Sahara : De Mistura effectue une visite en Russie    A l'ONU l'Equateur, pays reconnaissant la «RASD», donne du souci au Polisario    La paire USD/MAD atteint un nouveau record    Maroc : La chaîne de production du lait bientôt soutenue par le gouvernement    Le Français Guerlain Chicherit (Auto) remportent la 22ème édition du Rallye du Maroc    Messi annonce que le Mondial de Qatar serait "sûrement" le dernier pour lui    Le Maroc éliminé en quarts de finale du Mondial de football pour amputés    Amical Futsal : Choc de titans entre le Maroc et le Brésil    Benguerir: Décès d'un individu placé en garde à vue lors de son transfert à l'hôpital    Ahmed Réda Chami : « Le Maroc est fortement engagé sur la voie de l'utilisation des transports réduisant l'empreinte carbone »    Sous le Haut patronage du Roi Mohammed VI, 14ème édition du Festival de la mode en Afrique à Rabat pour promouvoir le secteur    Le Maroc réagit au démenti de l'ambassade de France sur la censure de l'interview de Ferhat Mehenni sur CNews    Education: le statut des enseignants-cadres désormais uniformisé à travers un décret    Messi fait une annonce fracassante pour le Mondial au Qatar (VIDEO)    Photos. Voulez-vous louer la villa de Diam's à Marrakech ?    Consécration des tables rondes et renouvellement du mandat de la MINURSO    Taux de croissance, inflation, masse monétaire… l'essentiel de la note de conjoncture du HCP    Détournement de fonds à la mairie de Marrakech: le verdict est tombé pour l'ancien maire    Le gouvernement aspire à parvenir à une vision commune sur la réforme des retraites d'ici mars 2023    Football : la candidature Maroc-Espagne-Portugal au Mondial 2030 otage de la mémoire courte européenne ?    Migration : L'Union européenne souligne «l'engagement fort» du Maroc    Inflation: une nouvelle rallonge budgétaire de 12 MMDH (Conseil de gouvernement)    Covid-19/Maroc : 135 cas actifs à l'échelle nationale (0.01%)    Le Maroc et l'Arabie Saoudite concluent un accord de transport aérien    Bourse de Casablanca: Clôture dans le vert    Casablanca : Halte aux charrettes à traction animale !    La chaine CNews mise à nu après l'annulation d'une émission consacrée au leader du MAK, Ferhat Mehenni    [Vidéo] Alger: tentative de suicide d'un policier    À Alger, un policier harcelé par sa hiérarchie tente de se suicider    Botola: découvrez le programme de la 5ème journée    Championnat arabe de cyclisme sur piste (1ère journée) : Le Maroc remporte trois médailles, dont deux en or    Symposium de l'eau à Casablanca: Focus sur l'efficacité et la sécurité hydriques au Maroc (VIDEO)    Le capitaine Ibrahim Traoré officiellement nouveau président du Burkina Faso    Annie Ernaux remporte le prix Nobel de littérature 2022    Quand la numismatique nous raconte l'Histoire !    Sécurité : Une délégation de l'OTAN s'est rendue au Maroc    Décès de 66 d'enfants en Gambie: l'OMS ouvre une enquête concernant 4 sirops contre la toux    L'OPEP+ réduit considérablement la production de pétrole    Exposition « Regard à travers l'art» : Une invitation à l'observation et à la révélation    Une 3ème édition à l'espace Toro et pour tous les goûts    250 cavaliers au 16ème Festival de tbourida à Inezgane    Khaled Nezzar. Le grand comploteur contre le Maroc serait agonisant    Rabat, Casablanca, Marrakech, Tanger...des températures assez douces ce jeudi    Cacao. La Côte d'Ivoire maintient son leadership    Santé : 1,7 MMDH pour la mise à niveau et l'équipement de CHU    Voici le temps qu'il fera au Maroc, ce jeudi 6 octobre 2022    Mathafi : lancement du programme d'initiation à l'art    Le Maroc et la France appelés à préserver leur relation et à la projeter face aux nouveaux défis    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Décès d'Abdelkrim El Khatib: La mort d'un «patriote»
Publié dans La Gazette du Maroc le 03 - 10 - 2008

Le Dr Abdelkrim El Khatib est mort à l'âge de 87 ans. Il avait voué son destin à ce qu'il considérait comme deux causes non-négociables : la dignité du peuple marocain et la pérennité du Trône.
