La CAF prévoit deux pauses fraîcheur entre les mi-temps    Meknès. Arrestation d'une bande criminelle arrêtée pour cambriolages    Exposition sur Eugène Delacroix à Rabat, une première dans le monde arabe et en Afrique    Musiques sacrées. Le festival bat son plein    L'Iran dit avoir abattu un drone américain et parle de « ligne rouge »    Objectif Downing Street : Place aux deux finalistes    TE Connectivity inaugure sa deuxième usine de production au Maroc    Jeux Africains de Plage : le Maroc bat l'Algérie au beach-soccer    Arts martiaux : Marrakech abritera le Championnat du monde professionnel de muay thai    Saut d'obstacles : Concours officiel de la Garde royale du 28 au 30 juin à Rabat    Organisé par AOB Group et l'AMEE : La performance énergétique dans l'hôtellerie en débat    Kenzi Tower Hôtel: Restaurant Sens, une carte joliment revisitée    Une nouvelle stratégie de financement de la santé s'impose    Accueil en fanfare pour le président chinois en Corée du Nord    L'OPM célèbre la fête de la musique aux rythmes de compositions dansantes    Jazzablanca : 80% des festivaliers ont un accès gratuit    L'exposition «Mains de lumière» éblouit des étudiants et chercheurs    Le temps est ainsi fait    Sécurité et développement en Afrique. Comment le continent peut se prendre en main    Le coût social aggrave le déficit budgétaire en 2019    Sahara marocain à l'ONU: L'initiative marocaine fortement soutenue    Rabat. EBM lance ses programmes préparatoires pour les tests d'admissions    Les Lions de l'Atlas en Egypte pour un deuxième exploit    Déconcentration administrative : La Commission interministérielle fait le point    Marquage fiscal .L'ADII lance un appel d'offres    Journée mondiale des réfugiés    Inscriptions au doctorat. L'UM5R annonce une baisse des frais pour les fonctionnaires    Le peuple marocain célèbre ce jeudi le 49ème anniversaire de SAR le Prince Moulay Rachid    Benslimane : 4 personnes périssent dans un accident de la route    Le Centre international Hassan II de formation à l'environnement voit le jour à Salé    Les stocks de sardinelles et de chinchards surexploités    Médecine : Drôles de carabins !    L'escalade des tensions dans le Golfe inquiète    Le marché mondial du luxe poursuit sa progression, tiré par la Chine    L'agriculture peut aussi rafraîchir la planète    L'équipe ghanéenne espère renouer avec le sacre africain    Dormir devant la télévision fait grossir    Bulletin de la CAN    Hausse attendue de la production dans l'industrie au deuxième trimestre    Bouillon de culture    Le bureau de la Chambre des représentants tient sa réunion hebdomadaire    Habib El Malki en visite à Dublin    Moussem de Tan-Tan Les tentes marocaines et mauritaniennes reflètent la richesse du patrimoine culturel commun    Saïdia accueille le 11ème Salon régional du livre    Canticum Novum transporte le public fassi aux confins des musiques anciennes    Meurtre de Khashoggi. Le chef de l'ONU lance une enquête internationale    Amazon détrône Google comme marque la plus puissante    Démantèlement à Tétouan d'une cellule terroriste    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Japan's Banks Are About to Get Even Feebler
Publié dans La Nouvelle Tribune le 19 - 05 - 2019

However the Bank of Japan responds, lenders will be hit by Prime Minister Shinzo Abe's proposed tax increase
By
Mike Bird
Updated May 17, 2019 5:49 a.m. ET
Japan's banks are the weak link in its economic framework. Prime Minister Shinzo Abe's insistence on following through with a tax increase could make them weaker still.
On Thursday, credit-ratings company Moody's downgraded its outlook for Japanese banks from stable to negative. The Bank of Japan , which is holding its benchmark interest rate in narrowly negative territory, was the main cause of the downgrade.
Japanese interest rates are low because economic growth is relatively weak. That is a problem that the 2-percentage-point sales-tax increase scheduled for October will only exacerbate.
Low interest rates have driven down loan spreads in Japan, squeezing banks' income from lending. Interest rates on new loans issued by regional banks are now well below the level the sector requires to break even, according to Shannon McConaghy, a portfolio manager at hedge fund Horseman Capital who has shorted Japan's regional banks.
Japan's central bankers are in a bind. Last time the government increased the sales tax, in 2014, it dinged the country's promising economic recovery. The BOJ responded by further expanding its ambitious bond-buying program. But low interest rates make that response far less likely this time. Masayoshi Amamiya, an influential functionary who became deputy governor of the central bank early this year, has been a particularly vocal source of concerns about bank profitability.
Whatever the BOJ does, Japanese banks will take a hit. Without its intervention, the economy will likely slow as a result of the sales-tax increase. Regional banks, whose bread and butter is corporate and household loans, are particularly exposed. Japan has already suffered from spillovers from a slowing Chinese economy.
The weak position of regional banks isn't a new theme for stock investors. Since the election of Mr. Abe at the end of 2012 ushered in more expansionist economic policy, Japanese stocks as a whole have risen by around 50%. Japan's regional banks are down 10% over the same period.
If the government goes ahead with its tax increase, however, the sector's problems will only get worse—and there is nothing the BOJ can do about it.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.