Programme des principales rencontres du samedi 18 janvier    Les positions des séparatistes concernant le Rallye Africa Eco Race: des délires pathétiques (M.Bourita)    Centre hospitalier régional d'Al Hoceïma : le ministère de la Santé alerté par l'absence de 34 médecins    Ankara et Rabat ont 15 jours pour produire un ALE plus équilibré    Le groupe coréen "Hands" ouvre sa première unité de production africaine à Tanger    L'activité globale de la CCG en croissance de 23% en 2019    Insolite : Imiter Ghosn    Habib El Malki reçoit le secrétaire d'Etat rwandais chargé de la Communauté de l'Afrique de l'Est    Hommage à Noureddine Belhoucine    Le président de la Chambre des représentants s'entretient avec le ministre grec des Affaires étrangères    Cristiano Ronaldo : les secrets de sa forme insolente dévoilés !    Hicham Dekik : La sélection nationale fin prête pour la CAN de futsal à Laâyoune    Handball : Le CHAN à Laâyoune    Tant de dossiers à débattre et de relations à consolider    La forêt et le nouveau modèle de développement    Combien d'années de vie en bonne santé gagne-t-on en adoptant un mode de vie sain ?    Divers    Antonia Jiménez, rare femme dans le monde masculin de la guitare flamenca    YouTube diffusera une série documentaire sur Justin Bieber    Shakira est stressée à l'approche du Super Bowl    Liban: L'impasse politique se poursuit    Maroc/Turquie: Importations massives: Halte aux abus!    La Grèce encourage le maréchal Haftar dans le processus de paix libyen    WEF: Que faut-il surveiller en 2020?    Bulletin météorologique spécial : temps froid, chute de neige et fortes rafales de vents à partir de dimanche    Brèves Internationales    CAN Handball 2020 : le Maroc bat la Zambie    Le Sévillan Youssef En-Nesyri débutera par un choc face au Real    Clôture de la session parlementaire d'automne : le compte à rebours est lancé, le bilan s'annonce maigre    Le Conseil de gouvernement adopte deux projets de décrets relatifs aux indemnités des magistrats    Botola J-13: Avec le choc de haut de tableau RSB-RAJA    L'OCS réalise un pas en avant vers le carré d'Or    Le PAM accuse le PJD d'avoir utilisé de l'argent public pour organiser une soirée en l'honneur de l'épouse d'El Othmani    La BCP s'engage pour la TPE    La loi passe le cap de la 1ère Chambre    Boeing abattu en Iran: « le monde attend des réponses », avertit Ottawa    Amine Razouk et Mehdi Alaoui à la tête de l'Apebi    Arrestation d'un individu pour viol sur mineurs à El Jadida    Marrakech : Des voleurs de palmiers arrêtés en flagrant délit    Distinctions royales aux majors du Programme de lutte contre l'analphabétisme    Rapprochement entre Bank Al-Maghrib et le Conseil de la Concurrence    Sidi Slimane: Le gestionnaire délégué de la collecte des déchets ménagers se dote d'une convention collective    Le Sahara marocain «véritable trait d'union entre le Maroc et le reste de l'Afrique»    SM le Roi visite «Bayt Dakira» à la Médina d'Essaouira    Kaws expose pour la première fois au Moyen-Orient    #LesYeuxOuVerts, l'expo écolo pensée pour reconstruire des écoles    Les Moroccan cultural Days démarrent à Londres    Des œuvres d'arts disparaissent du Parlement    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Forum Africa SMB : Les investisseurs en ordre de bataille
Publié dans Finances news le 20 - 03 - 2014

La capitale économique, Casablanca, a réuni récemment près de 500 dirigeants (entreprises, banques, investisseurs) dans le cadre du Forum Africa SMB. Cette plateforme a facilité la rencontre entre les PME africaines en quête de financement et les fonds d'investissement internationaux venus de Singapour,
de Chine, du Brésil, d'Europe et d'ailleurs. Ces entités affichent une réelle volonté de miser sur les entreprises du continent.
