Tuez-les par balle» : tel est l'ordre du président philippin contre ceux qui refusent le confinement    Coronavirus : M'jid El Guerrab interpelle le ministre français de l'Education nationale    Coronavirus : 17 nouveaux cas confirmés, 708 au total, jeudi 2 avril à 21h    Zaïo : arrestation d'un individu impliqué dans la diffusion de contenu numérique incitant à la haine    ADD: Tout savoir sur les initiatives digitales en faveur de l'administration publique    Agriculture : La situation du marché à un niveau normal    Condoléances du roi Mohammed VI à la famille de feu Marcel Botbol    TIBU Maroc s'adapte au coronavirus    Aswak Assalam lance prochainement «Aswak Delivery», un service de livraison à domicile    Coronavirus : le groupe CDG annonce de nouvelles mesures au profit des TPME    Covid-19: Le ministère de la Santé appelle à la patience    Le vrai du faux sur le coronavirus au Maroc, ce jeudi 2 avril    Confinement: nouvelles pratiques, vieilles fractures    Enchères de Sotheby's: Melehi et Belkahia en vedette    Mohamed Belmou : «Nous sommes pour l'idée d'allouer le budget des festivals pour lutter contre le corona»    Fonds Spécial Covid-19    Saad Lamjarred réagit au décès de Marcel Botbol (PHOTO)    Les éboueurs, des soldats nocturnes qui veillent à la propreté    Covid-19: l'Espagne passe à la phase de “ralentissement” de la pandémie    CDM reporte les échéances des crédits pour les clients impactés    Sous le thème «Philosophie de jeu de la FRMF» : La FRMF tient son séminaire en ligne    Coronavirus : plus de 700.000 bénéficiaires de l'indemnité forfaitaire    Confinement : que regardent les téléspectateurs marocains?    La télévision au temps de Coronavirus et la reprise du pouvoir d'initiative    Le Maroc a été parmi les premiers à fournir la chloroquine malgré la forte demande au niveau mondial    Coronavirus: La Corée du Nord épargnée ?    Le football français en deuil : De Marseille à toute la L1, hommage unanime à Pape Diouf    Lutte anti-coronavirus : Evacuation d'un grand marché populaire à Laâyoune    Un joueur du FUS se blesse pendant ses entraînements à domicile    Adieu Si Fadel    En Guinée, le président Alpha Condé, 82 ans, obtient une très large majorité parlementaire    Mustapha Adib, ex-espion des services de l'hexagone, tombe bien bas    Décès de Marcel Botbol à cause du Covid-19: ce que l'on sait    Parlement: Dispositif exceptionnel pour la session du printemps    Brèves Internationales    Les réserves des centrales syndicales    La Chambre des représentants mobilisée pour répondre aux exigences de la situation sanitaire    Nouvelle pauvreté et nouvelles solidarités en Italie    Le coaching mental, un impératif pour les sportifs à l'heure du confinement    Report des Jeux méditerranéens d'Oran à 2022    Après la crise sanitaire, vers un foot plus vertueux ?    Le Maroc n'y échappera pas    De la culture gratuite pour combattre l'ennui du confinement    Le rappeur français Booba prêche le respect des mesures préventives    Les musiques reposantes ont le vent en poupe    Un projet terroriste déjoué en Tunisie    Ça ne va pas si mal que ça pour nos étudiants au Canada    La production dans la construction en hausse de 3,6% dans la zone euro    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Rabat/Conseil de la ville
Violences autour des budgets des arrondissements
Publié dans L'Economiste le 22 - 02 - 2016

Le conseil de la ville de Rabat s'est transformé en ring vendredi dernier. Les élus censés y délibérer des affaires de la commune, en sont venus aux mains avec force violence. L'affrontement s'explique par une confrontation entre le PJD qui dirige la majorité du conseil et les élus du PAM composant l'opposition. Le conflit a commencé à la première session d'octobre dernier après l'élection de Mohamed Sadiki du PJD en tant que maire de Rabat. Depuis, on assiste à une dégradation du climat au sein du conseil, qui a atteint son paroxysme lors des travaux de vendredi dernier. L'enjeu de cette session de février était l'adoption par le conseil du compte des dépenses sur dotations (CDD) des 5 arrondissements pour l'année 2016, cela après une deuxième lecture de ces comptes demandée par la wilaya aux arrondissements. En déstabilisant les élus du PAM, l'opposition a réussi à bloquer l'adoption des CDD lors de la réunion du conseil tenue trois jours avant de celle de vendredi (Cf.www.leconomiste.com). C'était la dernière chance pour le maire d'adopter ce point, sinon les arrondissements de la ville dont 4 sur 5 sont dirigées par le PJD auraients eu des difficultés à exécuter leur budget pour une année décisive sur le plan électoral.
Pour préparer la réunion de vendredi, des négociations ont été initiées par la direction du PJD avec ses alliés de la majorité (MP, UC et RNI). Le maire a voulu passer au vote sur les CDD qui ne figurait pas à l'ordre du jour de la réunion de vendredi, reprochent les élus du PAM. Ce qui a attisé la tension et provoqué confrontation entre eux et ceux du PJD avec un échange d'insultes et tentatives d'en arriver aux mains. Le houleux épisode a également été marqué par le renversement des tables et des chaises situées sur l'estrade réservée au maire, ses adjoints et le représentant du wali. Dans ce climat électrique émaillé par des cris, Sadiki est passé au vote du point sur le CDD avec une adoption expresse (37 voix pour et 2 abstentions). Pour certains, ce vote est illégal, car il s'est déroulé en l'absence du représentant du wali, affirme Batoul Daoudi, présidente du groupe des conseillers du PAM. «Il s'agit d'un vote légal, et si l'opposition le conteste, elle n'a qu'à l'attaquer en justice», réplique un membre de la direction du PJD. Par ces manœuvres, le maire cherche à esquiver le débat sur son départ à la retraite anticipée de Redal dans des conditions contestées, ajoute Daoudi. Depuis le début, le climat est malsain au niveau du conseil de la ville, ce qui ne permet pas de se pencher sur les vrais problèmes de la commune, regrette Omar Balafrej, conseiller de la Fédération de la gauche démocratique.

Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.