Maroc-Australie : un processus d'exploration de niches économiques enclenché ?    Elections du 8 septembre : Des parlementaires européens saluent les efforts du Maroc en matière de démocratie    Le Parlement Marocain à la tête de la Commission permanente de la paix et de la sécurité internationale de l'UIP    Ryad Mezzour: « Tous les ingrédients sont réunis pour la réussite du modèle congolais »    L'INDE, première étape du road show international "Morocco Now"    Crédit du Maroc: Forte hausse des bénéfices de la banque à fin septembre 2021    Contrôle de vie des bénéficiaires de pension : La CNSS dématérialise les procédures    Fermeture des frontières Maroc-France : Air France prête à renforcer son programme de vol    Doucement mais sûrement, le marché de l'immobilier au Maroc se redresse    Le renseignement, entre efficacité et légitimité : le Maroc, l'un des rares pays qui satisfait à cette union    Le Forum économique de Davos annule une réunion après des menaces de complotistes    Sénégal: Macky Sall veut restaurer le poste de Premier ministre, supprimé en 2019    Maroc-Israël : Les enjeux et non-dits d'un accord historique    Fermeture des comptes bancaires des mosquées : Le CFCM sort de son silence et dénonce l'arbitraire    CAF : La Supercoupe poussée jusqu'à février 2022    Mondial- Barrages africains : Tirage des matches le 26 janvier au Cameroun    Interception de 230 migrants d'Afrique subsaharienne à Laâyoune et Tarfaya    CAN 2021: la CAF met fin aux rumeurs d'une éventuelle délocalisation du tournoi    Le calendrier 2022 de la Diamond League dévoilé :Rabat accueille la 4ème étape    Interdiction d'accès au Maroc à tout passager en provenance de l'Afrique du Sud    Compteur coronavirus : 154 nouveaux cas et 3 décès en 24H    OFI : « La violence faite aux femmes salit l'image du pays »    Covid-19 : Le nouveau variant, baptisé Omicron, classé préoccupant par l'OMS    Covid-19 : Interdiction d'accès au territoire marocain à tout passager en provenance de l'Afrique du Sud (officiel)    La DGAPR n'intervient pas dans les concours de recrutement externes (Mise au point)    FIFM: qui sont les lauréats de la 4ème édition des Ateliers de l'Atlas?    Rabat: Remise de prix aux gagnants du concours «Je dessine mon Patrimoine»    "Khartoum Offside": Au Soudan, le football féminin, plus qu'une passion, un combat pour les droits    Israël vend au Maroc le système de missile multi-missions Barak 8    Covid-19 : Le Maroc en tête des pays africains ayant acquis plus 400 millions de doses de vaccin    Tunisie : près de 500 migrants secourus au large par la Marine    L'UE prévoit l'instauration d'un salaire minimum ''équitable''    Maroc/Inde : Appel au renforcement de la coopération en termes d'investissements bilatéraux    Prix Goncourt : une magnifique consécration à la littérature africaine    Le PSG battu mais qualifié, City, Real et Inter en 8es, Benzema buteur    BAD : 120 millions d'euros pour soutenir les entrepreneurs, les TPME et stimuler la relance    Covid-19 : Que sait-on sur le nouveau variant détecté en Afrique du Sud ?    Naufrage de migrants : Les Britanniques écartés de la réunion du 28 novembre    Rejet de 25 candidatures, dont celle de Saïf Al Islam Kadhafi    Protection sociale: le Conseil du gouvernement adopte un décret d'application relatif aux médecins    Le Maroc favori face au Danemark à Marrakech    «Fragments de vie» de Abdelatif Habib en vernissage à Rabat    Le processus de la création et le pouvoir des mots    «Juifs d'Orient, une histoire plurimillénaire»    L'Education requiert des réformes profondes et urgentes (M. Baitas)    Benny Gantz prie pour SM le Roi à la Synagogue « Talmud Torah » à Rabat    Mondial 2022 au Qatar : Les conditions désastreuses des travailleurs migrants    «Comme avant...» : Une exposition de Rero pour rouvrir l'espace d'art Montresso    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Ahmed Rahhou: "Nous attendons une prise de position plus dynamique de l'UE sur nos provinces sahariennes"
Publié dans 2M le 22 - 03 - 2021

L'ambassadeur du Maroc auprès de l'Union européenne, Ahmed Rahhou a appelé, lundi, l'Europe à adopter une position plus dynamique concernant l'intégrité territoriale du Royaume.