Rompre l'accès difficile des PME africaines au financement était le grand challenge fixé par le Forum Africa SMB qui s'est tenu récemment dans la métropole casablancaise pendant trois jours. Outre cet immense défi, d'autant plus que seules 20% des PME du continent ont accès au financement, il était aussi question, à travers cette plateforme, de les interconnecter par le Web et physiquement par le biais des rencontres B to B. D'ores et déjà, cette première édition sonne comme une réussite, eu égard à la participation massive d'organismes de financement et à leur abnégation affichée pour mettre des capitaux au service des PME du continent pour qui, l'accès au financement s'est érigé en gageure. Le point d'orgue de l'allocution de Brahim Benjelloun Touimi, Administrateur Directeur général délégué de BMCE Bank, a été en substance l'assertion suivante : «Nous syndiquerons les compétences du Groupe BMCE Bank au Maroc en Afrique subsaharienne dans les 16 pays d'implantation et ailleurs en faveur de l'entreprise africaine».
Ce dessein d'appuyer le financement des PME africaines était perceptible à travers la présence de la Banque publique d'investissement de France (BPI), représentée par son président, Nicolas Dufourcq. «L'ambition de se spécialiser sur l'Afrique est réelle, notre banque créera des fonds de capitaux pour un montant de 200 millions d'Euros destinés aux investissements sur le continent», martèle le patron de la BPI. Cela dit, le Forum Africa SMB se démarquait des rencontres internationales traditionnelles dans lesquelles les discours et les incantations prenaient le pas sur l'essentiel, à savoir comment apporter des solutions concrètes aux PME africaines sous-capitalisées et fragiles financièrement ? La présence massive d'investisseurs (notamment en capital-risque) à la recherche d'entités récipiendaires de leurs capitaux était en soi un élément de réponse à cette problématique. A cela s'ajoutent les opportunités d'affaires consistant à établir des relations client-fournisseur que ce forum offrait pour des entreprises venues d'horizons différents (40 pays). Les autres ateliers de «capacity building» n'étaient pas de moindre importance d'autant plus que certaines PME africaines accusent des carences en matière d'expertise dans les domaines de l'exportation, de la prospection des marchés et de l'accès à la commande publique.
Des investisseurs prêts pour l'aventure africaine
Outre les dirigeants de grandes institutions financières présents lors de ce forum pour ne citer que BMCE Bank, BPI, le Fonds africain de garantie des PME ou la Banque africaine de l'import-export, ceux des investisseurs en capital-risque étaient aussi de la partie avec leurs collaborateurs chargés de rencontrer les différentes PME en quête de financement. Pour sa part, Jean Severino, gérant du fonds Investisseurs & Partenaires (I&P) a lancé un appel solennel aux PME, les sensibilisant au fait que son établissement leur propose un matelas de financement allant de 50.000 à 1.000.000 d'Euros. Preuve s'il en faut que l'engagement d'I&P est réel pour le continent. Près de 30 millions d'Euros ont été investis rien qu'en Afrique subsaharienne. Outre cet aspect financement qui était au cœur du débat, il était aussi question de voir comment mieux interconnecter les PME du continent dans l'optique de leur trouver des débouchés à l'export et de s'approvisionner de manière optimale. A ce titre, le représentant de Maroc Export, en la personne de Hassan Nasr, a mis en évidence l'approche du partenariat Sud-Sud portée par le Maroc qui, par ailleurs, est en train de négocier des accords préférentiels avec l'Afrique de l'Ouest et de l'Est. Par ailleurs, Brahim Benjelloun Touimi reste persuadé que si l'initiative privée (banques, fonds d'investissement, forums) constitue un puissant levier pour alléger les tensions financières pesant sur les PME, cela ne doit nullement exonérer l'action publique. A ce titre, l'administrateur de la banque bleue prône une intégration régionale pour mutualiser les moyens. Ce qui permet, selon lui, d'avoir une masse critique financièrement importante pour relever les défis de l'entreprise africaine. Au final, le mérite du Forum Africa SMB est de donner l'opportunité à de petites entreprises de plaider leur cause auprès de grands fonds d'investissement qui affichent un grand intérêt pour le continent. Tout l'enjeu est que ce rapprochement débouche concrètement sur des financements.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.