Mohamed Jdira du PI, réélu à la tête du conseil communal de Benslimane    Un premier semestre dans le vert pour CIH Bank    Marché de change: Adjudications d'achat de devises à partir du 20 septembre (BAM)    Washington se félicite de la mort du terroriste et mercenaire du polisario Walid Al-Sahraoui    Exposition: horticulteur attentionné    Le Conseil national du PAM approuve la participation du parti au prochain gouvernement    Samir Goudar élu président de la région Marrakech Safi    Formation du gouvernement: le Parti de l'Istiqlal acceptera l'offre d'Akhannouch    Décès de l'ex-président algérien Abdelaziz Bouteflika à l'âge de 84 ans    Afghanistan : Les collèges et les lycées rouvrent uniquement pour les garçons    Les ministres israéliens de la défense et de l'économie bientôt au Maroc    Coupe du monde de futsal: le Maroc qualifié pour les huitièmes de finale    Derrière l'arrêt du « Doing Business », un rapport gonflé en faveur de la Chine    Prévisions météorologiques pour ce samedi    Washington : 6 lions et 3 tigres du zoo ont été testés positifs au Covid-19    Assouplissement des mesures restrictives au Maroc: ce qu'en pense un expert    Université Abdelmalek Essaâdi: Création de 10 nouvelles filières du Bachelor    Production des vaccins au Maroc: la fabrication des substances actives démarre dès le début 2022    Archives du Maroc signe un mémorandum de coopération    USA: un multimillionnaire reconnu coupable du meurtre de son amie    Abdelaziz Boutelfika est mort    Le torchon brûle : Paris rappelle ses ambassadeurs aux Etats-Unis et en Australie    Championnat arabe de judo : La sélection marocaine sacrée avec 5 médailles dont 3 en or    Coupe du monde de futsal : le Maroc se qualifie pour les huitièmes de finale    Archéologie : Découverte des plus anciens outils de confection de vêtements au Maroc    Bourita : La reprise des relations maroco-israéliennes se fera ressentir dans le futur    Deux Marocains remportent le prix « IEC 1906 Award» 2021    Elections communales 2021. Abdellah Hinti du RNI élu président du Conseil communal de Ouarzazate    Classement THE : 6 universités marocaines dans le top mondial    Une alliance entre le Parti de l'Istiqlal, le RNI et le PAM pour diriger les conseils élus    Nouveauté Volkswagen Golf 8. Elle prend de la hauteur    Exportations de fruits : Le Maroc devance l'Espagne dans la vente de pastèques dans l'UE    Exposition : l'art à travers trois générations    Mondial de futsal : le Maroc devant un exploit historique    Emprunts extérieurs: gare au revers de l'alourdissement de la dette    Stations-service : Yoom obtient la certification ISO 9001    Arrivée à Agadir des dépouilles des deux camionneurs marocains tués au Mali    Imane Feriani dévoile sa nouvelle série à la galerie Bab El-Kebir    Maroc: des doses du vaccin Pfizer attendues cette semaine    Gouvernement: le groupe parlementaire du PAM charge Ouahbi de poursuivre les consultations    CIH Bank: l'activité repart de plus belle au premier semestre 2021    Prix de l'année 2021 / La championne Dina Asher-Smith et sa chronique gagnante sur le racisme : « C'est ma première médaille pour l'écriture »    Mise en échec d'une tentative d'immigration à Mellilia : l'Espagne loue les efforts du Maroc    Attente...    Cinéma : L'Institut Français du Maroc rouvre ses salles de projection    Festival : la 14ème édition du Festival national du Zajal se donne à voir en digital    Classement FIFA: Les Lions de l'Atlas au 33ème rang    Tokyo 2020: les athlètes médaillés célébrés par la Fondation Mohammed VI    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Sur les pas du bien-aimé Mohammed -Episode 16 : La caverne Thawr-
Publié dans Jeunes du Maroc le 23 - 11 - 2005

Au nom d'Allah, le Tout Miséricordieux, le Très Miséricordieux, Seigneur de l'univers et que Ses grâces et Sa paix soient accordées à Son Messager.
Introduction :
Notre émission est un peu particulière aujourd'hui puisque nous la diffusons en direct de la caverne Thawr qui a marqué le début du parcours de la guidance et l'avènement de l'Islam dans sa grandeur.
