Compteur coronavirus : 1.240 nouveaux cas confirmés et 1.361 guérisons en 24H    Cosumar accompagnera 10 auto-entrepreneurs    Un nouveau partenaire de Bank Of Africa en Chine    À Tamernoute (province d'Azilal) : Un enfant sauve tout un douar    CMC : financement externe "maitrisé et soutenable"    « Un maire de ville doit être un très bon gestionnaire »    Sahara : Le Gabon réaffirme son appui à l'Initiative marocaine d'autonomie    Maire : Un «boulot» bien payé    Technologie digitale intelligente: FRDISI et ONEE créent un centre à Casablanca    Proximité culturelle et sportive    Tourisme: Abdellatif Kabbaj élu personnalité de l'année    Une entreprise américaine investit dans le projet du développement du premier robot humanoïde marocain    Nador : Enquête judiciaire pour identifier les impliqués dans une tentative de trafic de 2.380 kg de Chira    Grandes villes : À quoi servent les maires ?    Vaccins anti-Covid-19 : Guterres crie sa grande déception    Mondial Handball : Ce soir à 18h00, le Maroc face au Portugal sans se faire des illusions !    ONU : la hausse des migrations internationales a ralenti de 27% en raison de la COVID-19    Le Président américain accorde la Légion du mérite des Etats-Unis au Roi Mohammed VI    Le Bahreïn réitère son soutien au Maroc dans la défense de sa souveraineté et son intégrité territoriale    CHAN 2021 : Ce soir, Cameroun/Zimbabwe en ouverture à 18 heures    CHAN : Cameroun 2020 ou Cameroun 2021 ?    Omar Hilale : la coexistence entre musulmans et juifs est ancrée dans l'ADN des marocains    "Atlantide KM 130 " Rencontre entre l' artiste photographe Imane Djamil et la ville de Tarfaya    SM Le Roi Mohammed VI décoré de la "Legion of Merit, Degree Chief Commander"    Trump décoré du Wissam El Mohammadi    Mohamed Benabdelkader. Forte présence féminine aux postes de responsabilité dans l' administration judiciaire    Vaccination anti-covid : Biden dévoile le successeur de Moncef Slaoui    Le Cameroun est prêt    L'équipe du Maroc rate son entrée face à l'Algérie    Laporta, Font et Freixa déclarés candidats officiels à la présidence du Barça    Biden dévoile un plan de relance de 1.900 milliards de dollars    L'immunité collective contre la Covid-19 pourrait être atteinte début mai    Saad Dine El Otmani : Le Maroc a réalisé des acquis stratégiques dans ses provinces du Sud    Lady Gaga et Jennifer Lopez chanteront à la cérémonie d'investiture de Biden    Un dessin de Tintin adjugé au prix record de 3,2 millions d' euros    Evolution du coronavirus au Maroc : 1291 nouveaux cas, 457.625 au total, vendredi 15 janvier 2021 à 18 heures    Initiative marocaine d'Autonomie: Un fort soutien formulé lors de la conférence ministérielle    L'aubaine du Brexit pour l'Europe et les USA    Visite du ministre chinois des Affaires étrangères : la Chine accorde une grande importance à l'Afrique    Jeux video. « 3ich l'game », saison 2    Les équipes à suivre de très près    Sénat américain. Les émeutiers voulaient « capturer et assassiner des élus »    Yasmina Benabdellah : «J'intègre toujours la touche marocaine dans mes projets»    Normalisation? Il n'y a jamais eu vraiment de rupture    Maroc-USA : signature d'un mémorandum d'entente pour protéger les biens culturels marocains contre le trafic illicite    Un recueil de Zajal qui promeut la culture de l'égalité des sexes    2020 : Une présence de taille de la question amazighe malgré la pandémie    Bientôt un musée à Laayoune    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Le Conseil Supérieur des Ouléma condamne
Publié dans Finances news le 09 - 02 - 2006


* Le Conseil a réagi officiellement fin janvier.
* Les caricatures renferment des propos diffamatoires qu'elles associent à la Personne du Prophète, des actions opposées à ce que le Messager de Dieu est venu combattre.
* La tâche des Ouléma de propager l'esprit de la confiance et les valeurs morales de la cohabitation se complique davantage au regard de ces faits.
Le Conseil Supérieur des Ouléma a fini par sortir de son silence. Présidé par S.M. le Roi, Amir Al Mouminine, et composé de quinze membres nommés par le Souverain, des trente présidents des Conseils locaux des Ouléma, du ministre des Habous et des Affaires islamiques, il a condamné, fin janvier, les caricatures du Prophète Mohamed publiées dans la presse danoise.
Après avoir pris connaissance de ces caricatures et s'être assuré de leur «caractère outrageant intentionnel ou non intentionnel, du persiflage fondé sur de fausses conceptions qu'elles renferment, des propos diffamatoires qu'elles recouvrent et qui se déclinent en l'association faite entre la Personne du Prophète et des actions et autres descriptions exécrables diamétralement opposées à ce que le Messager de Dieu est venu combattre », le Conseil a condamné cette action. Il a regretté qu'elle soit venue pour offenser les sentiments des Musulmans et «les détourner de leurs objectifs qui consistent à instaurer la concorde, la paix et les valeurs de rapprochement».
Le Conseil a condamné cette tendance avérée à la mise à profit de cette liberté pour s'attaquer à des centaines de millions de Musulmans qui «croient profondément que les Prophètes et les Messagers de Dieu constituent l'élite de l'humanité pour lesquels les Musulmans ont une égale déférence, d'Adam à Mohammed, en passant par Moussa (Moïse), Aïssa (Jésus) et d'autres Prophètes, paix et bénédiction sur eux». Les Ouléma, qui oeuvrent dans des conditions internationales où prévalent divers conflits et tensions de tout genre, pour propager au sein de leurs peuples l'esprit de la confiance et les valeurs morales de la cohabitation, ont soulevé le constat que leur mission se complique davantage au regard de la multiplication des faits et gestes tendant à se jouer des valeurs et symboles sacrés de l'Islam et à leur tête le Prophète. Les Ouléma du Royaume du Maroc ont exhorté les sages et les décideurs dans le monde entier à se mettre en devoir de solidarité pour protéger la liberté et l'ensemble des valeurs morales y afférentes contre les menaces qui les assiègent et qui ont pour noms l'irresponsabilité, la haine, la rancœur, la perfidie et le mauvais goût. Mais le Conseil n'a donné aucun détail sur les formes de cette solidarité.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.