Algérie: Multiplication des emprisonnements de journalistes    Une nouvelle agence ANAPEC à l'Université Hassan II de Casablanca    Compensation: La charge décroche de 12%    La CGEM propose la création d'un "Label santé"    Macron appelle à éviter « toute escalade » ou « interférence extérieure » au Liban    Covid-19-Cas suspects: des centres de santé dans les quartiers    Migration illégale: Interpellations à Tan-Tan    Transformation digitale : la CDG passe à la vitesse supérieure    Covid-19 : Pourquoi le vaccin russe a déclenché autant d'animosité en Occident ?    Ciments Modernes étend son voile en Cote d'Ivoire avec une nouvelle cimenterie    US Round Up du mercredi 12 août – Kamala Harris, Bill de Blasio, Restaurants/Bars    Coronavirus: nouveau record au Maroc avec 1499 nouveaux cas    Evolution Covid-19 au Maroc : 1.499 nouveaux cas ces dernières 24 heures, 36.694 cas cumulés, mercredi 12 août à 18 heures    Ecoles privées et parents d'élèves : La confrontation reprend de plus belle    Champions League: heure, chaines...le programme des matchs (quarts de finale)    Un camion dérape, le chauffeur légèrement blessé    Situation épidémiologique au Maroc : Les indicateurs s'affolent !    Les divagations d'Alger et les mises au point musclées de l'UE    Ali Yata, il y a 23 ans ...    UC: une décision de Sajid crée la zizanie au sein du parti    Coronavirus: l'artiste Abderrazak Baba est décédé à Marrakech    Le parcours chrono-thématique des peintres marocains    Benchaâboun : 45 milliards de dirhams alloués au Fonds d'investissement stratégique    Absence de mesures de sécurité sanitaire    Alexandre Loukachenko, le président inamovible...    L'Atlético revient à Lisbonne six ans après    L'engagement des jeunes pour une action mondiale    Boxe: le combat entre Mike Tyson et Roy Jones Jr reporté    Google lance un dispositif d'alerte aux tremblements de terre    Que vive le Liban des lumières !    «Ne touche pas à mon patrimoine»    Botola: résultats et classement de la 21e journée    Casablanca: un camion-citerne percute une station-service (VIDEO)    Procès à distance: 306 audiences en une semaine    Les Marocains du monde, objet de toutes les sollicitudes    Le Bayern part favori face au Barça    Europa League : United et l'Inter au denier carré    L'hôpital militaire marocain de Beyrouth entame son action    Chez les séparatistes, la corruption le dispute aux détournements en tous genres    Le jeune artiste Anas Khermoui expose sa "Vision sensible" à Essaouira    Antonio Banderas annonce avoir le Covid-19 le jour de ses 60 ans    Entre Brad Pitt et Angelina Jolie, c'est à nouveau la guerre    Botola Pro D1 : Le WAC s'impose face à l'OCK    Poutine: la Russie a développé le premier vaccin anti-Covid-19    Comment la dépression a eu raison de l'écrivaine Naima El Bezaz    La Jeunesse socialiste dans l'attente de la vérité sur la suspicion de collusion des compagnies pétrolières    Trump évacué en pleine conférence de presse (VIDEO)    Ziad Atallah : L'aide marocaine intervenue au moment opportun    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Théâtre: Amants à mi-temps
Publié dans L'Economiste le 25 - 10 - 2016

Les amateurs de franche rigolade seront aux anges. La comédie de boulevard «Adultère mode d'emploi» de Leo Pasani débarque le 27 octobre au Mégarama. Une pièce sur les retombées de l'aventure extra-conjugale qui cumule situations cocasses et chassés-croisés
L'adultère a souvent tendance à «empoisonner» la vie des amants, parfois au moment où ils s'y attendent le moins. Tel est le sujet croustillant de la comédie de boulevard «Adultère mode d'emploi» de Leo Pasani qui sera jouée le 27 octobre prochain au Mégarama de Casablanca dans le cadre de la 7e édition des théâtrales de Top Event Productions. Une pièce légère et hilarante à la fois qui a déjà provoqué un tourbillon de rire dans toute la France grâce à ses quiproquos et ses situations cocasses exploitant le principe de l'arroseur arrosé. Pitch: Vincent, marié et patron d'entreprise, est un self-made-man instinctif et bourru. Christian, quant à lui, est marié et professeur de philosophie à la Sorbonne. Il est intellectuel, calme et posé. Les deux hommes que tout oppose à première vue ont pourtant un point commun de taille: une maîtresse qui s'avère être une seule et même personne répondant au nom de Patricia. Bien organisée, elle mène les deux hommes à la baguette et partage parfaitement sa semaine, jusqu'au jour où ces derniers découvrent le pot aux roses...
Une pièce à l'humour décapant qui aborde néanmoins de nombreux thèmes profonds et évocateurs pour tout un chacun tels que l'amour, l'amitié ou encore le mariage. L'auteur y analyse notamment les lourdes retombées de l'infidélité dans un couple et les déceptions liées à l'adultère et à l'aventure extra-conjugale.
Un show qui rassemble tous les ingrédients de la comédie de boulevard réussie. Légère, emplie d'humour potache et d'auto-dérision, la pièce de Leo Pasani est à la fois drôle, divertissante, rythmée et intelligente. Un show reposant notamment sur la complicité et le dynamisme des trois comédiens mis en scène: Jerome Fremy-Paquatte, Marie Monchâtre et Samuel Debure. Les personnages aux dialogues percutants et bien écrits se retrouvent dans des situations cocasses et des rebondissements inattendus donnant souvent lieu à des fous rires à répétition. Le clou du spectacle demeure bien évidemment le moment où les deux compères se rendent compte de la supercherie et de leur «amante commune», n'hésitant pas à se venger en la prenant en flagrant délit pour le plus grand bonheur des spectateurs complices de la manigance.
Une pièce créée en France en 2015 et jouée depuis devant plus de 15.000 spectateurs dans des salles aussi prestigieuses que le Zèbre et l'Alambic Comédie de Paris ou encore le théâtre Comédie Solférino de Lille.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.