Voici les circonstances de l'époque : tous les compagnons ont émigré vers Médine. Seuls le Prophète (BP sur lui) et Abou Bakr As-Seddiq sont restés à La Mecque. Qoraïche savait que le Prophète (BP sur lui) allait émigrer et savait surtout ce qui risquait d'en résulter : non seulement il pourrait doter l'Islam de fondements solides mais aussi mettre en danger leur commerce car Médine était une station importante pour leur négoce.
Ils se sont donc tous réunis pour décider de se débarrasser du Prophète (BP sur lui). Je vous rappelle que Qoraïche, en se réunissant, avait trois options :
§ Soit renvoyer le Prophète (BP sur lui) de ses terres, mais c'était lui donner l'occasion de fonder un gouvernement ailleurs et de revenir vers eux encore plus fort.
§ Soit l'attacher et le torturer pour qu'il cède, mais dans ce cas les Banou Hachem, sa tribu, leur déclareraient la guerre pour le délivrer
§ Soit enfin, le tuer.
Qoraïche choisit la troisième solution. Pour ce faire, elle a sélectionné des hommes appartenant aux différentes tribus afin d'éviter les représailles des Banou Hachem.
La sortie de La Mecque :
Mais Djibril (Gabriel) a averti le Messager d'Allah du complot. Celui-ci avertit aussitôt Abou Bakr de faire les préparatifs du voyage en attendant le moment adéquat et l'ordre du Prophète pour quitter La Mecque vers Médine. Le Prophète (BP sur lui) donna des instructions à Ali de prendre sa place dans son lit. Cette manœuvre avait pour but de tromper les Quraychite en leur faisant croire que le Prophète (BP sur lui) n'avait pas quitté la maison. Le Prophète (BP sur lui) n'a entamé le voyage qu'après s'être acquitté de toutes ses dettes et il n'oublia pas dans son empressement de charger Ali (Qu'Allah honore sa face) de rendre à leurs propriétaires les dépôts que les habitants de La Mecque lui avaient confiés.
En sortant de chez lui, le Prophète (BP sur lui) s'est trouvé face aux Quraychites qui s'étaient déjà rassemblés devant sa maison dans le but de le tuer. Allah lui inspira de prendre une poignée de terre, et de la leur jeter en récitant ces versets : " et Nous mettrons une barrière devant eux et une barrière derrière eux ; Nous les recouvrirons d'un voile : et voilà qu'ils ne pourront rien voir." (TSC[i], Yâ-Sîn : 9). Ainsi, le Prophète est passé devant leurs yeux momentanément aveuglés, pour sortir en compagnie d'Abou Bakr de La Mecque.
Résumons ensemble les éléments du plan de notre Prophète (BP sur lui) :
1. Ali dormit dans le lit du Prophète. C'est ainsi que notre Bien-aimé gagna du temps puisque les mécréants pensèrent qu'il était toujours au lit. Ali avait accepté de risquer ainsi sa vie. Quand on lui demanda comment il avait passé cette nuit, il affirma avoir passé la nuit la plus calme de sa vie. Gloire à Allah qui soutient Ses serviteurs et raffermit leurs pas en récompense à leur sacrifice.
Le Prophète se rendit chez Abou Bakr à midi, une heure inhabituelle pour une telle visite. Il voila son visage pour que personne ne le reconnaisse. En arrivant chez Abou Bakr, le Prophète (BP sur lui) lui demanda de faire sortir tous ceux qui étaient chez lui. Mais Abou Bakr lui dit qu'il pouvait faire confiance à sa fille Asmaa. Alors le Prophète (BP sur lui) annonça qu'il se dirigerait vers la grotte Thawr. Il est à noter que le Prophète (BP sur lui) ne sortit pas par la porte mais par une issue derrière la maison. Au lieu de prendre le chemin de Médine au nord de La Mecque, le Prophète se dirigea vers le sud pour échapper aux polythéistes qui ne manqueraient pas de le poursuivre sur la route de Médine. C'est Asmaa bent Abi Bakr qui porta la nourriture au Prophète et à son compagnon durant ses trois jours sans que personne ne la soupçonne, parce qu'on n'imaginait pas qu'une femme enceinte de sept mois pouvait parcourir toute cette distance... Elle l'a fait car elle avait un message très cher qui l'incitait à déployer tous ses efforts. L'enfant qu'elle portait sera Abdullah ibn Az-Zobaïr et deviendra plus tard le calife des musulmans. La nuit, Abdullah ibn Abi Bakr rassemblait pour le Prophète les nouvelles de La Mecque. Amer ibn Fohaïra, le berger, fit disparaître les traces de leurs pas. Ali ibn Abi Taleb, ne savait pas où se trouvait le Prophète, mais son rôle était de rendre les dépôts à leurs propriétaires et de dormir dans le lit du Prophète pour retarder les mécréants de Qoraïche. Abou Bakr avait caché les deux montures qui les transporteront à Médine. 8. Le Prophète décida de passer trois jours dans cette grotte pour que Qoraïche se fatigue en parcourant le chemin vers le nord.
