Assainir le processus électoral !    Guerre chimique du Rif. Emmanuel Macron interpellé    Coronavirus : 97% des pharmaciens alertent sur une rupture de stock de la chloroquine    Recherche scientifique : un nouveau coup de pouce à la matière grise    Fès opte pour un nouveau modèle de stationnement    Coronavirus : le dépistage élargi à tous les laboratoires [Document]    Morts dus au Covid-19 : le Maroc fait, désormais, partie des 40 pays les plus endeuillés au monde    CGEM: Des « idées nouvelles » sur la table du gouvernement    Une banque de projets pour entreprendre dans l'industrie    Devises vs Dirham: les cours de change de ce lundi 28 septembre    BVC : le marché reste fébrile et bascule dans le rouge    Confessions dominicales : Abu Wael al-Rifi révèle des scandales pesant des milliards    Liga: Barca, Real, Atletico... Résumé de la 3ème journée (VIDEOS)    On connaît le premier relégué de la Botola    Pédophilie. Ramid fait trembler les assassins    Allthenticate: Une arme marocaine contre la cyber insécurité    Météo: temps stable et ciel clair ce lundi au Maroc    Le point sur les vaccins anti Covid-19 testés dans le monde    ENTRETIEN – PCNS. «Apsaco Talks», la sécurité en Afrique s'impose    Tanger : Nouveaux contrôles des bars et des restaurants et nouvelles sanctions    Recherche et développement: une enveloppe de 170 MDH consacrée à des projets dans différents domaines    Parlement : l'exécution des six premiers mois du budget 2020, au menu d'une réunion de la commission des finances    Annulation de la 14ème édition du Festival international du film de femmes de Salé    Donald Trump n'a payé que 750 dollars d'impôts fédéraux l'année de son élection    Les Démocrates doivent désormais faire montre d' agressivité    Le Real Madrid piétine mais gagne enfin Zidane peut souffler    Botola Pro D2 : Le suspense jusqu ' au bout MAS-SCCM à l' affiche    Combats meurtriers au Karabakh, l'Azerbaïdjan et l'Arménie au bord de la guerre    Le Maroc plaide pour un système multilatéral porteur d' efficacité et pourvoyeur de solutions    Les inégalités raciales ont coûté 16.000 milliards de dollars à l'économie américaine    Soutien exceptionnel à l'édition et au livre au titre de l' année 2020    Plaidoyer à Safi pour la création d' une Fondation du Festival national de l'Aïta    Programme d' animation culturelle à Guelmim-Oued Noun en dépit des contraintes du Covid-19    De précieuses découvertes archéologiques datant d'au moins du 2è siècle avant J.C    Nouveaux programmes à fort impact social en 2020-2021    La formation et le travail de base, priorités de la FRMF    «Revitaliser et répondre aux besoins de la standardisation de la langue amazighe»    L'émissaire par intérim de l'ONU en Libye soutient les conclusions des pourparlers de Bouznika    Togo : le premier ministre et le gouvernement quittent le pouvoir    Cour suprême : Biden exhorte le Sénat à ne pas confirmer la juge Barrett avant la présidentielle    Le président du gouvernement espagnol réitère l'appel à une solution politique basée sur le compromis    El Otmani : Le Maroc toujours engagé en faveur d'«une solution définitive au différend régional» autour du Sahara marocain    13e Festival de Fès de la culture soufie: une édition très spéciale!    HUSA-FUS (2-1) : Une défaite "cruelle", une victoire tombée du ciel !    Guerguerat: l'ONU réagit aux gesticulations du polisario    Liban: le nouveau Premier ministre jette l'éponge    Attaque à l'arme blanche à Paris: le principal suspect «assume» un acte dirigé contre Charlie Hebdo    Livre et édition : Un soutien de 9,32 millions de DH débloqué au titre de l'année 2020    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Bourita parle fermeture des frontières à Alger
Publié dans L'Economiste le 23 - 01 - 2018

«La question de l'intégration économique au Sud est d'autant plus problématique, en raison de la fermeture des frontières qui bloque structurellement l'essor de la région». Ce sont les propos de Nasser Bourita, le ministre des Affaires étrangères et de la Coopération internationale qui intervenait lors de la 14e Réunion des ministres des Affaires étrangères des pays membres du dialogue en Méditerranée occidentale «5+5» tenue dimanche à Alger.
Il reste convaincu que la région est confrontée à plusieurs défis: «sécuritaire, environnemental, socio-économique, culturel et identitaire». D'où l'intérêt d'une mobilisation générale. Plusieurs thèmes étaient à l'ordre du jour de la réunion à Alger que ce soit les crises politiques dans certains pays, les transitions difficiles dans d'autres, ou des thématiques chroniques dans la région.
Sur le volet de la jeunesse et de l'emploi, Bourita s'est dit convaincu que la Méditerranée occidentale peut être le catalyseur d'une croissance partagée. Pour cette raison, il a présenté officiellement la proposition du Maroc d'accueillir la Conférence ministérielle 5+5 dédiée à la Jeunesse. Elle serait destinée à s'entendre sur un «Agenda régional pour la jeunesse» articulé par projets concrets et novateurs.
S'agissant du développement économique et social inclusif et partagé, le ministre a mis l'accent sur l'écart entre l'intégration économique au Nord et au Sud de la Méditerranée occidentale. Si les partenaires du Nord se caractérisent par une forte intégration économique (plus de 70%), au Sud, en revanche, les pays du Maghreb forment l'une des régions les moins intégrées du monde (moins de 5%). Le message est clair: «Ce n'est pas par le statu quo ou par le protectionnisme que l'on pourra atteindre le développement économique».
Sur le sujet de la migration, le Maroc compte présenter au prochain Sommet de l'UA, à la fin de ce mois, une vision pour un Agenda africain dédié à la thématique. C'est le fruit d'un large processus de consultation inter-africain mené par le Maroc au cours de ces derniers mois.
Après avoir mis l'accent sur la coopération en matière migratoire avec plusieurs pays du Dialogue 5+5, notamment l'Espagne et la France, Bourita a indiqué que le Maroc accueillera en décembre 2018 la 1re conférence internationale du Pacte mondial pour une «migration sûre, ordonnée et régulière».
Le ministre a estimé que la montée du terrorisme et l'extrémisme menacent la sécurité et la stabilité des pays de la région.
Triptyque développement-migration-sécurité
Le développement est la clé pour résoudre les problèmes de la sécurité et des migrations dans la région de la Méditerranée occidentale. C'est ce qu'ont estimé dimanche à Alger les chefs des diplomaties du «Dialogue 5+5» réunissant dix pays de la zone (Algérie, Espagne, France, Italie, Libye, Malte, Maroc, Mauritanie, Portugal et Tunisie). Par développement, ils soulignent l'importance de la promotion de projets ayant un impact en terme de création d'emplois et renforcement des capacités nationales, ainsi que le traitement des causes de la migration irrégulière. Des programmes en faveur des jeunes des deux rives de la Méditerranée doivent être mis en place pour «faire face aux dérives de la radicalisation, du racisme, de la xénophobie et de l'intolérance religieuse», peut-on lire dans la déclaration finale.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.