Déficit budgétaire de 41,3 MMDH à fin juillet    Explosion à Beyrouth: Pont aérien humanitaire de l'UE    Botola Pro D1: Report de trois matches de la 22è journée    Covid-19: Le nombre des cas actifs s'élève à près de 11.000    Evolution Covid-19 au Maroc : 1.306 nouveaux cas ces dernières 24 heures, 39.241 cas cumulés, vendredi 14 août à 18 heures    Le Maroc devient le cinquième pays africain le plus touché    Distribution des aides marocaines aux victimes de l'explosion du port de Beyrouth    Covid-19 : Des joueurs Wydadis contaminés    Rentrée scolaire au Maroc : les écoles privées au bout du rouleau ?    Covid – Casablanca – Préfecture d'Anfa – Des mesures de restrictions instaurées dès aujourd'hui    Cinéma : L'actrice égyptienne Shwikar n'est plus    Tindouf: l'affaire du détournement de l'aide humanitaire continue de faire réagir    Tout savoir sur l'exemption des personnes touchées par la pandémie des impôts et redevances dus à la commune    Transfert: Arsenal réalise un joli coup    Vaccin anti-Covid-19: l'UE conclut un accord pour l'achat de 300 millions de doses    Transport routier: 153 MDH destinés au renouvellement du parc automobile (2020)    Fkih Ben Salah: une tentative de trafic de 720 chardonnerets avortée    Covid-19 au Maroc: témoignages poignants de médecins réanimateurs    Titrisation : La constitution du FT Immo LV prévue le 2 septembre    Réalisation d'une arthroscopie pour la première fois dans un hôpital provincial    Covid-19: Le vaccin d'AstraZeneca sera prêt au 1er trimestre 2021    Vaccin anti-Covid-19: accord entre l'UE et une société américaine    Sahara marocain: L'ambassade du Maroc à Pretoria promeut la doctrine nationale    Botola Pro D1 : Un classico et un derby animent la 22ème journée    Annulation des Mondiaux juniors de taekwondo    L'EN de cyclisme en stage de préparation à Ifrane    Les divagations d'Alger mises à nu par l'UE    L'Autorité nationale de régulation de l'électricité voit le jour    Kamala Harris se rêve en première vice-présidente noire des Etats-Unis    Explosions de Beyrouth. Le FBI se joint aux enquêteurs    Les collectivités territoriales dégagent 3,7 MMDH d'excédents budgétaires au premier semestre    L'immobilier après le confinement : ça commence à bouger    Célébration du 41ème anniversaire de la récupération d'Oued Eddahab    Des cas de contamination au Covid-19 enregistrés parmi le personnel judiciaire    La 22ème journée de la Botola au conditionnel    Comment Sharon Stone a frôlé la mort à trois reprises    Des milliers de fans réunis à Abidjan un an après la mort de DJ Arafat    Dwayne Johnson, acteur le mieux payé de Hollywood    Le PPS dénonce vigoureusement le favoritisme    UFC: Ottman Azaitar annonce son retour!    Une première dans l'histoire du Maroc!    «A Taste of Things to Come» exposé à Séoul    Il y a 41 ans, la récupération de Oued Eddahab    Lahcen Bouguerne libère la voix des femmes    L'avenir du monde arabo-musulman est indissociable de celui de la cause palestinienne    USA-Afrique: Peter Pham reçu par le Président tchadien    Terreur dans les camps de Tindouf : Une nouvelle vague de répression du Polisario    COVID-19 : Décès de l'artiste populaire Abderrazak Baba, un pionnier de la dakka marrakchia    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Théâtre: Toute vérité n'est pas bonne à dire
Publié dans L'Economiste le 07 - 01 - 2016

Les amateurs d'humour au théâtre seront aux anges. La pièce culte de Carole Greep «J'aime beaucoup ce que vous faites» sera jouée le 14 janvier au Mégarama de Casablanca dans le cadre de la 6e édition des Théâtrales de Top Event Productions. Une comédie sur les non-dits et l'hypocrisie sociale dans laquelle tout un chacun peut se reconnaître et qui entame sa 13e année de succès dans l'Hexagone.
Pitch: Pierre et Marie sont en route pour rendre visite à leurs amis, Charles et Carole, habitant à la campagne depuis six mois. En chemin, ils leur téléphonent pour les prévenir de leur arrivée, mais oublient malencontreusement de bien verrouiller le téléphone. Résultat? Leurs meilleurs amis entendent tout ce qu'ils disent à leur propos, et ce n'est pas joyeux! En effet, les critiques fusent et le ton est acerbe. Durant de longues minutes, Pierre et Marie se moquent et font du mauvais esprit sur leurs hôtes d'un week-end. Quand ils arrivent, leurs hôtes savent tout ce qu'ils pensent d'eux... Ce charmant remue-ménage va alors donner lieu à des situations cocasses et délirantes auxquelles le spectateur deviendra complice, pour son plus grand plaisir.
Une pièce hilarante et jubilatoire reprenant le thème de l'hypocrisie, développé ici de manière intelligente et moderne à travers le portable et son verrouillage aléatoire. La force comique du spectacle vient également de la confrontation entre deux mondes, celui des «bobos» et le milieu des gens plus «classiques». Les personnages sont en effet très différents et l'auteur se livre à une véritable typologie des couples. Ainsi, ceux qui arrivent de Paris sont très «parisiens», le mari travaillant dans la publicité et sa femme dans le secteur de la mode. Leurs hôtes sont, quant à eux, beaucoup plus «simples», l'un étant auteur et l'autre ne s'intéressant qu'à la cuisine.
Une pièce bénéficiant d'une distribution de premier choix. L'on y retrouve des comédiens et des comédiennes habitués jusque-là aux seconds rôles dans des films à succès tels que Thierry Lavat, qui a joué dans «Je vais bien», ou encore Juliette Poissonnier qui a joué dans «Iznogoud».
«J'aime beaucoup ce que vous faites» est jouée depuis près de 13 ans dans la région parisienne! Plus d'un million de spectateurs sont déjà venus applaudir cette comédie culte. Avec le bouche à oreille, la pièce a connu un engouement des plus inattendus, notamment grâce à l'identification forte du spectateur aux personnages et son sujet qui parle à chacun d'entre nous. Cette comédie survitaminée a même été adaptée au cinéma en 2010 par Julien Rambaldi à travers son film «Les meilleurs amis du monde». Pour la petite histoire, ce film est directement inspiré d'une anecdote de l'auteur, qui a vécu une situation quasi similaire!


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.