Ô Messager d'Allah, quelle organisation ! A cet égard, il est à noter que si l'Islam triomphe par cent raisons et qu'on se contente de quatre-vingt dix-neuf, Dieu ne vous attribue pas Sa victoire. Donc, nous devons faire tout ce que nous pouvons pour réussir, c'est ce que notre Prophète a fait.
La caverne :
Le trajet jusqu'à la caverne qui se trouve au sommet de la montagne nécessite au moins deux heures de marche. Le Prophète a 53 ans à cette époque. Combien de temps et d'effort pour échapper à ses oppresseurs ! Et il n'y a qu'un seul chemin pour y accéder car toute la montagne est rocheuse et donc impraticable. C'est comme si Allah avait créé cet endroit pour Son Messager et lui avait tracé le chemin. Voyez les arrangements d'Allah ! Si l'on fait de bonnes actions pour l'Islam, Allah nous guidera. Le chemin vers la grotte offre le meilleur exemple de ce que je viens de dire : "Entrez chez eux par la porte ; puis quand vous y serez entrés, vous serez sans doute les dominants. " (TSC, Al-Mâ‘idah (La table servie) : 23) Et vous, qu'avez-vous fait pour l'Islam ? Si on aime vraiment le Prophète, on doit se dévouer entièrement pour la renaissance de l'Islam et de nos pays.
En arrivant à la caverne, à ce point élevé de la montagne, le Prophète (BP sur lui) dominait du regard La Mecque. Déclarant son amour pour son pays, amour digne de respect, il a pleuré et dit : « Allah seul sait que tu es l'endroit le plus cher à mon cœur, et si ton peuple ne m'avait pas chassé, je ne t'aurais jamais quittée. » Vous rappelez-vous de la sourate Al-Qassas (LE RECIT) lorsqu'un homme est venu vers Moïse en lui conseillant de quitter la ville. « Il sortit de là, craintif, regardant autour de lui. Il dit : « Seigneur, sauve-moi de [ce] peuple injuste ! » " (TSC, Al-Qassas (LE RECIT) : 21). Mais Allah rassure ses Messagers en disant -ce qui peut être traduit comme : « Celui qui t'a prescrit le Coran te ramènera certainement là où tu (souhaites) retourner." (TSC, Al-Qassas (LE RECIT) : 85). Allah annonce à Son Messager qu'il sera vainqueur même si la situation actuelle est difficile. On pourrait se demander pourquoi Gabriel n'a pas aidé le Prophète (BP sur lui) en lui facilitant le chemin par exemple ? C'est parce que le Prophète devait endurer le trajet et travailler pour venir à bout de sa mission en nous apprenant par cette attitude le sens de l'effort et du sacrifice.
Sur les murs de la grotte est écrit : "Si vous ne lui portez pas secours... Allah l'a déjà secouru, lorsque ceux qui avaient mécru l'avaient banni, deuxième de deux. Quand ils étaient dans la grotte et qu'il disait à son compagnon : « Ne t'afflige pas, car Allah est avec nous." (TSC, At-Tawba (Le Repentir) : 40) C'est ici que ces versets furent révélés à notre Prophète, c'est ici que le Prophète et Abou Bakr arrivèrent. Quel grand jour pour l'Islam ! C'est le jour du sacrifice, le jour qui donne espoir aux musulmans jusqu'au jour du Jugement dernier. Parce que c'est à partir de ce jour, dans cette caverne étriquée, que les musulmans commencèrent à marcher vers la victoire. C'est là le pouvoir immense d'Allah (exalté soit-Il). Ce qui veut dire que lorsque vous persistez, sacrifiez, perfectionnez ... c'est ainsi que se forgent les victoires. C'est exactement ce qui est arrivé aux habitants de la caverne, Allah Exalté leur dit -ce qui peut être traduit comme : " Réfugiez-vous donc dans la caverne : votre Seigneur répandra de Sa miséricorde sur vous. " (TSC, Al-Kahf (La Caverne) : 16).
