Kénitra: des motards utilisent leurs armes de service pour arrêter un récidiviste    Création d'un centre d'accueil pour les MRE à Tanger    Installation des agents d'autorité nouvellement nommés    Tanger : Un centre d'accueil pour la diaspora marocaine    Remaniement: Divisions de la majorité et compétences rares    Le Japon affiche de nouvelles ambitions africaines    Fête de la Jeunesse: Fini les cérémonies officielles…    Un Conseil de gouvernement jeudi prochain    Insolite : Mystérieux bienfaiteur    La Bourse de Casablanca clôture juillet en bonne mine    Le taux moyen de remplissage des barrages avoisine les 57% au niveau de la région de Tanger-Tétouan-Al Hoceima    Création d'entreprises : 50.135 nouvelles entités au premier semestre    Grève de 48 heures des médecins du secteur public    Equipements télécoms : Le processus d'agrément dématérialisé    Télédéclarations: la CNSS s'associe aux banques participatives    Exploration pétrolière: Jeu de chaises musicales sur le permis Anoual    En Libye, la peur de finir à la rue après avoir fui les combats    Réfugiés: Le ras-le-bol des pays voisins de la Syrie, après 8 ans de guerre    Le commerce mondial des marchandises pique du nez au troisième trimestre    Commerce: Trump vante la perspective d'un accord « fantastique » avec Londres après le Brexit    Gibraltar autorise le pétrolier iranien à partir malgré la tentative américaine de blocage    Hong Kong, passerelle entre Pékin et le monde, malgré l'essor économique chinois    Les utilisateurs d'Instagram pourront bientôt signaler les « Fake News »    Taux négatifs    Coupe arabe Mohammed VI des clubs champions : L'IRT décidé à franchir le tour préliminaire    Fouzi Lekjaa Objectif : Qualifier l'EN au Mondial et au dernier carré de la CAN    Coupe du Trône : Tirage au sort fatal pour au moins sept clubs de la D1    Championnat de Portugal : Adel Taarabt renoue avec Benfica jusqu'en 2022    Kitesurf : Dakhla à l'heure de la 5ème édition de «Dakhla Downwind Challenge»    Athlétisme : Des records du monde en danger    Neymar convoqué pour les prochains matches amicaux du Brésil    Vahid Halilhodzic prend officiellement les commandes de la sélection nationale    De nouveaux ambassadeurs du Qatar et de la Finlande à Rabat    Myrtilles : Cet aliment miracle réduit le risque d'Alzheimer et d'infarctus    Augmentation du nombre de bénéficiaires de l'Entraide nationale    Divers    Fès: L'UEMF s'allie à l'Ecole polytechnique    La Marine Royale saisit 4 tonnes de chira au large d'Assilah    Vol de médicaments de l'hôpital multidisciplinaire d'Azrou : Un récidiviste interpellé    Tanger : Deux arrestations dans une affaire de coups et blessures ayant entraîné la mort d'une personne    Réhabilitation du cimetière juif d'El Jadida    Le film culte "Apocalypse Now" ressort dans une nouvelle version    Depuis sa cellule, MHD rend un hommage déchirant à Dj Arafat    Une MasterClass pour former les musiciens en herbe    Casablanca: Où sont les autorités et la Cour des comptes?    «Le festival Bab Souss» du 23 au 25 août    Pour présenter ses vœux de l'Aïd Al Adha : Karima Skalli lance «Alhawa rachiki»    Fast and furious : Hobbs et Shaw assurent l'intérim    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Festival de Fès, un bilan très satisfaisant pour la 25ème édition
Publié dans La Nouvelle Tribune le 24 - 06 - 2019

La 25ème édition du Festival de Fès des Musiques Sacrées du Monde a pris fin samedi 22 juin sous les applaudissements nourris de l'auditoire. Une manifestation de l'adhésion générale du public à l'image de l'ensemble du festival qui a su réunir les sensibilités et attirer les foules à Fès, selon les responsables.
