Comment les ménages de l'informel peuvent bénéficier de l'aide du gouvernement    Covid-19 au Maroc: le bilan grimpe à 345 cas, 23 décès    Global Engines fait don de 25 ambulances Hyundai    La médecine militaire à la rescousse    La valeur ajoutée de la médecine militaire    Le Conseil de gouvernement adopte des projets de décret suspendant la perception du droit d'importation sur le blé dur et certaines légumineuses    L'Union européenne appuie les efforts du Maroc pour faire face à la pandémie du Covid-19 avec un budget immédiat de 150M €    La DGI présente les mesures de report des échéances fiscales    2 MMDH pour le renforcement du dispositif médical    Une palette de mesures pour alléger l'impact du déficit pluviométrique    Intelaka : BCP a déjà financé 373 dossiers pour 65 MDH    Décès de Hassan Ghazoui: Les condoléances du SG du PPS    Ahmed El Khichen, auteur autodidacte, transforme son salon de coiffure en librairie    La vie de Fatima Mernissi au grand écran prochainement    Coronavirus : Fine Hygienic Holding et Dislog Group offrent des produits d'hygiène    Bonne nouvelle pour les Marocains établis en France (PHOTO)    Samira Said lance «Waqiâ Majnoun»    Un autre monde à imaginer et à construire    Décès de Hidalgo, l'homme qui ravivé le football français    Etat d'urgence sanitaire: Maroc Telecom pleinement mobilisé    Pourquoi avons-nous besoin de la pensée rationnelle contre les manipulations fantaisistes?    Abdelhak Nouri: on en sait plus sur son état de santé    Botswana: un Marocain de 23 ans attaqué par un éléphant    Coronavirus : Tour d'horizon des mesures prises dans le monde    Le premier ministre britannique testé positif au Covid-19    Le Coronavirus contraint Poutine à reporter sa réforme constitutionnelle…    Services marchands non financiers et commerce de gros : Les chefs d'entreprises moins confiants    Abdelhak Nouri se réveille après 2 ans et 9 mois passés dans le coma    A Berrechid : 88 flacons de faux désinfectants saisis    Coronavirus au Maroc: “Damane Oxygene” pour appuyer les entreprises impactées    Le Roi félicite le Président du Bangladesh à l'occasion de la fête de l'indépendance de son pays    Enseignement: vers une année blanche au Maroc ?    Coronavirus - USA: Ce que prévoit le vaste plan de relance    Faute de recettes, les clubs de foot menacés de faillite    Le Covid-19 compromet les chances de la tenue de la CAN 2021 et des compétitions interclubs    Les coureurs cyclistes marocains adoptent le "Home-trainer"    La divulgation de l'identité d'un malade fait des vagues    Réunion virtuelle du G7    Coronavirus : Sueurs froides dans un 7ème art, contraint de s'adapter    Journée mondiale du théâtre, une occasion de promouvoir le "père des arts" à travers le monde    Le très beau geste de Jenifer envers le personnel soignant    Notes virales… en attendant qu'elles deviennent vitales    Mali : le chef de l'opposition, Soumaïla Cissé a bel et bien été enlevé    Nouvelle-Zélande : le tueur des mosquées plaide coupable    Marrakech : La Fondation Jardin Majorelle adhère aux efforts visant la lutte contre le Coronavirus    Le coronavirus arrive au Mali, Boubacar Keïta annonce l'état d'urgence sanitaire    La croissance annuelle des coûts de la main d'œuvre ressort à 2,4% dans la zone euro    Driss Lachguar salue la vision proactive de S.M le Roi, la responsabilité des citoyens et la mobilisation des institutions    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Paiement mobile: CIH affiche ses ambitions
Publié dans L'Economiste le 15 - 05 - 2018

Le paiement mobile vient d'être lancé récemment au Maroc alors qu'il est bien ancré en Afrique. D'autres fonctionnalités seront proposées prochainement (Ph. D.R.)
Le secteur du paiement mobile (m-paiement) se développe de plus en plus au Maroc. Après les services «B pay» de la Banque Populaire et «Attijari mobile» d'Attijariwafa bank, le Crédit Immobilier et Hôtelier (CIH) vient de lancer la solution «We pay». Après avoir lancé pour les jeunes le service «code 18» et «code 30», la banque veut renforcer son positionnement sur l'e-paiement.
Ce porte-monnaie électronique de CIH Bank vise à simplifier la vie quotidienne à la fois des consommateurs et des commerçants. Les fonctionnalités proposées via smartphone permettent, entre autres, de transférer de l'argent entre clients «We pay», de retirer de l'argent dans un GAB ou une agence du groupe, de payer les factures (eau, électricité, vignette...), de recharger le pass Jawaz...
Autre nouveauté: toutes les opérations peuvent être effectuées 24h/24 et 7j/7 à travers le monde, précise la banque. Pour en bénéficier, il suffit de télécharger l'application «We pay» depuis Playstore ou Appstore, saisir son numéro de compte et choisir un opérateur. Ensuite, un code d'accès est automatiquement envoyé par SMS. Une fois ce code saisi par l'utilisateur, la solution est activée. Une notification gratuite est envoyée au client pour toute transaction.
«We pay» propose trois packages. Les plafonds disponibles varient entre 200, 5.000 et 20.000 DH. L'application sera disponible en trois langues: français, arabe et berbère. D'autres services vont être déployés prochainement, notamment le paiement commerçant et le transfert vers d'autres Wallet dès que l'interopérabilité est effective, promet le management.
«C'est un service pratique et sécurisé. We pay sera une source de revenu importante pour les commerçants», précise Ahmed Rahhou, PDG de CIH Bank, lors d'une conférence de presse organisée à Casablanca.
Avec cette application, les commerçants pourront être payés sur le champ au lieu d'attendre le lendemain, comme c'est le cas d'une transaction par carte bancaire. Labellisés We pay, les commerçants pourront être rémunérés pour toute ouverture de compte mobile ou toute recharge opérées chez eux. Pour Mohamed Horani, président d'HPS, «We pay permet aux commerçants de fidéliser le client en lui offrant des facilités innovantes».
A noter que le m-paiement se développera davantage avec l'ouverture de la licence de service de paiement à de nouveaux acteurs, tels les opérateurs télécoms. Il permettra la réduction de la circulation du cash et le développement de l'inclusion financière (cf. L'Economiste du 27/03/2018).


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.