Coupe de la CAF: Le Hassania d'Agadir qualifié pour les quarts de finale    Immigration clandestine : 5 individus devant la justice à Oujda pour falsification    Coronavirus : trois cas confirmés en France    L'athlète marocain Hicham Laqouahi remporte la 31ème édition du marathon international de Marrakech    LDC Afrique: Le WAC et le RAJA seront bientôt fixés sur leurs adversaires pour les quarts de finale    Le Roi félicite le Premier ministre indien à l'occasion de la fête nationale de son pays    Le Roi félicite le Gouverneur général d'Australie à l'occasion de la fête nationale de son pays    Elevage dans l'Oriental : des actions pour juguler la faiblesse des précipitations    L'ITB pointe à l'horizon!    Le Raja pour la revanche et la qualification en Tunisie    Hicham Dmii jette l'éponge    Russie: Le nouveau gouvernement a du pain sur la planche…    Ali Najab: «Les tortionnaires du polisario agissaient sur ordre des Algériens»    L'ambassade du Maroc à Pékin rassure    Le PPS au parlement: Le pays ne dispose que de 13 médecins légistes!    Larbi Doghmi, un créateur dans la mémoire…    La «dissolution» de l'IRCAM: Que pensent les acteurs amazighs !    Brexit : l'UE nomme un ambassadeur auprès du Royaume-Uni    Capitales africaines de la culture : Rabat supplée Marrakech à la hâte    Coronavirus: le Maroc instaure un contrôle sanitaire aux ports et aéroports internationaux    Une panne de carburant d'une ambulance cause la mort d'un malade à Youssoufia    Coronavirus : le bilan grimpe à 56 morts et 2000 cas de contamination    Programme des principaux matchs du dimanche 26 janvier    CGEM: Et maintenant, au travail!    CGEM/DGI : Echange autour des dispositions de la Loi de Finances 2020    La ministre espagnole des Affaires étrangères : le Maroc a le droit de délimiter son espace maritime    Turquie : un séisme fait au moins 21 morts dans l'est du pays    Syrie : plus de 38.000 déplacés en cinq jours dans le nord-ouest    Hausse des exportations agro-alimentaires en 2019    Ligue des Champions de la CAF : Le Wydad décroche son ticket pour les quarts    Maroc-Espagne : Le « dialogue » pour résoudre le chevauchement des droits maritimes    Aucun cas de coronavirus au Maroc, annonce la Santé    L'IFC octroie une enveloppe de 100 millions de dollars à la région de Casablanca-Settat    En marge de l'ouverture à Laâyoune des consulats généraux de la RCA et de Sao Tomé    Habib El Malki reçoit l'ambassadeur d'Autriche à Rabat    La Chambre des représentants adopte une proposition et cinq projets de loi    Thomas Reilly : Les progrès réalisés par le Maroc le placent en pole position en Afrique    La SIE change de positionnement    Arrêter de fumer 4 semaines avant une opération réduit le risque de complications    En recevant Merkel, Erdogan met en garde contre une propagation du chaos libyen    Divers sportifs    Paris au défi de convaincre le Pentagone de rester au Sahel    Piers Faccini, le maître de la complainte    Les vraies raisons de la perte de poids d'Adele    Bientôt, un musée Kylie Jenner    Une publication en hommage posthume à Abdelkébir Khatibi    Brexit: Signature de l'accord à Bruxelles avant sa ratification par le Parlement européen    Adam de Maryam Touzani    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Enquête nationale : Plus d'une Marocaine sur deux aurait subi des violences
Publié dans La Nouvelle Tribune le 15 - 05 - 2019

Les résultats préliminaires de la deuxième Enquête nationale sur la prévalence de la violence à l'égard des femmes, présentés mardi à Rabat, ont démontré que le taux de prévalence de la violence à l'égard des femmes est de 54,4% au niveau national.
Le taux de prévalence de la violence à l'égard des femmes en milieu urbain est de 55,8%, alors que dans le milieu rural, il a atteint 51,6%, selon les résultats de cette enquête, effectuée au niveau des 12 régions du Royaume entre le 2 janvier et le 10 mars 2019. Présentée par la ministre de la Famille, de la Solidarité, de l'Egalité et du Développement social, Bassima Hakkaoui, cette enquête relève que les groupes d'âge les plus vulnérables sont les femmes âgées de 25 à 29 ans (59,8%).
Les violences dans le contexte conjugal présentent les taux de prévalence les plus élevés, indique la même source, précisant que 54,4% des fiancées et 52,5% des femmes mariées ont été victimes de violence au niveau national.
Concernant les violences dans les lieux publics, 12,4% des Marocaines âgées de 18 à 64 ans ont subi une violence. Le pourcentage de femmes victimes varie entre le milieu urbain et le milieu rural, dans le sens où les femmes dans monde rural, particulièrement au sein de la vie conjugale, sont plus exposées à la violence, avec 19,6%, contre 16,9% pour les femmes en milieu urbain.
Cette population est plus exposée à la violence dans le milieu de l'éducation, avec 25,5%, contre 21,6% des étudiantes en milieu urbain.
Quant à la violence électronique, 13,4% des femmes ont déclaré en avoir été victimes. Selon les données obtenues, les jeunes filles sont plus vulnérables à ce type de violence. De même, le harcèlement représente 71,2% des actes de cyber violence.
Un total de 54,4% des femmes avaient subi au moins une forme de violence, environ un tiers (32,8%) d'entre elles ont été victimes de plus d'une forme.
S'agissant des actions entreprises par les femmes après avoir été exposées à la violence, Mme Hakkaoui a indiqué que le silence figure parmi les facteurs qui aggravent la tragédie des femmes violentées, notant que la proportion de femmes qui se sont adressées à une personne ou à une institution est de 28,2%, dont les femmes urbaines représentent 31,7% et les femmes rurales 20,9%.
Le pourcentage de femmes violentées qui ont porté plainte contre leur agresseur est de 6,6%, a-t-elle précisé, faisant observer que les femmes urbaines représentent 7,7%, contre 4,2% chez les femmes rurales violentées.
Elle a, dans ce sens, souligné que la deuxième enquête nationale sur la prévalence de la violence à l'égard des femmes a pour objectif de produire des données et des statistiques nouvelles sur le phénomène de la violence à l'égard des femmes au Maroc, à travers la détermination de la prévalence de la violence à l'égard des femmes au niveau national, conformément aux formes de violence prévues par la loi n° 103.13 sur la lutte contre la violence à l'égard des femmes, en vue d'accompagner sa mise en œuvre.
Cette enquête vise, en outre, à identifier les caractéristiques des femmes victimes de violence et leur statut socio-économique, ainsi que les caractéristiques des auteurs de violence et leur statut socio-économique, à même de développer une nouvelle stratégie de lutte contre la violence basée sur de nouvelles données et de capitaliser les résultats de la recherche pour identifier les besoins nécessaires dans les initiatives de lutte contre les violences, a-t-elle indiqué.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.