Maroc : Une première réunion de la commission chargée de la réforme de retraite    Forum mondial de l'Alliance des civilisations: Moratinos exprime ses remerciements au Roi    Regards croisés sur le partenariat euro-africain    Casablanca : Table-ronde sur la gestion de l'eau    Twitter : Métamorphose en «application à tout faire»    Le Ministère du Commerce et BIM Maroc signent un partenariat pour le développement du local sourcing    L'ambassadeur Samir Dhar : «Alger est obsédé par la question du Sahara mais assure ne pas se considérer comme partie prenante du dossier, cela fait sourire»    CPS de l'UA : Rabat a placé la protection des enfants parmi ses priorités, dit la délégation marocaine    Attijariwafa bank et l'AMCI célèbrent les lauréats internationaux de la Coopération du Maroc    Le ministre yéménite des AE dénonce le rôle de l'Iran dans l'émergence du séparatisme houthi    Coupe du Monde 2030 : L'Ukraine rejoint la candidature de l'Espagne et du Portugal    Christiane Taubira: « Si on ne la ligote pas, la jeunesse peut transformer la société marocaine »    Economie: « Standard & Poor's » attribue une note « positive » au Maroc    Une star de la téléréalité française obtient la nationalité marocaine (PHOTO)    Coronavirus au Maroc: 24 contaminations enregistrées ce mercredi, toujours aucun décès    Mauvais traitements : l'administration pénitentiaire dément les allégations de l'entourage d'un ancien détenu    Nouveaux détails sur le démantèlement de la cellule terroriste à Melilla    Refus du visa Schengen: protestations devant le siège de la Délégation de l'UE à Rabat (VIDEO)    Israël : Sept films marocains au 38ème Festival international du film de Haïfa    Casablanca : «WeCasablancaFestival» revient pour une 3e édition du 6 au 8 octobre    Ligue des champions : Naples ridiculise l'Ajax, la VAR en vedette à Milan    Ligue des champions : Chelsea-AC Milan et Benifica-PSG en affiches ce soir    Pénurie de céréales : le Maroc pourrait se tourner vers la France    Belgique : Hassan Iquioussen pourrait «ne jamais revenir en France»    Leyton Maroc propose un emploi inédit à des étudiants d'Al Akhawayn    Sahara : José Manuel Albares rencontre Staffan de Mistura    Mondial de football pour amputés : Le Maroc écrase l'Argentine 4-0 et file en quarts de finale    Migration : Deux embarcations transportant des Marocains atteignent les côtes espagnoles    Mondial de football pour amputés : Le Maroc étrille l'Argentine (4-0) et file en quarts de finale    La problématique de l'eau au cœur de l'intrigue du roman de Siham Kartobi    Le Festival national du samaâ et de madih à Fès promet un show spirituel    Mouhcine Rahaoui expose ses «Enfants des Mines» à Marrakech    Semaine des prix Nobel : tour d'horizon sur les heureux consacrés    Algérie – Maroc, duel annoncé pour l'organisation de la CAN 2025    Casablanca: arrestation d'une employée de pharmacie pour tentative d'achat d'un nourrisson    Valladolid : Jawad El Yamiq indisponible pendant un mois    Contribuables nouvellement identifiés:laDGI rappelle la prorogation des mesures d'encouragement    Zelensky revendique des avancées « rapides » de ses troupes dans le Sud    SAR la Princesse Lalla Hasnaa inaugure à Marrakech le Parc de l'Oliveraie de « Ghabat Chabab »    L'ANRAC délivre 10 autorisations d'exercice des activités de transformation et de fabrication du cannabis    Voici le temps qu'il fera au Maroc, ce mercredi 5 octobre    La campagne de sensibilisation au dépistage précoce du cancer de sein lancée    La Bourse de Casablanca débute dans le vert ce mercredi    Maroc : Nouvelle secousse tellurique de magnitude 4,8 degrés au large de Driouch    Algérie: 8 ans de prison ferme pour Saïd Bouteflika    Espagne : feu vert du gouvernement au budget 2023    Production audiovisuelle : Mehdi Bensaid rencontre des responsables de Netflix    ONU : Une sahraouie dénonce la responsabilité de l'Algérie    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



GB: BoJo de nouveau dans le tumulte après la démission de 2 ministres
Publié dans Hespress le 05 - 07 - 2022

Le Premier ministre britannique, Boris Johnson se trouve dans une nouvelle mauvaise passe après le scandale des fêtes de fin d'année pendant le confinement. Mardi soir, deux de ses importants ministres ont annoncé leur démission.
Les scandales et les mauvaises nouvelles se succèdent pour le chef du gouvernement britannique. Une semaine après la démission Chris Pincher, accusé de d'attouchements sur deux hommes, deux ministres ont mis un terme à leur mission au sein de l'exécutif.
Il s'agit du ministre de la Santé Sajid Javid et le ministre des Finances, Rishi Sunak, qui a suivi son collègue dans sa décision. Les deux ministres ont expliqué leur déception dans la leur lettre de démission.
Sajid Javid a expliqué dans sa lettre publiée sur Twitter avoir « perdu confiance » en Boris Johnson. De son côté, Sunak a déclaré: « Le public attend légitimement que le gouvernement soit conduit de manière compétente et sérieuse » et « c'est pourquoi je démissionne ».
Le scandale des Party Gate, les fêtes nocturnes organisées à Downing Street pendant que les Britanniques étaient soumis à des restrictions de réunion et de mouvement, avait entaché la crédibilité de Boris Johnson qui avait été accusé de mensonge.
L'affaire lui a valu une amende et un vote de défiance de son propre camp, auquel il a survécu de peu le mois dernier.
Plus tard, le parti des conservateurs a accusé de nouvelles déconvenues, à cause de plusieurs affaires à caractère sexuel au Parlement. Il s'agit notamment d'un député soupçonné de viol, qui a été arrêté puis libéré sous caution mi-mai, un autre a démissionné en avril pour avoir regardé de la pornographie à la Chambre sur son téléphone, puis un ancien député a été condamné en mai à 18 mois de prison pour l'agression sexuelle d'un adolescent de 15 ans.
Les deux député qui ont du démissionner ont provoqué des législatives partielles et de lourdes défaites pour les conservateurs.
Fatigués des scandales, les deux ministres ont pris leur décision surtout après un nouvel épisode qui concerne directement le gouvernement auquel ils appartiennent.
En février, Boris Johnson a nommé Chris Pincher, qui a démissionné la semaine dernière après avoir été accusé d'attouchements sur deux hommes sur fonds d'accusations plus anciennes le visant. Le Premier ministre vient de reconnaitre une « erreur » et a présenté ses excuses.
Mais avant cela, Downing Street avait nié avoir été mis au courant d'accusations plus anciennes ayant visé ce « whip » en chef adjoint, chargé de la discipline parlementaire des députés conservateurs.
Un ancien fonctionnaire britannique a pour sa part démenti cette version, ce qui poussé Downing Street à reconnaître mardi que le Premier ministre avait bien été informé en 2019 d'accusations à l'encontre de M. Pincher, mais qu'il les avait « oubliées » en le nommant.
« Je pense que c'était une erreur (de le nommer au gouvernement) et je m'en excuse », a déclaré M. Johnson après avoir été, une fois encore, accusé de mensonges.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.