Ouverture mardi d'une session extraordinaire de la Chambre des représentants    Sept ans de prison ferme pour une figure du mouvement de protestation populaire en Algérie    Les autorités mauritaniennes s'opposent aux tribulations polisariennes    L'échappée de l'Inter et de Milan en tête du championnat    Le WAC déroule à Ouagadougou et atomise Kaizer Chiefs    Botola Pro D1: Le Raja co-leader provisoire    Des efforts intenses déployés par le Maroc en une année de lutte contre le coronavirus    Une toile de Winston Churchill représentant la mosquée Koutoubia présentée aux enchères à Londres    Décès du célèbre acteur égyptien Youssef Chaabane    Le Maroc annonce sa contribution financière au Plan d'intervention humanitaire au Yémen    Intempéries à Tétouan: les autorités donnent plus de précisions    Le Maroc suspend ses vols avec deux autres pays    Rabat: le Maroc suspend tout contact avec l'Ambassade d'Allemagne (DOCUMENT)    Présidence de la CAF : La FIFA serait-elle en train de baliser le chemin au candidat sud-africain ?    Non au nihilisme !    Football : Qui se chargera du règlement des dettes ?    Recherche et développement : la CGEM s'allie à l'UM6P    Officiel: le Maroc prolonge le couvre-feu    Marrakech: une villa transformée en casino perquisitionnée par la DGSN    Casanearshore Parc: des bâtiments éco-responsables signés Ewane Assets    FCA Morocco : ce que prévoit le MotorVillage pour accompagner sa croissance    Mohamed Bazoum, nouveau président du Niger    Chine : les trois actions efficaces pour éradiquer la pauvreté    Le nouveau clip de Saad Lamjarred fait un carton ! (VIDEO)    La Juve sans joker derrière l'Inter et Milan    Les Robots de l'apocalypse, de Gabriel Banon    Le régime algérien, auxiliaire coupable des séparatistes, adopte un discours aux relents antisémites    Covid-19 au Royaume-Uni : plus de 20 millions de personnes ont reçu leur première dose de vaccin    Samy Mmaee : Ma première sélection, le meilleur moment de ma carrière    Hicham Maidi présente une exposition mêlant l'âme et la matière    JO de Tokyo : France-Etats Unis dès le 25 juillet pour les basketteurs    Annonce des lauréates du programme «Pour les femmes et la science»    Le prisonnier (M.B) «n'a subi aucun traitement dégradant»    Risma: Fort repli du CA à fin décembre 2020    Léger recul de l'activité de Centrale Danone en 2020    Le Club des dirigeants Maroc prospecte les opportunités d'investissement    Entreprise : Yassine Kabbaj, nouveau DRH de JTI Italie    Des acteurs de la société civile latino-américains et africains soulignent l'importance de soutenir l'initiative d'autonomie    ‘'KISSARIYA'', nouvelle sitcom ramadanesque    «Pour moi, la musique est un don de Dieu»    Réunion sur l'accord nucléaire : l'Iran ne considère pas le moment comme «approprié»    Des bureaux de vote au Maroc pour les élections à la Knesset    Ce que l'on sait sur l'état de santé de Mustapha Ramid (PHOTO)    La Bourse de Casablanca démarre en baisse    Lois électorales : Place aux amendements    «Schizophrénies marocaines» de Abdelhak Najib    Troisième grand parti politique aux Etats-Unis? Trump met les choses au clair    Syrie : l'UNICEF appelle au renvoi chez eux des enfants déplacés dans le Nord-Est    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Qu’est-ce que le marché à terme ?
Publié dans Finances news le 17 - 01 - 2008

Le marché des contrats à terme (plus communément appelé marché à terme et également appelé Bourse de marchandises), fait référence à un type de marché à livraison différée modifié afin de réduire les risques et accroître la flexibilité.
Sur le marché des contrats à terme, un contrat standardisé est défini pour acheter ou pour vendre une quantité et une qualité spécifiques de telle ou telle marchandise (pétrole, blé, or, cuivre…) ou actif financier (action, obligation, bon de Trésor…) pendant une période de livraison fixée. Le contrat spécifie, entre autres, les lieux de livraison et les révisions de prix devant être effectuées au cas où les spécifications du contrat ne seraient pas respectées. Si le contrat était maintenu jusqu'à la date de livraison, les parties impliquées seraient dans l'obligation de faire ou de recevoir la livraison.
Les marchés de contrats à terme de marchandises offrent aux producteurs, aux négociants et aux traders des possibilités d'assurance contre le risque de fluctuation des cours (voir cas pratique). Dans le cas d'un commerçant, un changement de cours défavorable provoqué par des changements dans l'offre ou la demande modifie la valeur totale de ses engagements ; et plus la valeur de son stock est élevée plus le risque auquel il est exposé est grand.
Le marché des contrats à terme offre au commerçant la possibilité de réduire les risques de stock courus par ses engagements sur le marché au comptant (où une réelle livraison physique de la marchandise devra être
effectuée), c'est ce que l'on appelle la couverture des risques ou le «hedging».
Cas pratique
Imaginons que vous êtes producteur de blé. La récolte se fait en été, mais les ventes n’auront lieu qu’en automne. Le blé se traite aujourd’hui sur le marché au comptant à 1.200 dollars la tonne. Au prix actuel, vous savez combien vaut votre récolte. Ce que vous ignorez, c’est le prix auquel vous pourrez vendre cette récolte dans trois mois. Pour éviter de perdre de l’argent si les prix venaient à connaître une chute inattendue, vous pourrez vous entendre aujourd’hui avec un acheteur pour lui vendre votre blé dans trois mois à un prix que vous fixerez dès maintenant.
Dans cet exemple, acheteur et vendeur ont des stratégies opposées. De votre côté, vous pensez que le blé va baisser et vous préférez le vendre au cours d’aujourd’ hui qui vous satisfait. Le vendeur, de son côté, anticipe plutôt une hausse des prix d’ici trois mois et escompte faire une bonne affaire.
Si les contrats à terme sont initialement prévus pour se couvrir contre des variation de prix, à l’image des options et des warrants, ils concentrent désormais une grande part de la spéculation. Les contrats vont rarement à leur terme mais sont utilisés comme de purs instruments financiers d’investissement. Les deux principales catégories de contrats à terme sont les «Futures» et les contrats «Forward». Ces contrats portent sur tout ce qui peut se négocier : matières premières, produits agricoles, actions, produits de taux, devises…


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.