Coronavirus : le Maroc s'engage sur le plan africain en mettant à contribution son expérience et expertise    UNAF U21 : les lionnes de l'Atlas s'acharnent sur l'Algérie (2-0)    Barça: le quadruplé retentissant de Messi face à Eibar (VIDEO)    Al-Kass Cup: l'Académie Mohammed VI s'incline face au Real Madrid (VIDEO)    PAM : le 25ème Conseil national du PAM aura lieu le 7 mars    Des installations du tramway de Casablanca sérieusement endommagées (PHOTOS)    Hamza monbb : des aveux mettent à mal les soeurs Batma    Tragique accident entre Marrakech et Imintanoute    Australie : le Maroc à l'honneur au Festival multiculturel de Canberra    Mutandis Auto réduit ses parts dans Immorente Invest    Paradis fiscaux: le Maroc peut mieux faire    Coronavirus : Les 167 Marocains rapatriés de Wuhan quittent l'hôpital    Un conseiller du PJD arrêté à la frontière pour faux et usage de faux    Lourde sanction contre les supporters de Dortmund    PAM : des dirigeants du parti refusent de participer au bureau politique formé par Abdellatif Ouahbi    Crédit du Maroc dresse le bilan de son plan stratégique CAP 2020    Blocage de l'adoption du code pénal, la sèche mise au point de Ben Abdelkader    Mehdi Lahlou : les banques islamiques ne sont aucunement différentes des banques classiques    Un nouveau "portefeuille pédagogique" pour lutter contre la violence en milieu scolaire    Fès: une ressortissante étrangère agressée sur la voie publique    Une voiture interceptée à l'entrée de Salé    Equipementiers Une 4e usine pour TE Connectivity    L'autre guerre    Les Panafricaines alertent sur l'urgence climatique    Top mondial YouTube: Zouhair Bahaoui cartonne avec son nouveau clip (VIDEO)    Azilal : le parc jurassique ouvrira ses portes fin mars    Le Maroc prêt à apporter au Qatar tous les moyens humains et logistiques pour réussir le Mondial-2022 de football    Le mouvement de contestation populaire né il y a un an en Algérie cherche son second souffle    L'Allemagne renforce les mesures de sécurité après l'attentat raciste de Hanau    Dans le bagage des candidats à la Maison Blanche il y a aussi… des casseroles    Tout comme le patrimoine marocain en général : La judaica marocaine a souffert du pillage à travers le temps    Le Maroc, terre d'un patrimoine ancestral : Les trésors juifs de Casablanca    Adieu Abdeslam Alla    Le HCP note une baisse de 0,1% de l'indice des prix à la consommation    La déconstruction d'un mythe    U.E: Les «villes libres» réclament des subventions…    ONU : Omar Hilale briefe le Conseil de sécurité sur sa visite en RCA    Le coronavirus pourrait coûter jusqu'à 30 milliards de dollars au secteur aérien    Mohamed Benchaâboun: « Tous les indicateurs montrent que la dette marocaine est soutenable »    L'ambassadrice des Pays-Bas se félicite de l'intégration des MRE dans la société néérlandaise    Appel à la consécration d'une justice citoyenne    La Commission de la programmation n'en fait qu'à sa tête    Divers sportifs    Achraf Hakimi et son retour au Real Madrid    La Commission européenne salue les efforts du Royaume en matière de réformes fiscales    L'industrie du cinéma a été plus inclusive en 2019 que lors de la décennie précédente    Le CCM dévoile les jurys du 21ème Festival national du film de Tanger    L'espoir du rap Pop Smoke abattu chez lui    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





BTP: Sadet s'offre l'exclusivité du chinois OVM
Publié dans L'Economiste le 27 - 11 - 2017

L'entreprise Sadet et le groupe OVM, acteur asiatique spécialisé dans le secteur de la précontrainte, viennent de nouer un partenariat concernant le transfert au Maroc de la technologie développée par le groupe asiatique dans le domaine de la post-tension. Sadet (Société arabe de développement des technologies de construction), qui détient l'exclusivité du procédé OVM dans le secteur du bâtiment, peut donc lancer sa nouvelle activité de «post-tension».
La technique est réputée innovante dans le secteur du BTP et fait rêver les architectes car elle permet plus de marge de manœuvre par rapport au béton armé «classique». Par ailleurs, la technique précontrainte par post-tension permet de réaliser toute forme de structure tout en réduisant l'impact sur l'environnement, le délai de construction, ainsi que la quantité de matériaux (béton 25%, acier 65%...) et les coûts engagés.
Utiliser cette technique permet des segments de béton plus fins, l'allongement des travées entre les supports, des murs plus résistants aux forces latérales ou encore des fondations qui résistent mieux aux effets de contraction ou de dilatation du sol. Côté écologique, la diminution des quantités de matériaux permet de réduire l'impact énergétique et l'émission de gaz à effet de serre dans la construction des ouvrages.
Le procédé OVM est certifié par des organismes internationaux. «En effet, la solution offre un système de précontrainte des planchers par post-tension de grande qualité. Il a fait ses preuves de fiabilité dans plusieurs projets de bâtiments en garantissant des gains économiques considérables qui peuvent atteindre les 30%», assure le management de Sadet.
En plus des avantages des solutions classiques, la solution brevetée OVM permet d'aller plus loin. La technique du groupe chinois a l'avantage d'augmenter les trames dans les deux directions, rendant possible la diminution du nombre d'éléments porteurs (poutres, poteaux, voiles) et la création d'espaces ouverts (idéal pour les plateaux bureaux et les centres commerciaux par exemple).
Les cadences de réalisation (nombre de jours par niveau) sont aussi plus rapides que celles constatées sur les bâtiments classiques en béton armé, grâce à la réduction des quantités mises en œuvre. Le système permet d'avoir des dalles moins épaisses pour mieux exploiter les hauteurs et donne la possibilité à certains niveaux de gagner jusqu'à un étage. La facilité d'approvisionnement et de manutention est aussi un paramètre non négligeable.
L'approvisionnement du chantier est largement simplifié car il n'y a pas de transport lourd. La manutention quant à elle ne nécessite pas d'engins de levage importants, en particulier dans des zones inaccessibles aux grues.
Des références solides
Le chiffre d'affaires de Sadet s'élevait à 300 millions de DH en 2016. L'entreprise a pris part à la construction de nombreux ouvrages à travers tout le pays. Les 3 sous-sols et rez-de-chaussée de la gare Casa-Port ont été créés en poutres en béton précontraint Sadet. S'étalant sur une superficie de 5,6 hectares, la Faculté de médecine d'Oujda a été elle entièrement structurée en poutres précontraintes provenant des usines de Sadet. La construction n'a duré que 2 ans grâce à l'utilisation de produits préfabriqués. L'entreprise a aussi participé à la rénovation de l'hôtel Michlifen Ifrane Suites & Spa en fournissant poutres et planchers pour structurer les nouveaux espaces proposés à la clientèle. Les références de Sadet, combinées à celles du chinois OVM, placeront sûrement l'entreprise en pole position pour rafler des marchés à Tanger Tech.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.