Environnement des affaires: ce qu'il faut retenir de la politique nationale 2021-2025    Message de condoléances de SM le Roi à la famille de feu Béchir Ben Yahmed, fondateur de "Jeune Afrique"    Météo: le temps prévu ce jeudi 6 mai au Maroc    Coupe du Trône: les Faraouis font tomber le Raja en demi-finales (VIDEO)    Afrique du Sud : M. Youssef Amrani présente dans un panel la perspective marocaine d'une diplomatie post-covid    Coupe du Trône: le Wydad bat le Chabab Mohammédia et file en finale (VIDEO)    L'avenir de Mohamed Ihattaren, entre PSV et tanière des Lions ?    Classement mondial de la bonne gouvernance : Le Maroc 61e mondial et 4e en Afrique    Chelsea-Real (2-0) : Les Blues se hissent vers Manchester City en finale de la LDC !    Cette semaine en Liga...    Liberté sous caution pour Bouhlel et son acolyte ?    Cinéma/Maroc : Un réseau d'acteurs pour la promotion des droits de l'Homme voit le jour    Le Maroc et la Serbie veulent renforcer davantage leurs relations économiques    La terre a tremblé dans la région de Ouarzazate    Affaire Brahim Ghali: les Marocains d'Espagne se mobilisent    Le Maroc dans le Groupe B    Concours «Street Art Casablanca»    LA BAD APPUIE LE MAROC AVEC PRÈS D'UN MILLION DE DOLLARS    Le plaidoyer du Maroc pour une OMC plus efficace    Mahrez envoie Manchester City en finale    Le Djibouti réitère son attachement «résolu et constant» à l'intégrité territoriale du Maroc    Nizar Baraka : "Il est temps de revoir la répartition des richesses"    Covid-19/Maroc : 5 décès et 371 nouvelles contaminations ces dernières 24 heures    AGROALIMENTAIRE/Agropoles: des plateformes intégrées avec des incitations pour les investisseurs    Madrid: Manifestation massive devant l'Audience Nationale pour réclamer l'arrestation du dénommé Brahim Ghali    Ce qu'il faut retenir des études relatives au développement du cannabis    USA: Facebook maintient l'interdiction du compte de Donald Trump    La Bourse de Casablanca clôture dans le vert    Le 11ème Festival International de Meknès du Cinéma des Jeunes se déroulera du 25 au 28 mai    Quand la pandémie pérennise son lexique dans la langue française    Le dirham devrait s'apprécier face au dollar de 0,1%    « Mon histoire avec les médicaments », une autobiographie de feu Omar Tazi [Chapitre 1]    Hôtellerie : l'Israélien Fattal lorgne le Maroc    Ramadan/Tanger: un restaurant sert un Ftour express, couvre-feu oblige (reportage)    Larbi Tourak expose ses œuvres à Fès    Nuits ramadanesques : Le groupe Tarwa N-Tiniri se produira le 6 mai    Coupe du Trône: voici le premier qualifié au dernier carré (VIDEO)    Le Premier secrétaire de l'USFP s'entretient avec l'ambassadeur du Pakistan au Maroc    Covid-19: deux cas du variant indien détectés en Espagne    Au Musée Reina Sofia à Madrid : «Trilogie marocaine : 1950-2020»    Jazz au Maroc: vivement le live !    Santé : Des médecins cubains au Maroc ?    Simplification des procédures administratives : La CMR se conforme à la nouvelle loi    Covid-19 : Deux cas du variant indien détectés en Espagne    Ministère: Près de 4 millions d'Espagnols au chômage    Maroc/météo : Nuages instables sur plusieurs régions avec des averses par endroits, ce mercredi 5 mai    Bill et Melinda Gates continueront à gérer ensemble leur fondation après leur divorce    Le leader de Podemos, Pablo Iglesias, se retire de la vie politique    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Qu’est-ce que le marché à terme ?
Publié dans Finances news le 17 - 01 - 2008

Le marché des contrats à terme (plus communément appelé marché à terme et également appelé Bourse de marchandises), fait référence à un type de marché à livraison différée modifié afin de réduire les risques et accroître la flexibilité.
Sur le marché des contrats à terme, un contrat standardisé est défini pour acheter ou pour vendre une quantité et une qualité spécifiques de telle ou telle marchandise (pétrole, blé, or, cuivre…) ou actif financier (action, obligation, bon de Trésor…) pendant une période de livraison fixée. Le contrat spécifie, entre autres, les lieux de livraison et les révisions de prix devant être effectuées au cas où les spécifications du contrat ne seraient pas respectées. Si le contrat était maintenu jusqu'à la date de livraison, les parties impliquées seraient dans l'obligation de faire ou de recevoir la livraison.
Les marchés de contrats à terme de marchandises offrent aux producteurs, aux négociants et aux traders des possibilités d'assurance contre le risque de fluctuation des cours (voir cas pratique). Dans le cas d'un commerçant, un changement de cours défavorable provoqué par des changements dans l'offre ou la demande modifie la valeur totale de ses engagements ; et plus la valeur de son stock est élevée plus le risque auquel il est exposé est grand.
Le marché des contrats à terme offre au commerçant la possibilité de réduire les risques de stock courus par ses engagements sur le marché au comptant (où une réelle livraison physique de la marchandise devra être
effectuée), c'est ce que l'on appelle la couverture des risques ou le «hedging».
Cas pratique
Imaginons que vous êtes producteur de blé. La récolte se fait en été, mais les ventes n’auront lieu qu’en automne. Le blé se traite aujourd’hui sur le marché au comptant à 1.200 dollars la tonne. Au prix actuel, vous savez combien vaut votre récolte. Ce que vous ignorez, c’est le prix auquel vous pourrez vendre cette récolte dans trois mois. Pour éviter de perdre de l’argent si les prix venaient à connaître une chute inattendue, vous pourrez vous entendre aujourd’hui avec un acheteur pour lui vendre votre blé dans trois mois à un prix que vous fixerez dès maintenant.
Dans cet exemple, acheteur et vendeur ont des stratégies opposées. De votre côté, vous pensez que le blé va baisser et vous préférez le vendre au cours d’aujourd’ hui qui vous satisfait. Le vendeur, de son côté, anticipe plutôt une hausse des prix d’ici trois mois et escompte faire une bonne affaire.
Si les contrats à terme sont initialement prévus pour se couvrir contre des variation de prix, à l’image des options et des warrants, ils concentrent désormais une grande part de la spéculation. Les contrats vont rarement à leur terme mais sont utilisés comme de purs instruments financiers d’investissement. Les deux principales catégories de contrats à terme sont les «Futures» et les contrats «Forward». Ces contrats portent sur tout ce qui peut se négocier : matières premières, produits agricoles, actions, produits de taux, devises…


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.