Djokovic achète 80% d'une biotech danoise développant un traitement anti-covid    UE: les 27 déterminés à verdir leurs importations, divisés sur l'énergie    Blinken consulte les alliés européens avant le face-à-face russo-américain    CAN 2021: Première séance d'entraînement des Lions de l'Atlas en vue des 8ès de finale    La Cour suprême inflige un revers à Trump dans l'enquête sur l'assaut du Capitole    L'ONMT déploie une nouvelle task force au FITUR de Madrid    La pandémie de Covid-19 a fragilisé l'ensemble des droits humains dans le monde, selon l'ONU    Maroc-Mexique : Une coopération universitaire qui se fortifie    Météo Maroc: temps assez froid sur l'intérieur du pays ce jeudi 20 janvier    CAN 2021: voici l'adversaire des Lions de l'Atlas aux huitièmes de finale    Le Chery Tiggo 7 Pro remporte le prix du SUV le plus vendu de l'année au Qatar    Tourisme. Des solutions ponctuelles à une crise structurelle    L'ancien président du Wydad, Abdelmalek Sentissi, n'est plus    Auteur de deux agressions, le meurtrier de Tiznit interné à l'hôpital psychiatrique Errazi de Salé    Le PPS appelle à la réouverture des frontières    Accord entre le gouvernement et les syndicats d'enseignement les plus représentatifs    Cervantes, le théâtre centenaire de Buenos Aires    «Il est temps de vous libérer du complexe du colonisé»    Le poète et militant, Houcine Kamari, n'est plus    La circulation temporairement coupée sur ce tronçon routier    USA: Bilan mitigé de Biden après un an à la Maison Blanche    Covid-19 / Maroc : La situation épidémiologique au 19 Janvier 2022 à 16H00    Maroc : La DGI lance un assistant virtuel «chatbot»    «L'autonomie, sous souveraineté marocaine. Autonomie entérinée par l'ONU» : en Espagne, le rapprochement entre Rabat et Berlin scruté    Le PPS critique la faible présence politique du gouvernement et appelle à l'ouverture des frontières    Espagne : L'ONMT déploie une nouvelle task force au FITUR de Madrid    Casablanca : Interpellation de sept individus, dont un agent de sécurité, présumés impliqués dans l'enlèvement et la séquestration    Ouverture de la billetterie pour la Coupe du monde de football 2022    CAN2021-Arbitrage : La Marocaine Bouchra Karboubi assiste l'Ethiopien Tessema à la VAR du ''Soudan-Egypte'' (20h)    Consommation : Les ménages entre espoir et incertitude pour 2022    L'Oriental Fashion Show retrouve la scène de la mode parisienne    Maroc-Gabon : Le superbe golazo de Hakimi impressionne Mbappé et fait le tour de la toile    CAN: Halilhodzic s'exprime après le match Maroc-Gabon    Covid: nouveau record de contaminations en Allemagne    Ceuta. Les frontières avec le Maroc fermées jusqu'en juin    Covid-19: Abdelilah Benkirane hospitalisé suite à des complications    L'UA condamne "l'attaque terroriste" des houthis contre les Émirats Arabes Unis    Les ports de Casablanca et Jorf Lasfar ont réalisé 70,5% du trafic national en 2021    Bain de foule dans un souk populaire pour Najat Aâtabou (VIDEO)    Attaque des Houthis contre les Emirats : Pr Zakaria Abouddahab fait le point (VIDEO)    Emirates suspend des vols vers les Etats-Unis en raison de la transition 5G    L'Egypte en pleine confiance face au Soudan    Lucile Bernard présente «A l'aube de nos rêves» en février à Marrakech    Fès : Session de formation sur l'éducation inclusive et l'autisme    Khalifa Mennani, membre de Fnair, lance «Mi Lalla»    Affaire Ghali : Le directeur adjoint de la police nationale entendu par le juge Lasala    "أحسن Pâtissier", la deuxième saison bientôt de retour sur 2M !    Enseignement/Dialogue social : l'accord MEN-syndicats, "un accord d'étape" pour la FNE qui "augure du positif"    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Le Coronavirus serait capable d'envahir le cerveau (étude)
Publié dans 2M le 12 - 09 - 2020

Les maux de tête, la confusion et les délires expérimentés par certains malades de la Covid-19 pourraient être le résultat d'une invasion directe du cerveau par le coronavirus, selon une étude récente dirigée par une immunologue à l'université de Yale (USA).
Les recherches sont encore préliminaires mais apportent des pistes pour soutenir ce qui n'était il y a peu qu'une théorie largement non prouvée.
Selon l'étude, dirigée par Akiko Iwasaki, professeure au Département de biologie moléculaire, cellulaire et du développement à l'université de Yale, le virus est capable de se dupliquer à l'intérieur du cerveau, et sa présence prive d'oxygène les cellules du cerveau avoisinantes. La fréquence de cette situation n'est pas encore claire.
A ce sujet, S. Andrew Josephson, chef du département de neurologie à l'Université de Californie, à San Francisco, a loué les techniques utilisées dans l'étude, disant que "comprendre s'il y a ou non une implication virale directe dans le cerveau est extrêmement important".
Il a toutefois ajouté qu'il resterait prudent jusqu'à ce que les recherches fassent l'objet d'une évaluation par des pairs.

* Coronavirus: Hausse de 5 % des cas dans le monde en une semaine (OMS)

Il ne serait pas entièrement choquant que le Sars-CoV-2 soit capable de pénétrer la barrière hémato-encéphalique, une structure qui entoure les vaisseaux sanguins du cerveau et essaie de bloquer les substances étrangères.
Mais les médecins pensaient jusqu'ici que les conséquences neurologiques constatées chez environ la moitié des patients Covid hospitalisés pourraient être le résultat d'une réponse immunitaire anormale - "l'orage de cytokine" - provoquant une inflammation du cerveau, plutôt que d'une invasion du cerveau par le virus.
La professeure Iwasaki et ses collègues ont décidé d'approcher la question de trois manières: en infectant de mini-cerveaux créés en laboratoire (les organoïdes cérébraux), en infectant des souris et en examinant le cerveau de malades morts du Covid-19.
Dans les organoïdes cérébraux, l'équipe a découvert que le virus était capable d'infecter des neurones puis de "pirater" la machinerie de la cellule du neurone pour se dupliquer.
Les cellules infectées provoquaient la mort des cellules environnantes en les privant d'oxygène.
L'un des principaux arguments contre la théorie de l'invasion directe du cerveau était que le cerveau n'a pas de niveaux élevés d'une protéine appelée ACE2, à laquelle le coronavirus s'accroche, et qui se trouve en abondance dans d'autres organes comme les poumons.
Mais l'équipe a découvert que les organoïdes avaient assez d'ACE2 pour faciliter l'entrée du virus, et les protéines étaient aussi présentes dans le cerveau des patients décédés.
L'équipe a aussi examiné deux groupes de souris: l'un avait été génétiquement modifié pour avoir des récepteurs ACE2 seulement dans les poumons, l'autre seulement dans le cerveau.
Les souris infectées aux poumons présentaient des lésions dans cet organe; les bêtes infectées au cerveau ont elles rapidement perdu du poids et sont vite mortes, signe potentiel d'une létalité accrue quand le virus pénètre le cerveau.
Les cerveaux de trois patients morts de complications sévères liées au Covid-19 présentaient aussi des traces du virus, à des degrés divers.


* UNICEF : la COVID-19 risque d'anéantir 30 années de progrès en matière de mortalité infantile


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.