Intelaka : 3,3 milliards de dirhams octroyés par Attijariwafa bank à fin août    Averses orageuses localement fortes avec rafales de vent prévues lundi et mardi    Grippe saisonnière: Le vaccin protège contre les infections, les cas graves et les décès    Cinq questions aux réalisateurs Belgo-Marocains Adil El Arbi et Bilall Fallah    Algérie: le patron d'un groupe médiatique condamné à 10 ans de prison ferme    Géopolitique à distance, géopolitique qui rapproche    Intempéries : Le Canada durement frappé par l'ouragan Fiona    Tunisie : affrontements dans le nord-ouest du pays sous des slogans anti-Kaïs Saïed    Fusillade dans une école russe: au moins neuf morts dont cinq enfants    Le célèbre théologien cheikh Al-Qaradawi n'est plus    Lions de l'Atlas : Maroc – Danemark en amical avant le Mondial ?    Triathlon: Le Marocain Jawad Abdelmoula remporte le Championnat d'Afrique    Ligue des Nations : Belgique et Croatie, deux adversaires du Maroc, deux issues différentes    À l'ONU, le Bahreïn réaffirme sa position ferme en soutien à l'intégrité territoriale du Maroc    Akhannouch à Tokyo pour représenter le Roi aux funérailles de Shinzo Abe    Cours des devises du lundi 26 septembre 2022    ''«Ziyara», un film personnel sur les gardiens de cimetières juifs au Maroc''    Arrivée à Tokyo de Akhannouch pour représenter le Roi aux funérailles de l'ancien premier ministre Shinzo Abe    Vidéo-photos. La patrouille de voltige «La Marche Verte» fait sensation à Toulouse    Matches préparatoires U23 : Les Marocains rechutent face à leurs homologues sénégalais    La version algérienne fallacieuse mise à nu à l'ONU    Pour un mandat de 2 ans : La HACA aux commandes du Réseau des instances africaines de régulation de la communication    Réinsertion des femmes détenues Un don de 6 MDH octroyé par la Fondation Othman Benjelloun    Sidi Bennour : Violée quinze fois la même nuit    Larache : Démantèlement d'une bande de malfaiteurs    Les exportateurs qataris s'ouvrent au Maroc    Le street workout s'invite à Essaouira    Marathon international de Marrakech : Plus de 10.000 athlètes attendus    Plongée dans l'univers transparent de Safaa Erruas à Casablanca    «Grands concerts de Rabat» : Une clôture en beauté    20ème édition du festival L'Boulevard : De jeunes talents de rap/hip hop ouvrent le bal    Rassemblement à Paris de l'opposition algérienne : une militante molestée et violentée par la police    La patrouille de voltige « La Marche Verte » fait sensation à Toulouse    Assemblée Générale des Nations Unies : Le Maroc continue d'engranger les victoires sur le front du Sahara    Voici le temps qu'il fera au Maroc, ce lundi 26 septembre    Funérailles à Casablanca de la militante des droits de l'Homme Aïcha Ech-Channa    El Jadida: une jeune femme donne naissance à des quadruplés    Revue de presse quotidienne de ce lundi 26 septembre 2022    Tanger Med. Une « expérience inédite » pour une délégation du Parlement panafricain    La Bourse de Casablanca débute la semaine en repli    Focus : Le golf marocain se hisse au niveau des grands    Made in Morocco : KITEA s'engage à porter son sourcing local à 38% !    Maroc : Collins Aerospace fête ses 10 ans d'implantation    Amical U23: nouvelle défaite du Maroc face au Sénégal (VIDEO)    Maroc-IFC : Sérgio Pimenta en visite ce lundi    Sahara    Clôture des Concerts de Rabat : Samira Said, Fnaire, Lartiste et Salif Keita enflamment la scène de l'OLM    22ème FNF: « Zanka Contact » d'Ismaël El Iraki remporte le Grand prix    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Mohamed Said AFIFi : « Bye-bye…moi je sais bien dire Bye-bye »
Publié dans Eljadida 24 le 11 - 09 - 2011

En marge de l'hommage posthume rendu au feu Mohamed Afifi à El Jadida : Rencontre avec sa veuve : Mme Karima (Pierrette) Afifi..

- En dehors de tout ce qui vient d'être dit sur Mohamed Saïd AFIFI, avez-vous quelque chose à ajouter concernant la carrière de cet Artiste ?
Il avait un profond respect pour l'être humain et pour l'Art. Il détestait la médiocrité et disait : « L'Art est éternel et la vie est courte ».
Le 17 Mars 2009 au Théâtre National Mohamed V, à l'occasion de « La Journée internationale du Théâtre », iI a dit cette phrase : « Le théâtre est une lecture profonde de la pensée. Il est à la base du rêve. C'est une foi. Et comme vous le savez, aucune religion ne peut exister, si elle n'habite pas l'âme de l'Homme ».
