Coronavirus : 36 nouveaux cas confirmés au Maroc, 919 au total, samedi à 21h    Kenzi Hotels héberge le personnel médical    Liga : Achraf Hakimi retrouve le Real Madrid    Fadel Sekkat tire sa révérence    Le Roi félicite le président sénégalais à l'occasion de la fête de l'indépendance de son pays    Coronavirus : selon le prix Nobel d'économie 2019, il ne faut pas s'inquiéter de la facture de la crise sanitaire    Coronavirus : les autorités marocaines prennent en charge les Marocains bloqués en Turquie    Marrakech: Environ 1400 chambres d'hôtels mises à disposition du corps médical    Golf : Report de la 47è édition du Trophée Hassan II et de la 26è édition de la Coupe Lalla Meryem    Fonds Covid-19 : L'ANAM fait don de 10 MDH    Mali : le chef de l'opposition enlevé « va bien », les négociations pour sa libération sont en cours    Coronavirus : La Maison-Blanche conseille le port du masque    Commande publique : une réponse urgente à la pandémie Covid19    Coronavirus : un infirmier italien tue sa compagne pensant qu'elle l'avait contaminé    Covid19: Aucun cas en Corée du Nord ?    De la musique de chambre, depuis sa chambre    Coronavirus : Nezha El Ouafi décrypte sur MFM Radio les mesures prises au profit des MRE    Le PPS appelle à un large débat sur la crise et l'après-crise du Coronavirus    Le gouvernement britannique appelle les joueurs de foot à réduire leur salaire    L'administration publique entre à petits pas dans l'ère du numérique    Retour à la prudence sur les marchés mondiaux    Allégement du déficit du compte courant    Les soldats de l'ombre en rangs serrés contre le Covid-19    Athlétisme: Le programme antidopage mondial fortement affecté    4.835 personnes poursuivies pour violation de l'état d'urgence sanitaire    L'hôpital de campagne de Benslimane prêt à entrer en action    Mobilisation générale contre le coronavirus dans la région de Marrakech-Safi    Report des JO: Des coûts additionnels pour le Japon et la famille olympique    Clap de fin sur la série "Le Bureau des légendes"    Reprise belge du tube caritatif "We Are The World" pour remercier le personnel soignant    En pleine pandémie, une oeuvre de Mohamed Melehi bat tous les records aux enchères à Londres    Algérie : l'ex-chef de la police écope de 15 ans de prison    Harit renonce à une partie de son salaire    Union européenne : la fermeture des frontières pourrait durer au-delà de Pâques    Chelsea, la Juve, le Bayern et le PSG lorgnent Hakimi    Le musicien marocain avait contracté le Covid-19 : Décès à Paris de Marcel Botbol    Coronavirus : Quand les créations artistiques et littéraires passent au numérique    Une oeuvre de Mohamed Melehi bat tous les records aux enchères à Londres    «Masrah net»… des spectacles à suivre en direct depuis son salon    Crise du Venezuela: Le nouveau plan de Washington    Nouveau modèle de développement : La Commission spéciale et le ministère de l'éducation donnent la parole aux lycéens    Frontières maritimes : Entrée en vigueur et réserves espagnoles    Les agents d'autorité de la capitale s'estiment insultés par le Wali de Rabat-Salé Kénitra    Condition physique et mode alimentaire au profit des joueurs et joueuses : Le programme individuel spécial de la FRMF    Coronavirus : M'jid El Guerrab interpelle le ministre français de l'Education nationale    Le point avec Abdellah El Ouardi, préfet de police de Casablanca    Prochaine réunion à huis clos du Conseil de sécurité sur le Sahara    Condoléances du roi Mohammed VI à la famille de feu Marcel Botbol    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Fès-Tourisme
La destination met en avant son musée vivant
Publié dans L'Economiste le 22 - 06 - 2016

Fès sera commercialisée désormais comme «un musée vivant et une cité millénaire». Avec les 26 sites historiques fraîchement restaurés, la ville renforce son identité de ville culturelle et d'histoire. Son plan promotionnel est fondé sur cet aspect (Ph. YSA)
La promotion du tourisme dans la région de Fès-Meknès était au centre de la dernière rencontre entre les professionnels du tourisme (CRT-Fès) et le président de l'assemblée préfectorale de Fès, El Housseine El Abbadi. Cette réunion était l'occasion de présenter le nouveau plan d'action 2016-2017, axé sur la promotion de la destination Fès et sa région à travers une campagne intitulée «Fès, un musée vivant et une cité millénaire».
«Notre ambition est de générer plus de croissance grâce à la promotion des monuments et sites historiques fraîchement restaurés», indique Yassir Jawhar, président délégué du CRT-Fès. En fait, durant les six premiers mois de l'année en cours, Fès a perdu près de 25% de sa clientèle touristique. Le nouveau plan tentera de contrecarrer la crise du secteur et surtout consolider les atouts de la destination. En clair, il s'agira de fidéliser les touristes grâce à la commercialisation des produits touristiques atypiques de la région (culture, nature, thermalisme...). A travers un ensemble d'actions, les professionnels veulent rendre Fès plus attractive et plus compétitive, en mettant en valeur les atouts de la destination (cité spirituelle, musées, sites historiques) et en renforçant son image en Europe (Espagne, Italie, Allemagne), aux Etats-Unis, et en Afrique.
