centrale pour le Policy Center, mais aussi une valeur fondamentale du Maroc et de ce qu'il représente : un lieu où nous pouvons avoir un dialogue ouvert, avec de la tolérance et un respect mutuel, et mener une discussion basée sur les faits, la recherche et le travail empirique visant à améliorer les politiques publiques ».


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.