Chambre des Conseillers: La Charte des services publics adoptée à l'unanimité    Maroc-Nigeria: Le projet de gazoduc sur les «starting blocks»    Bourita attire l'attention sur l'impact des nouvelles technologies    OCP et l'américain BCG proposent une offre unique dans le domaine de la maintenance et de la numérisation industrielle    L'ONCF lance un dispositif spécial MRE    France. M'jid El Guerrab interpelle le ministre de la Santé sur la non-reconnaissance du vaccin de Sinopharm [Vidéo]    La 2è manche du championnat des circuits de vitesse à Marrakech    Wydad: Benzarti décide d'écarter ce joueur    Covid-19 / Maroc : La situation épidémiologique au 16 juin 2021 à 16H00    Le monde de Julie Guégan    Avec un système audio de pointe sur sa nouvelle gamme : Ford séduit les mélomanes    Ismail Sqarou : «La Dekka est l'enfant légitime de Taroudant en termes de patrimoine»    Profonds désaccords et faibles attentes    Trois astronautes chinois dans la station spatiale    L'Algérie face à ses démons    Diplomatie : le NMD présenté aux ambassadeurs    Energies renouvelables : le Maroc se relance dans l'hydrogène vert    Euro 2020 : La Hongrie craque en fin du match face au Portugal    Botola / WAC-RCAZ (0-0) : Un Wydad faiblard et épuisé à quelques jours de sa demi-finale africaine !    Sergio Ramos quitte le Real Madrid    Fnideq : la nouvelle zone d'activités économiques "recrute" ses investisseurs    Adoption finale du projet de loi sur l'usage légal du cannabis    Lancement d'une campagne contre la privatisation de la plage d'Aïn Diab    Quand la polygamie séduit les Marocains    Le nouveau modèle de développement ne fait pas l'unanimité    Le roi Mohammed VI félicite le premier ministre israélien    Invité par le PJD, le Chef du Hamas Ismaïl Haniyeh en visite au Maroc    Quand on aime la vie, on va au musée    Edition: Lever l'hypothèque sur l'université    La FRMSPT organise une série d'activités éducatives au profit des jeunes de Khénifra    L'AREF renforce ses partenariats dans le domaine sportif    L'ONMT lance l'opération Welcome Back    Agrégation agricole: un nouveau dispositif réglementaire pour des projets d'agrégation de nouvelle génération    Législatives algériennes: 23% de participation, abstention historique et massive    Les hôtels Accor se mobilisent pour favoriser l'accueil des Marocains résidant à l'étranger    Marocains de l'étranger : dix-sept villes annoncées pour la quarantaine obligatoire    Covid-19 en France : plus de masque en extérieur, levée du couvre-feu dans quelques heures    Carte sanitaire au Maroc : Ces chiffres à retenir...    Privé : Akdital poursuit sa marche pour s'accaparer 20% de la capacité litière nationale    Le Congrès péruvien refuse l'interférence de l'Europe dans la crise entre Madrid et Rabat    Le roi Mohammed VI félicite le nouveau Premier ministre isralien Naftali Bennett    "African Lion 2021": une délégation militaire maroco-américaine visite l'hôpital de campagne près de Tafraout    Sahara : Large soutien au Maroc à l'ONU    L'agent de Hakimi confirme son départ !    «Méditations et médisances»    «Soufi, mon amour» en tournée au Maroc    Action citoyenne : des livres pour les écoles primaires, les collèges et les lycées les plus défavorisés au Maroc    Pays de l'Otan : la politique envers la Chine à renforcer, selon le SG de l'OTAN    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Bill et Melinda Gates continueront à gérer ensemble leur fondation après leur divorce
Publié dans 2M le 05 - 05 - 2021

Après 27 ans de mariage, le milliardaire Bill Gates, l'un des hommes les plus riches du monde, et sa femme Melinda Gates ont annoncé lundi 3 mai leur divorce. Ils continueront cependant à travailler ensemble au sein de leur fondation, l'une des plus puissantes du globe.
