Crédit à la consommation: La machine repart, mais...    Voisinage    Elections britanniques: Et c'est parti pour le show…    Le collectif 490 «Hors la loi» obtient le prix Simone de Beauvoir    For Women in Science: Remise des prix ce lundi    Riche bilan pour la FMPS    Expo: La symphonie en bleu de Saâd Hassani    Festival du film de Marrakech: Moins de glamour et plus de cinéma    Un colloque pour débattre du rôle de la darija    Les membres de la Commission Benmoussa nommés par le Roi Mohammed VI    A Bagdad, le campement autogéré de Tahrir est devenu un "mini-Etat"    Abiy Ahmed, Premier ministre pressé de changer l'Ethiopie    Les hooligans ont gâché le spectacle à Khouribga    Divers    Le Raja assure l'essentiel face au MAT    RAM rejoint l'Alliance Oneworld en mars prochain    Robert Redford: Je ressens une grande connexion avec le Maroc
    "Scandale" en tête des nominations pour les SAG Awards
    Prison de Nador: «Le détenu décédé n'a jamais subi de mauvais traitement»    Marrakech, parmi les villes les moins coûteuses au monde    HCP: La pauvreté est l'une des principales sources de la violence conjugale au Maroc    46ème session de l'académie du royaume du Maroc : focus sur la Chine, l'Inde et le Japon    Gestion des catastrophes naturelles: La BM accorde un prêt de 275 M$ au Maroc    Complexe Mohammed VI: Faouzi Lakjaa détaille l'ambition de la FRMF    La police administrative débarque au Bd d'Anfa    Bassin du Congo: Arlette Soudan-Nonault remercie le roi Mohammed VI    JO: Paris-2024 choisit Tahiti pour les épreuves de surf    Samedi à Rabat: 5e session de son Comité central du PPS    Accord de Paris: Bon point pour le Maroc    Ligue des champions : Liverpool au rendez-vous des 8èmes, l'Ajax de Ziyach à la trappe    Revitaliser un arbre emblématique    L'Observatoire Africain pour les migrations se fait attendre    Le roi appelle à l'amélioration de la qualité de vie dans les pays musulmans    Elizabeth II ne compte pas quand il s'agit des cadeaux de Noël    Le Lesotho ne reconnaît plus la pseudo-rasd    La Fédération de rugby minée par une crise sans précédent    Le rappeur 7liwa chante à la prison d'Oukacha    En Algérie, les bureaux de vote ouvrent leurs portes    Moscou va expulser deux diplomates allemands en mesure de représailles    Ses membres, son livrable, sa méthodologie, ses priorités, son mode de fonctionnement… La commission Benmoussa en 10 questions    L'UE octroie 101,7 millions d'euros au Maroc    Le Roi Mohammed VI préside un Conseil des ministres    Complexe Mohammed VI. Visite guidée    BMCE Bank Of Africa lance « Dynamic Currency Conversion »    L'amazighité sans hypocrisie    La Chambre des représentants adopte le PLF-2020 en deuxième lecture    Conférence internationale à El Jadida sur la famille et l'éducation dans le monde arabe    One Piece Stampede, le premier film de la Toei Animation à être diffusé au Maroc    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Droits de douane : Quelle contribution aux finances publiques ?
Publié dans Finances news le 23 - 10 - 2008

* Les recettes douanières se sont élevées à fin 2007 à 62.100,9 MDH, enregistrant une hausse de 17,1% par rapport à 2006.
* Cette hausse résulte essentiellement de la hausse du volume des importations, suite au démantèlement tarifaire et des mesures de contrôle draconiennes prises par l’ADII.
La libéralisation progressive du commerce extérieur n’a pas impacté les recettes générées par les droits de douane. D’un exercice à l’autre, il s’avère que le démantèlement tarifaire, induit par la mise en application des accords de libre-échange, n’entraîne pas dans son sillage une baisse du rendement fiscal pour les douanes marocaines.
La tendance à la hausse observée au cours des dernières années s’est confirmée en 2007. Le chiffre record de 53. 014 MDH atteint en 2006, en terme de recettes douanières, a été dépassé.
Les dernières statistiques communiquées par l’ADII montrent que les recettes douanières se sont élevées à fin 2007 à 62.100,9 MDH, enregistrant une hausse de 17,1% par rapport à 2006.
Selon les responsables de l’ADII, cette hausse des recettes douanières résulte de l’augmentation de 22% du volume des importations en 2007, par rapport à 2006, ainsi que des efforts déployés par l’ADII en matière de contrôle et de recouvrement des créances.
Parmi les actions déployées par l’ADII en matière de contrôle et pour une meilleure équité fiscale, la poursuite de la lutte contre toute forme de fraude, dont celle commerciale, notamment les fausses déclarations de la valeur des marchandises importées. Le montant des valeurs redressées a atteint 2088,24 MDH, soit une hausse de 39,51%.
C’est dans ce sillage que s’inscrivent les actions déployées par l’Administration pour assurer le recouvrement des créances lequel a été entièrement réalisé. A titre d’exemple, l’article 266 du code des douanes a été modifié pour permettre à l’Administration de vendre par anticipation les marchandises et les moyens de transport qui ne peuvent être conservés sans courir le risque de détérioration. L’article 268 du code des douanes permet désormais à l’ADII d’engager les mesures conservatoires à l’encontre des personnes pénalement ou civilement responsables sur la base des procès-verbaux.
Ces dispositions ont donné lieu à des instructions administratives invitant les services douaniers concernés à recourir aux procédures de recouvrement forcé et aux mesures anticipatives visant à contrecarrer l’organisation de l’insolvabilité des redevables.
Les mesures prises dans ce sens ont permis, en 2007, le recouvrement de 14 MDH en terme d’amendes.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.