À l'ouverture de cette journée, quelqu'un a dit : « Un pays sans passé n'a pas d'avenir »
Mohamed Saïd AFIFI a immédiatement répondu : « notre pays peut être fier de son passé et de son histoire ».
Lors d'une tournée en France, la presse parisienne y compris le critique redouté de l'époque Jean Jacques GAUTIER du journal « Le monde » qui consacra en première page, un article élogieux sur le théâtre marocain,
Le magazine « Paris Match »qui s'appelait à l'époque« LE MATCH de PARIS » écrivait en Juin 1956 : « Molière en babouches fait naître à Paris le théâtre marocain ».
Il fut parmi les très rares tragédiens du monde arabe à interpréter des pièces de William SHAKESPEARE. Sa fascination pour cet auteur ne se démentit pas et ce jusqu'à la fin de sa vie.
-II était multidisciplinaire : Comédien, poète, mime, dessinateur, chercheur, chanteur et musicien.
Et sur Mohamed Saïd AFIFI, l'homme ?
Il a été un bon vivant, spirituel, affable, généreux et d'une sensibilité rare. Il aimait la vie et a vécu comme il l'entendait : libre. Bien que souvent meurtri au cours de sa carrière, son caractère n'a jamais aigri.
II a beaucoup donné de sa personne, de son argent pour réaliser ce qu'il voulait. Toutefois: II a vécu en gentleman tout au long de sa vie, certes sans beaucoup d'argent, mais tellement riche sur le plan humain, artistique, théâtrale, ainsi que sur le plan éthique. Il a toujours été en harmonie avec lui-même.
-Mariée à lui depuis 1964, j'ai admiré en l'homme ses qualités humaines exceptionnelles. Je l'ai épaulé autant que j'ai pu dans les moments difficiles et soutenu jusqu'à son grand départ, la main dans la main. Jamais je n'ai cessé d'être fière de lui. Malade, il ne se plaignait jamais. Se tenait droit et fier. Il m'a même caché sa souffrance, pour ne pas me perturber.
Ses amis disent que dans « EL KADIYYA » du réalisateur Noureddine LAKHMARI, il a su dire cette réplique avec éloquence : « Bye-bye… moi je sais bien dire Bye-bye ». Et c'est comme ça qu'il a quitté ce monde.
-AFIFI était pris par le théâtre et épris de lui, comment réussissait-il à concilier entre cette passion et celle de sa vie de famille ?
Il ne conciliait rien, c'est moi qui étais conciliante (grand éclat de rire). Il tenait à se sentir libre. Je restais en retrait et le regardais vivre pleinement sa passion du théâtre. Et lorsqu'après une tournée, un film, une pièce théâtrale…il revenait chez lui, il était fabuleux : drôle, passionné, aimant, chérissant, sensible…
Inutile d'ajouter, qu'il était et continue à être l'Homme et l'Amour de ma vie. Je me montrais conciliante avec cet Homme épris du théâtre, car j'étais totalement éprise de lui.
-Repose en paix l'Artiste…
Par : Abdellah HANBALI


Qui est Mohamed AFIFI ?

Né le 25.12.1935 à El Jadida
- le 03 Mars 1993, il a été décoré du Wissam du Mérite National, première classe,
- le 14 Mai 1994 délivrance par le Ministère de la Culture d'un certificat de considération et d'honneur pour les services rendus à l'Art Théâtral.
- le 14 Mai 2006 il a reçu le Diplôme de Médaille Vermeil remis par ARTS – SCIENCES LETTRE, académie couronnée par l'ACADEMIE FRANÇAISE.
FORMATION
-1968 : Stage au théâtre national « OLD VICK » à Londres. Direction : Sir Laurence OLIVIER.
-1961-1962 : Stage à l'ODEON-Théâtre de France. Direction : J.L.Barrauld
(Perfectionnement en expressions théâtrales).
-1960-1961 : Stage au Théâtre National Populaire (T.N.P) au Palais de Chaillot. Direction Jean VILAR (perfectionnement en expressions théâtrales)
-1958 : Festival d'Avignon, théâtre de plein air -Stage de mime sous la direction de Marcel MARCEAU
1957 : Stage à l'école de marionnettes sous la direction d'Yves JOLY
195 l à 1956 : Ecole de théâtre à Rabat
Formation de la troupe nationale Mâamoura en 1952
EXPERIENCE PROFESSIONNELLE
-1990-1991 : Professeur vacataire à l'Institut Supérieur d'Art Dramatique et animation culturelle (I.SA.DAC) Rabat
-1981 à 2005 : Professeur d'Art Dramatique au Conservatoire de musique, Théâtre, danse, chant de Casablanca.
-1975à 1981 : Responsable d'activités théâtrales au sein des « Charbonnages du Nord » à Jerrada : création d'un centre d'art dramatique et formation ; d'une troupe de théâtre avec les enfants de mineurs.