«Nous attendons une prise de position plus dynamique de l'Union européenne sur nos provinces sahariennes pour pouvoir aller de l'avant dans le cadre de la solution d'autonomie», a souligné Rahhou lors d'une réunion par visioconférence de la Délégation pour les relations avec les pays du Maghreb du Parlement européen consacrée au partenariat avec le Maroc.
«Nous partageons beaucoup de choses avec l'UE. Nous voulons avancer la main dans la main, mais nous souhaitons en retour que l'Europe soit plus dynamique dans la résorption de nos problématiques», a-t-il ajouté.
Evoquant la reconnaissance des Etats Unis d'Amérique de la souveraineté du Maroc sur son Sahara, le diplomate marocain a relevé qu'il s'agit d'une décision qui renforce les chances d'une relance du processus onusien dans le cadre de la solution d'autonomie.
«Un plan d'autonomie substantielle est l'unique solution à ce conflit et d'ailleurs cette perception est partagée par de très nombreux pays dans le monde y compris des pays européens», a souligné Rahhou.
L'ambassadeur est revenu dans ce contexte sur la situation "très calme" sur le terrain pour rappeler que le Maroc a sécurisé le trafic nord sud qui intéresse notamment l'Europe à travers le passage d'El Guerguarat.
Le Maroc, a-t-il affirmé, inscrit ces efforts dans une dynamique globale de maintien de la stabilité et de la sécurité régionales, car il croit en la construction d'un Maghreb fort, stable et prospère.
«Le Maroc a toujours été, à côté de l'Europe, un apporteur de paix et de stabilité. C'est ce que nous sommes en train de faire dans le dossier libyen par exemple où nous prônons une solution venant des libyens eux même et c'est ce qui semble se dessiner aujourd'hui. Nous sommes heureux et fiers d'y avoir contribué», a dit Rahhou.
L'ambassadeur a, par ailleurs, rappelé que le Maroc a accueilli favorablement la communication de la Commission européenne sur la nouvelle politique de voisinage.
Le Maroc, a-t-il dit, a adhéré à la grande majorité des projets phares dans cette politique qui correspondent aux quatre axes adoptés dans «la Déclaration politique conjointe» à l'occasion du Conseil d'Association de juin 2019, pour assoir la relation Maroc-UE sur des bases solides.
Le Royaume, a-t-il expliqué, est dans la région, le pays qui a le plus d'accords, le plus de liens et d'imbrication dans les différentes politiques et priorités européennes. Il aspire à ce titre à ce que son Statut avancé avec l'UE soit une réalité pas seulement en ce qui concerne les programmes économiques, mais aussi en matière de concertation sur les sujets qui le touchent directement.
Le Maroc souhaite que le niveau de concertation avec l'UE soit amélioré concernant les décisions dont il subit directement les conséquences, notamment en ce qui concerne l'élaboration des politiques fiscales, les questions de l'environnement, de la sécurité, de la migration etc.
Intervenant à l'ouverture de cette réunion, le président de la Délégation pour les relations avec les pays du Maghreb du Parlement européen, Andrea Cozzolino a souligné que «le Maroc est un pays de référence pour l'Europe, un acteur décisif dans la région du Maghreb, un pays de grande stabilité et un élément important pour la politique de voisinage de l'UE et tout le continent africain».
De son côté, le représentant du Service européen pour l'action extérieure (SEAE) , Nicolas Bulte a mis en exergue la qualité du partenariat exemplaire entre le Maroc et l'UE et le climat constructif dans lequel il évolue.
«Ce partenariat est l'un des vétérans entre l'Europe et le monde méditerranéen», s'est-il réjouit.
Il a rappelé à cet égard le partenariat pour la prospérité partagée lancé à l'occasion du dernier Conseil d'Association avec des projets et programmes novateurs tournés vers l'avenir.
Plusieurs eurodéputés se sont ensuite relayés pour souligner le caractère stratégique des relations avec le Maroc et la nécessité de renforcer le dialogue et la concertation sur des sujets de préoccupation commune notamment les questions de la migration, de la sécurité, de l'environnement et du développement.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.