Coronavirus : le Maroc s'engage sur le plan africain en mettant à contribution son expérience et expertise    UNAF U21 : les lionnes de l'Atlas s'acharnent sur l'Algérie (2-0)    Barça: le quadruplé retentissant de Messi face à Eibar (VIDEO)    Al-Kass Cup: l'Académie Mohammed VI s'incline face au Real Madrid (VIDEO)    PAM : le 25ème Conseil national du PAM aura lieu le 7 mars    Des installations du tramway de Casablanca sérieusement endommagées (PHOTOS)    Hamza monbb : des aveux mettent à mal les soeurs Batma    Tragique accident entre Marrakech et Imintanoute    Australie : le Maroc à l'honneur au Festival multiculturel de Canberra    Mutandis Auto réduit ses parts dans Immorente Invest    Paradis fiscaux: le Maroc peut mieux faire    Coronavirus : Les 167 Marocains rapatriés de Wuhan quittent l'hôpital    Un conseiller du PJD arrêté à la frontière pour faux et usage de faux    Lourde sanction contre les supporters de Dortmund    PAM : des dirigeants du parti refusent de participer au bureau politique formé par Abdellatif Ouahbi    Crédit du Maroc dresse le bilan de son plan stratégique CAP 2020    Blocage de l'adoption du code pénal, la sèche mise au point de Ben Abdelkader    Mehdi Lahlou : les banques islamiques ne sont aucunement différentes des banques classiques    Un nouveau "portefeuille pédagogique" pour lutter contre la violence en milieu scolaire    Fès: une ressortissante étrangère agressée sur la voie publique    Une voiture interceptée à l'entrée de Salé    Equipementiers Une 4e usine pour TE Connectivity    L'autre guerre    Les Panafricaines alertent sur l'urgence climatique    Top mondial YouTube: Zouhair Bahaoui cartonne avec son nouveau clip (VIDEO)    Azilal : le parc jurassique ouvrira ses portes fin mars    Le Maroc prêt à apporter au Qatar tous les moyens humains et logistiques pour réussir le Mondial-2022 de football    Le mouvement de contestation populaire né il y a un an en Algérie cherche son second souffle    L'Allemagne renforce les mesures de sécurité après l'attentat raciste de Hanau    Dans le bagage des candidats à la Maison Blanche il y a aussi… des casseroles    Tout comme le patrimoine marocain en général : La judaica marocaine a souffert du pillage à travers le temps    Le Maroc, terre d'un patrimoine ancestral : Les trésors juifs de Casablanca    Adieu Abdeslam Alla    Le HCP note une baisse de 0,1% de l'indice des prix à la consommation    La déconstruction d'un mythe    U.E: Les «villes libres» réclament des subventions…    ONU : Omar Hilale briefe le Conseil de sécurité sur sa visite en RCA    Le coronavirus pourrait coûter jusqu'à 30 milliards de dollars au secteur aérien    Mohamed Benchaâboun: « Tous les indicateurs montrent que la dette marocaine est soutenable »    L'ambassadrice des Pays-Bas se félicite de l'intégration des MRE dans la société néérlandaise    Appel à la consécration d'une justice citoyenne    La Commission de la programmation n'en fait qu'à sa tête    Divers sportifs    Achraf Hakimi et son retour au Real Madrid    La Commission européenne salue les efforts du Royaume en matière de réformes fiscales    L'industrie du cinéma a été plus inclusive en 2019 que lors de la décennie précédente    Le CCM dévoile les jurys du 21ème Festival national du film de Tanger    L'espoir du rap Pop Smoke abattu chez lui    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Digitalfikra, le brainstorming pour commencer
Publié dans L'Economiste le 05 - 01 - 2018

Depuis 2016, l'expression fait le buzz sur la toile et les médias: «civic tech». Il s'agit là d'une nouvelle génération de sites, d'applications ou de dispositifs digitaux, se donnant pour ambition de vulgariser la politique. La cyberdémocratie apparaît donc comme un nouvel espace d'expression pour la démocratie. Dans les années 1990 déjà, elle était présentée comme une nouvelle «agora électronique».
Digitalfikra reprend le flambeau après le franc succès qu'a connu fikrainvest. Le premier appel à idées avait été lancé le 4 août dernier sur les réseaux sociaux pour que les internautes proposent leurs idées au sujet du projet de loi sur l'investissement. Une dizaine de jours plus tard, 130 personnes avaient formulé 300 idées recevables.
Digitalfikra compte capitaliser sur le succès de fikrainvest afin de mobiliser la société civile. Le hashtag lancé sur Twitter, LinkedIn et Facebook permet aux internautes de poster des propositions pour la feuille de route de l'Agence du développement digital (ADD) concernant l'écosystème startup. «Le budget ainsi que le plan d'action de l'agence du développement digital ont été validés lors du premier conseil d'administration.
Par contre la feuille de route pas encore. Les internautes ont jusqu'au 14 janvier pour exprimer leurs idées. Les meilleures propositions seront présentées au CA, qui devrait se tenir au premier trimestre 2018», confie une source au sein du secrétariat d'Etat du ministère de l'Investissement.
Quelques-unes fleurissent déjà sur les «murs» virtuels du plus jeune ministre, El Ferdaous. Les sujets sont multiples et variés: recherche, blockchain, enseignement, big data, startups, cryptomonnaie... tout y passe.
Badr Bellaj, CEO de Mchain, une entreprise spécialisée dans la blockchain, propose par exemple de créer un réseau blockchain national sur lequel se «plug» tous les organismes désirant tester ou lancer des projets fintechs. Un autre internaute, Oef75, propose de créer une cryptomonnaie adossée au dirham par la Banque centrale, régulée pour maîtriser son inflation. Selon cette dernière, elle réduirait l'utilisation du cash et permettrait l'enregistrement de toutes les transactions sur la blockchain.
Tous les internautes peuvent en effet soumettre des constats ou des propositions à débattre, par un processus très simple, parfaitement ouvert et transparent. Chacun peut ainsi proposer une «cause» à défendre ou une «solution» à mettre en place. Tous les internautes sont invités à commenter. Ce ne sont pas les idées qui manquent. Mais comme pour le premier appel d'idées, nombreux sont ceux qui avaient pointé du doigt que le problème des startups, TPE et PME était surtout le manque de financement.
Avec la concertation sur le numérique ouverte le 4 août dernier à l'initiative de Othman El Ferdaous, le jeune secrétaire d'Etat montre la voie de ce que devrait être la démocratie participative, en utilisant au mieux les outils modernes. Mais si le pilotage est bon, il est encore prématuré de tirer des conclusions. «Nous avons conçu cette consultation comme une expérimentation et, je ne vous le cache pas, cela a été très compliqué», explique une source proche du ministère. «Le gouvernement, en interne, doit en tirer tous les enseignements».
La Twittoma en effervescence
Côté startups, la Twittoma a été particulièrement prolifique. Elle propose notamment d'offrir des facilitations douanières pour les startups, ou encore de collecter des problèmes dont souffrent les organismes publics ou même privés et proposer un ‘call for solution' aux startups. Mehdi Zerouali, qui fait partie de l'équipe SI d'Attijariwafa bank, propose pour sa part de créer un laboratoire d'innovation en ligne dédié aux développeurs d'applications mobiles. Ce dernier servirait de vitrine pour valoriser ces applications auprès des entreprises marocaines qui souhaitent digitaliser leurs produits et services.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.