Lorsque le Prophète et son compagnon arrivèrent à la caverne, Abou Bakr entra le premier car il craignait que le Prophète soit mordu par les serpents et les scorpions dans cette caverne déserte. Il avait inspecté la caverne et bouché toutes les cavités au risque de se faire mordre. Et lorsqu'il fut piqué par un scorpion alors que le Prophète dormait, il ne cria pas de peur de réveiller le Prophète. Voyez-vous à quel point Abou Bakr aimait le Prophète. Lors de leur trajet vers Médine, le Prophète (BP sur lui) avait soif. Abou Bakr lui donna du lait alors qu'il avait lui-même soif et dit : " Il (le Prophète) a bu jusqu'à ce qu'il étancha ma soif. " Omar ibn Al- Khattâb disait : " Je jure par Allah, cette nuit qu'Abou Bakr a passée avec le Prophète est meilleure que Omar et que toute sa famille. Ô j'aurais souhaité être un poil dans le corps de Abou Bakr"
La poursuite :
Pendant ce temps, les jeunes notables de Qoraïche étaient rassemblés devant la porte du Prophète (BP sur lui) en état de somnambules. Quand ils revinrent à eux, c'était pour apprendre que le Prophète leur avait échappé. Ils s'empressèrent à sa poursuite.
Malgré l'effort que notre Prophète avait déployé, les mécréants parvinrent à la caverne car les nouvelles s'étaient ébruitées. Mais de nouveau Allah sauva Son Messager : les mécréants ne le virent pas. La première fois Allah l'avait sauvé à cause de sa loyauté et cette fois-ci parce qu'il avait déployé tous ses efforts pour son message. Les mécréants ne prirent pas la peine d'entrer dans la caverne parce qu'ils virent des pigeons couvant à l'entrée.... Voyez-vous la puissance absolue d'Allah, Seigneur de l'univers, Il est notre meilleur garant.
Trois jours après, le Prophète et son compagnon se dirigèrent vers le nord en direction de Médine en suivant un chemin tout à fait différent de celui connu par les caravanes quraychites. A La Mecque, Qoraïche avait promis cent chamelles à quiconque ramènerait Mohammed vivant ou mort. Quelques Quraychites racontèrent qu'ils avaient rencontré un guide avec deux hommes sur la route de Médine ; on pensa tout de suite au Prophète et à Abou Bakr. Mais Sourâqa ibn Malek, qui rêvait des cent chamelles promises, prétendit que ces trois personnes étaient des membres de sa famille en voyage. Sourâqa prit son épée, monta sur son cheval et se dirigea vers le Prophète et Abou Bakr. En chemin, le Prophète récitait le Coran, alors qu'Abou Bakr le protégeait de tous les côtés de peur qu'il soit attaqué. Il disait au Prophète : " Ô Messager d'Allah je suis prêt à mourir en te défendant car si je meurs je ne suis qu'un homme, mais si tu meurs, la communauté sera perdue." Soudain, Abou Bakr perçut l'arrivée d'un cavalier et il avertit le Prophète qui invoquait Dieu afin qu'Il le protége. Sourâqa qui était pourtant bon cavalier, fut renversé de son cheval par trois fois, et réalisant que quelque chose protégeait le Prophète, il lui demanda à s'approcher de lui en toute sécurité. Sourâqa demanda alors au Prophète de lui faire don de quelque chose en échange de son silence avec les Quraychites. Le Prophète lui promit alors les bracelets du roi de Perse... Vingt ans plus tard, au temps du califat de ‘Omar ibn Al Khattâb, les musulmans ont envahi la Perse et ils rapportèrent des trésors parmi lesquels les bracelets promis à Sourâqa (qui se convertit à l'Islam au retour du Prophète victorieux à La Mecque). Le calife demanda à Sourâqa de porter les bracelets pour que le monde entier sache que le Prophète est véridique.
Conclusion :
C'était l'histoire de l'hégire du Prophète. Nous sommes en l'an 13. Cette caverne représente le début de la victoire. Ô les musulmans, gardez toujours espoir. Saurez-vous vous dévouer pour l'Islam comme le firent avant vous Asmaa, Ali, Abou Bakr et le Prophète (BP sur lui) ?
De même que cette caverne fut le début de la victoire, espérons que cet épisode sera le début de la renaissance de notre communauté.
Source www.AmrKhaled.net ©


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.