Nul ne connaît Probablement mieux Abdelkrim El Khatib que Nelson Mandela, Feu Mohamed Boudiaf ou encore Ahmed Ben Bella. Ces trois personnalités ont emprunté en sa compagnie les chemins périlleux de la libération de l'Afrique de l'oppression coloniale et de l'apartheid. Mandela n'a jamais oublié que son ami El Khatib a continué à intercéder auprès de Feu Hassan II pour procurer armes et munitions à l'ANC. Alors qu'il était devenu le premier président noir d'Afrique du Sud, Mandela acceptera en 1997 de préfacer «Chemin d'une vie» (Maçar Hayat), le livre de mémoires de son ami El Khatib. Un ouvrage qui a éclairé sur cette période trouble de l'histoire moderne du Royaume. En témoigne cet épisode où Ben Barka voulait convaincre la résistance armée de… cesser les combats ! «Saïd Bounâaylate interrogea Ben Barka : « Qui t'a ramené de l'exil ?». Celui-ci répondit : «les armes !». Bounâaylate lui administra aussitôt cette injonction cinglante : «Alors va-t-en ! Les armes ramèneront également l'indépendance !» Bien que né à El Jadida, ce «patriote extrême» a contribué grandement à la libération du Maghreb et de l'Afrique. D'ailleurs, les dirigeants historiques du FLN lui doivent les arsenaux achetés par lui à travers le monde et introduits en Algérie par ses brigades stationnées dans la zone Nord. A méditer par les gouvernants actuels d'Alger.
Quant à la lutte armée marocaine, elle l'avait élu à sa tête. Plus tard, face à l'omnipotence musclée de l'Istiqlal, il créa le Mouvement Populaire avec Ahardane. Logique avec lui-même, il intégrera le FDIC en 1963 en compagnie de son frère Me Abderrahmane El Khatib (ex-ministre de l'intérieur). Cela n'altérait nullement son sens de la mesure : Lors d'un meeting grandiose du FDIC tenu à Sidi Bouzid, non loin de sa ville natale, face à plus de dix mille militants, il provoqua l'étonnement de ses compagnons d'estrade en rendant un hommage appuyé au leader de l'Istiqlal. Pour mieux le contrecarrer, il est vrai. Bien plus tard, il sera à l'origine d'une prouesse politique innovante en «domiciliant» le courant islamiste légaliste au sein de son parti, le MPCD. Signalons d'ailleurs que ce parti fut créé par lui en plein état d'exception à la suite d'un coup de gueule resté historique contre ce même état d'exception.
Fondateur du scoutisme
Pour en être resté proche, El Khatib était l'un des rares hommes politiques à pouvoir braver les colères de Hassan II. D'autant que la mère des frères El Khatib était vénérée par les regrettés Souverains Mohamed V et Hassan II. Mort à 87 ans, le Dr El Khatib a construit son existence comme une œuvre à la fois humaniste et politique. Premier chirurgien du Maroc (1953), il soignait gracieusement les gens de peu. Fondateur du scoutisme marocain moderne (Al Kachfia Al Hassania), il ambitionnait l'émergence d'une citoyenneté faite de tradition et de modernité. Ministre d'Etat et ministre en charge de domaines aussi variés que les Affaires africaines, l'Emploi et les Affaires sociales, il est resté fidèle à sa vocation humaniste, malgré les contingences politiciennes. Resté Président fondateur du PJD jusqu'à sa mort, il n'hésita point à recevoir les ténors du parti islamiste, au lendemain des dernières législatives partielles, pour leur prodiguer ses conseils. Malgré ce destin si riche en humanisme, en patriotisme et en combats, le défunt est resté humble. Ses dernières prestations télévisées sur Al Jazira et 2M révélèrent aux jeunes générations un homme pudique et modeste. A l'extrême limite de la timidité. Un homme politique propre est mort. Qui pourrait le remplacer dignement en ces temps d'opportunisme ? ■


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.