"Après mûre réflexion et beaucoup de travail sur notre relation, nous avons pris la décision de mettre fin à notre mariage", ont tweeté dans un communiqué commun les deux Américains, qui résident dans l'Etat de Washington.
Les Gates, qui ont trois enfants, ont ajouté qu'ils continueraient à "travailler ensemble au sein de leur fondation", la Bill and Melinda Gates Foundation, qui lutte contre la pauvreté et les maladies, mais qu'ils ne pensaient "plus pouvoir évoluer ensemble en tant que couple".
Bill Gates, cofondateur de Microsoft aujourd'hui âgé de 65 ans, et sa femme, 56 ans, une ex-directrice du géant informatique, n'ont rien dit dans l'immédiat des raisons qui les poussaient à se séparer. Ils ont prié le public de donner à leur famille "l'espace et l'intimité" nécessaires pour pouvoir "commencer à nous adapter à cette nouvelle vie".
Bill Gates est, selon le dernier classement de Forbes, le quatrième homme le plus riche du monde, avec une fortune évaluée à 124 milliards de dollars. Il se place derrière deux autres Américains, Jeff Bezos et Elon Musk, et le Français Bernard Arnault, et devant le fondateur de Facebook Mark Zuckerberg.
S'il a fait fortune grâce à Microsoft, il a démissionné du poste de président en 2014 et de son conseil d'administration l'an dernier. Il se consacre aujourd'hui essentiellement à la philanthropie. Sollicité par de nombreux dirigeants, il a fait de multiples interventions depuis le début de la pandémie, contre laquelle sa fondation a dépensé plus d'un milliard de dollars, selon le New York Times.
Cette visibilité sur une maladie qui a alimenté les tensions politiques a fait de lui une cible fréquente des théories complotistes sur les réseaux sociaux.
La fondation qu'il a créée avec Melinda Gates est considérée comme la plus grande fondation privée au monde. Elle a dépensé quelque 53 milliards de dollars en 20 ans et emploie près de 1.600 personnes, selon son site officiel.
* Covid-19 : La Fondation Gates injecte 250 millions de dollars pour la distribution des tests et vaccins
Même s'ils continueront à oeuvrer ensemble au sein de leur fondation, qu'ils co-président aux côtés de Warren Buffett, leur divorce pourrait entraîner des changements dans la façon dont elle est financée, avançaient certains observateurs. On ignore notamment si M. Gates continuera à l'alimenter en fonds aussi régulièrement qu'il le faisait jusqu'ici.
"Le divorce du couple le plus important de la philanthropie soulève beaucoup de questions sur l'avenir de la foundation, et même sur l'avenir de la philanthropie", a déclaré le politologue Rob Reich sur Twitter.
Ce professeur de l'université de Stanford a déclaré qu'il espérait que la fondation publierait prochainement une déclaration sur les implications du divorce.
Bill et Melinda Gates s'étaient rencontrés lors d'un dîner à New York peu après l'entrée de Melinda à Microsoft en 1987.
Dans un documentaire sorti sur Netflix en 2019, "Inside Bill's brain" ("Dans le cerveau de Bill"), le cofondateur de Microsoft avait expliqué qu'après être sortis ensemble pendant un an, ils s'étaient retrouvés face à l'obligation de faire un choix: "soit rompre soit se marier".
Bill avait fait une liste sur un tableau blanc "des pour et des contre du mariage", avait raconté Melinda en riant.
Le divorce des Gates intervient après le divorce d'un autre couple multimilliardaire, celui de Jeff Bezos d'avec sa femme MacKenzie Scott en 2019.
La séparation de ces derniers avait cependant été annoncée après la publication d'informations sur une liaison extraconjugale du fondateur d'Amazon.
Dans le cas des Gates, aucune nouvelle récente n'avait laissé présager une séparation, même si Melinda Gates avait évoqué des tensions dans le mariage, notamment dans son livre "The Moment of Lift", sorti en 2019.
MacKenzie Scott est depuis devenue la 22e personne la plus riche de la planète et une influente philanthrope, avec quelque 6 milliards de dons rien qu'en 2020. Elle a annoncé le mois dernier son remariage.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.