Pour aller vite, le CRT a adopté une stratégie fondée sur des campagnes de marketing et de communication au Maroc et à l'international. Cette campagne prévoit un forcing tous azimuts à travers des affiches publicitaires et des moyens d'information, outre la tenue des rencontres avec les professionnels et les opérateurs touristiques étrangers en coordination avec les représentations de l'Office national marocain du tourisme (ONMT). « Il y a nécessité d'oeuvrer en parfaite coordination entre les différentes provinces de la région, l'ONMT, le CRT et les collectivités locales pour la mise en valeur du produit touristique, la consolidation des infrastructures d'accueil et l'élaboration d'un plan d'action à même de faire de la nouvelle région (Fès-Meknès) un pôle d'attraction aussi bien pour les visiteurs étrangers que pour le tourisme national», souligne Jawhar.
Parmi les principaux axes de travail, figurent l'organisation des semaines culturelles dans des marchés cibles et des rencontres thématiques initiées au profit du corps diplomatique étranger, des représentants des grandes sociétés, des agences de voyages et de la presse spécialisée dans le secteur. Le plan d'actions du CRT mise également sur le renforcement du transport aérien, la consolidation du calendrier culturel et d'animation, la programmation de manifestations sportives et culturelles, la promotion du tourisme religieux, la participation aux foires et salons, ainsi que la professionnalisation des métiers du tourisme. Outre la réalisation d'un film promotionnel pour la région et l'édition et l'impression d'un guide sur le thermalisme et le bien-être, Jawhar annonce la préparation d'un guide sur les circuits de la médina, une brochure luxueuse sur la région touristique, le recentrage du site web du CRT, et un dépliant «Fès et monuments». Pour ce dernier volet, le CRT compte inviter la presse nationale et internationale à découvrir les 26 monuments historiques inaugurés la semaine dernière par le Souverain. «Nous allons exploiter les sites de la médina pour l'organisation des foires dans les maisons d'hôtes, des activités de divertissement et des soirées artistiques dans divers espaces historiques tels Bab El Makina, Jnan Sbil et Bab Boujloud», précise Jawhar.
Le programme présenté devant le Conseil préfectoral se base sur une démarche participative entre professionnels du tourisme, Office, ministères et collectivités locales. Il prévoit également l'installation de kiosques d'accueil et d'information, ainsi que des semaines culturelles et gastronomiques en Roumanie, Turquie, Côte d'Ivoire et Sénégal. A ce titre, une liaison directe entre Fès et Dakar serait d'un grand apport. Une connexion avec la ville ocre est fortement sollicitée. Signalons enfin que le plan d'action 2016-2017 se fixe un million de touristes. Pour les conquérir, des opérations visant à promouvoir le tourisme interne avec des efforts tarifaires sont également au menu.
Un programme intégré
Une enveloppe de 160 millions de DH sera allouée à la réalisation du programme intégré de promotion du tourisme culturel et de l'artisanat à Fès. Sont partenaires dans sa réalisation, les ministères de l'Intérieur, l'Habitat, l'Artisanat, la Culture et le Tourisme. Ainsi, le département de Lahcen Haddad misera 48 millions de DH. Le Conseils régional, communal et préfectoral consacreront respectivement 35, 26 et 7 millions de DH. Pour sa part, le ministère de l'Habitat lui réserve 16 millions de DH, ceux de l'Artisanat et la Culture, 12 et 16 millions de DH. Pour ses concepteurs, ce programme vise la mise en place d'un produit touristique prenant en considération les principes de la durabilité et de la préservation de la nature et du cachet socioculturel de la région et de la population locale selon une approche moderniste et créative dans le secteur touristique. Ceci tout en préservant «l'identité académique et spirituelle» de la destination. Toutes ces actions n'auraient aucun impact si le touriste n'est pas protégé des brocanteurs, bazaristes, marchands de bric et de broc, escrocs, copistes et «antiquaires» qui «achètent la saison» et proposent des articles jusqu'à «100» fois leur prix, en connivences avec des agences de voyages, outre des guides et des rabatteurs.
L'inauguration de l'aéroport reportée?
L'inauguration du nouveau terminal de l'aéroport Fès-Saïss figure désormais parmi les doléances des professionnels du tourisme. D'autant plus que cette infrastructure est fin prête depuis juin 2015. Conçu pour répondre à l'augmentation constante du trafic passagers au niveau de la capitale spirituelle et accompagner la dynamique économique de la région, ce terminal a nécessité près de 500 millions de DH. Il fait partie d'un grand projet d'extension de l'aéroport Fès-Saïss. Extension qui comprend la construction d'un nouveau terminal (2) sur une superficie de 17.000 m2. Ce qui a porté la superficie globale de l'aéroport Fès-Saïss à 22.600 m2. Mais voilà, un an après sa réalisation, le terminal n'est toujours pas opérationnel. En attendant, et suite aux décisions d'ordre sécuritaire qui interdisent aux accompagnateurs et attendants l'accès aux halls publics des aéroports, les responsables de l'aéroport ont mis en place un totem avec toutes les informations relatives à l'arrivée et au départ des vols, y compris les éventuels retards.
De notre correspondant,
Youness SAAD ALAMI


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.