Cette troupe a effectué sous sa direction :
- une tournée théâtrale dans le monde rural avec la pièce « Lalla Ghoullala Khadra »
-une tournée dans la zone saharienne en faveur des militaires avec la pièce « Les fourberies de Scapin »
-1969 à l974 : Directeur du théâtre d'El Jadida
-1962àl968 : Professeur d'Art dramatique au conservatoire national de Rabat, sous la direction d'Abdelwahab AGOUMI, Chargé de:
• la formation d'un théâtre d'essai à l'école du centre de recherches dramatiques au sein du Ministère de le Jeunesse et des Sports
• la direction d'un stage du premier degré au centre pédagogique de la Mâamoura
• la direction d'un stage de marionnettes.
PRINCIPALES REFERENCES
En tant que metteur en scène :
- JULES CESAR (W. Shakespeare)
-HAMLET (W.Shakespeare)
- Les caprices de Marianne (A. de Musset)
-Etude sur le théâtre Japonais NO (réalisation de trois tableaux)
- Les fourberies de Scapin (Molière)
- L'Avare (Molière)
-Tmaâ Taôune
- L'élixir de la vie (d'après l'œuvre du Dr Aziz Lahbabi)
- La bataille des trois Rois (A.Chekroun) mise en scène à Volubilis (cité romaine à Meknès
- Montserrat (E. Roblès) pièce montée avec des comédiens non-voyants, une première au Maroc
- Volpone (Ben Johnson)
- Lalla Kholalla la berbère (Mohamed CHAHID)
- ES SAWANIH (tableaux d'après les poèmes de Driss EL JAY)
- Madrassat Al Mouchaghibine (pièce qui a remporté la médaille d'or à Alger (1972).
- TKAÂKIÂ (comédie musicale) Auteur M .Chahramane
- « L'Homme du Soleil » Tournée théâtrale effectuée sous l'égide de S.M MOHAMED VI, dans le monde rural, hôpitaux, prisons et centres de protection de l'enfance.
PRINCIPALES INTERPRETATIONS
En tant que comédien :
-1992 : voyages d'IBN BATOUTA sous l'égide de l'Institut du Monde Arabe à Paris
-1968 : OTHELLO de W.Shakespeare (Premier rôle) Représentation au Festival de Volubilis et 90 représentations à travers le Maroc.
-1959 : Numéro de pantomime au « Théâtre Forain » de Jean COCTEAU, mise en scène Pierre RICHI, pièce présentée à l'Alliance Française (Paris)
-1958 : MONTSERRAT de E .ROBLES (premier rôle)
: VOLPONE de Ben Johnson (premier rôle)
-1957 : HAMLET de W.Shakespeare (premier rôle) (Représentations à Alger au festival des Arts Populaires et au Festival de Carthage à Tunis).
1956 : Membre de la troupe nationale, représentations des pièces : Les balayeurs et les Fourberies de Scapin au festival du théâtre des Nations à Paris et Bruxelles
-1956 : Chettab (pièce d'atelier d'auteur)
-1953 : Mâalem Azzouz (adaptation du Barbier de Séville) de Beaumarchais
En tant qu'acteur :
2006 : Les hirondelles reviennent toujours de Narjiss NEJJAR
2006 : EL KADIYYA, de Noureddine LAKHMARI
2006 : La beauté éparpillée, de Lahcen ZINOUN
2005 : Elle est diabétique, hypertendue et ne veut pas mourir, (2ième partie) de Hakim NOURI
2005 : LA MER, de Hakim BELHABES
2005 : Jusqu'à nouvel ordre- Téléfilm RTM
2004 : Les chercheuses de liberté d'Inès DREIDY (Egypte)
2002 : L'ESPION- téléfilm 2M de Hakim NOURI
2002 : ANGOISSE -téléfilm 2M de Hakim NOURI
2002 : SILENCE et LE PIANO courts métrage de Lahcen ZINOUN
2003 : Le poisson aveugle- le papillon noir- la mouche blanche
(3Téléfilms produit par 2M)
2003 : Mille mois de Faouzi BENSAIDI (primé au festival de Cannes)
1998: THE MUMMY de Stephan SOMMERS
1996 : La fille du nuage- téléfilm TFI
1992 : A la recherche du mari de ma femme d'Abderrahmane TAZI
1990 : L'ennemi de l'ennemi - Film suédois
1989 : Un thé au Sahara de B.BERTULLOCI
1980 : L'homme qui voulait être Roi de John HUSTON
1979 : MIRAGE d'Ahmed BOUANANI (1er prix festival de Tanger)
1969 : La montagne Marveaux de A. ROUDANI
1 961 : Les enfants du soleil de J. SEVERAC (1 er rôle) présenté à Cannes
1960 : Le violon de M.BELHACHMI
1955 : Le trésor caché de Jean FLECHET (studio Souissi)
AUTRES ACTIVITES
- créateur des émissions télévisées au sein de la RTM
* caméra invisible
* la justice au service de la société
- Tournée en Amérique Latine (CUBA) et show de pantomime à la maison de la Culture en 1964.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.