La dernière soirée a constitué l'apothéose d'une semaine riche en festivités. Le groupe de gospel Kingdom Choir TM , connu du monde entier depuis sa participation au mariage du Prince Harry et de Meghan Markle, a littéralement électrisé l'historique scène de Bab Al Makina et provoqué une standing ovation méritée. Une belle entrée en matière pleine de « soul » avant le concert principal donné par les deux légendes vivantes du flamenco, Jose Merce et Tomatito. Les deux
figures iconiques d'un patrimoine andalou authentique ont su conquérir à leur tour l'audience par un « cante jondo » à la fois tragique, sensuel et festif. Ce dernier spectacle, conciliant deux registres musicaux complètement distincts, a parfaitement incarné l'esprit du festival de Fès. Une ode à l'interculturalité, à la célébration des différences et au rapprochement des lointains.
Après 8 jours de festivités variées, les organisateurs dressent également un bilan positif du festival ayant atteint ses objectifs autant quantitatifs que qualitatifs. En effet, pas moins de 28500 festivaliers de dizaines de nationalités différentes se sont déplacés sur les différentes scènes de Fès. Le festival Boujloud et sa grande scène gratuite a quant à lui enregistré un immense succès populaire avec des dizaines d'artistes programmés et plus de 230000 festivaliers. Une réussite incontestable due en grande partie aux 750 artistes et musiciens ayant contribué aux différentes scènes mises en place.
« Cette 25 ème édition a rempli toutes ses promesses, témoigne M. Abderrafie Zouitene, Président de la Fondation Esprit de Fès, organisatrice de l'événement. Le Festival de Fès des Musiques Sacrées du Monde rayonne et attire des mélomanes de toutes les régions du monde. C'est autant le résultat des efforts au niveau de la programmation renouvelée que d'une promotion intense en amont du festival, tant au plan national qu'international ».
En effet, l'édition 2019 a exploré des horizons variés en provenance de tous les continents. Dans l'univers des musiques sacrées du monde, une large palette de genres a été représentée, la cornemuse celte succédant à l'Afrobeat, la harpe à la Nora, la flûte de Pan sublimant les percussions de Djembé, le Godspel côtoyant le Melhoun, et bien d'autres mariages métissés caractéristiques de l'universalité du festival…
Cette programmation a su combler les attentes du public en proposant un vaste éventail d'artistes émergents et de têtes d'affiche, avec des groupes à l'expertise confirmée tels que le World Youth Orchestra, la Bahariyya, la diva Michelle David, Carlos Nunez, Obini Bata… Les stars internationales, notamment Sami Yussuf, Marcel Khalifé et l'incontournable Youssou Ndour, ont également joué leur rôle de pôles d'attractivité du festival et attiré un large public vers la capitale spirituelle du Maroc. Dans un domaine où art et sacré se rencontrent, chaque artiste a su faire découvrir les nuances complexes de son répertoire tout en sachant mettre en exergue dans un esprit d'ouverture son possible aspect spirituel.
Par ailleurs, le festival constitue également une manifestation de la synergie des différents acteurs privés et public, réunis autour du projet fassi ainsi que le souligne l'organisation qui tient à remercier « la gouvernance de la Région, la mairie de Fès, le conseil préfectoral, la commune de Mechouar, mais aussi les médias impliqués dans la promotion des spectacles, les sponsors et bien évidemment le public passionné et fidèle… ».
En plus du succès artistique, le festival de Fès a su également s'ériger au fil des ans en haut-lieu d'échanges et de débats à travers le Forum éponyme qui a consacré pour cette édition la thématique cruciale de la « confluence des cultures ». Sur deux jours, le Forum a réuni plusieurs personnalités des mondes artistique, culturel, académique et politique autour de sujets d'actualité ayant trait à la mixité culturelle et à la nécessité d'une pensée interculturelle et transverse des problématiques auxquels sont confrontés les peuples et les civilisations.
Le Festival de Fès des Musiques Sacrées du Monde a ainsi réussi son pari, celui de devenir une référence incontournable de la scène culturelle marocaine, de provoquer des débats essentiels pour le développement de la diffusion d'une culture tolérante et de favoriser une réelle expérience immersive dans l'univers propre et singulier de la musique spirituelle, déclare-t-on auprès des organisateurs.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.