Espagne: La dépouille de Franco sera exhumée ce jeudi…    Rapatriement du corps d'une des victimes marocaine du crash d'Ethiopian Airlines    Message verbal du roi Mohammed VI au nouveau président tunisien    Casablanca : 8.225 suspects arrêtés en 12 jours    2e Conférence internationale sur la justice    L'artiste Mohamed Louz n'est plus    Campagne électorale en Espagne    Elections. La participation des MRE activée en 2021 ?    PLF 2020. Benchaâboun défend les choix du gouvernement    Prix à la consommation. L'enseignement, toujours le plus cher    Le sort du mythique hôtel Lincoln enfin tranché    PLF 2020 : Benchaâboun présente le projet devant le Parlement    Industrialisation: Quel nouveau modèle de développement africain ?    Voici l'état-major de la Banque centrale    L'OCP intègre le réseau mondial WBCSD    Accident d'une rame de tramway T1 avec un piéton : RATP Dev Casablanca présente ses condoléances à la famille du défunt    Climat des affaires: Un plus grand rôle pour le système judiciaire    Sommet Russie-Afrique: Les défis ne manquent pas    Insolite : Fier d'avoir été insulté par Trump    Renault : Le futur directeur général pas nécessairement français    Erdogan menace de relancer l'offensive avant de rencontrer Poutine    Boeing multiplie les efforts pour le retour en service du 737 Max    Tunisie: Kaïs Saïed investi président    Vidéo : des pêcheurs rifains portent secours à des migrants    Salon du cheval: Valoriser et transmettre un héritage aux nouvelles générations    Salon du cheval d'El Jadida : Les voitures classiques se mettent en scène    Suarez doit enfin chasser le sortilège loin de Barcelone    Ballon d'or 2019 : Rapinoe, Mbappé et Van Dijk en vedette    Divers sportifs    Raja Club Athletic. Une valorisation à 400 MDH ?    L'ONMT exporte l'événement en Chine : Le Rallye Aicha des Gazelles se déplace dans le désert de Naiman    Kick-boxing : La sélection marocaine prend part aux Championnats du monde à Sarajevo    La présence de satellites iraniens en Afrique de l'Ouest préoccupe le Maroc et les Etats-Unis    En réponse aux Hautes orientations royales : Sensibilisation jusqu'au 4 novembre au développement de la petite enfance    Morocco, now competing with developed countries!    Facebook to Identify State-Run Media    Belgique : L'ARES accorde des bourses aux étudiants marocains    Why Turkey Wants a Safe Zone in Syria    Eric Renard : L'économie sociale et solidaire représente l'économie de demain    Voir la vie en vert    Marrakech à l'heure de la réconciliation ittihadie    Les films à voir absolument une fois dans sa vie    "Adam" en lice pour le Tanit d'or des Journées cinématographiques de Carthage    Coup d'envoi du Salon régional du livre et de l'édition à Fès    Publié par Cosumar et les éditions Langages du Sud : Un nouveau livre met en valeur la succulence des variétés culinaires marocaines    TV5 Monde choisit Marrakech et Ouarzazate pour tourner des documentaires sur le Maroc    13ème Festival international du théâtre universitaire de Tanger : C'est parti !    Festival de Fès de la culture soufie: «Produire du sens pour vivre en harmonie»    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





«Lettres du Maghreb»: Oujda, capitale régionale du livre
Publié dans L'Economiste le 11 - 10 - 2018

Quelque 200 intellectuels issus du Maghreb, d'Europe et d'Afrique sont attendus à Oujda, la capitale de l'Orientale, sacrée cette année «Capitale de la culture arabe» par l'Organisation arabe pour l'éducation, la culture et les sciences.
«Lettres du Maghreb», la deuxième édition du salon maghrébin du livre, qui se tient dans la ville du 18 au 21 octobre, a choisi un thème complexe et ambitieux à la fois: «Réinventer l'universel». «Il ne s'agit pas de créer l'universalité, mais de la remettre en perspective à partir des contributions de penseurs.
Loin des réponses admises sans conviction qui rassurent sans convaincre, nous voulons disséquer les conventions autoproclamées aux vérités unilatérales toutes faites qui, souvent, fondent les inégalités, la force des riches et les déchirures du monde, ou servent d'alibi à des particularismes destructeurs, des idéologies de haine violentes, dévastatrices et expansionnistes», déclarent les co-commissaires de l'événement qui sont Driss Khrouz et Jalal El Hakmaoui.
Poètes, romanciers, nouvellistes, conteurs, dramaturges, mais aussi éditeurs et représentants d'institutions régionales se donnent rendez-vous dans les couloirs du salon et les espaces aménagés au sein du Grand théâtre Mohammed VI pour une trentaine de tables rondes autour de 7 thèmes constituant l'armature du salon.
Quelque 30 éditeurs, dont la moitié issue du Maghreb, seront présents. Après le Sénégal, c'est au tour de la Côte d'Ivoire d'être l'invitée d'honneur de cette édition, inscrivant l'évènement dans une dimension internationale: maghrébin par essence et jusque dans son intitulé, africain par ses participants et son invité d'honneur, européen notamment par les éditeurs étrangers qui s'intéressent à nos littératures et, enfin, universel par le thème permettant aux participants des tables rondes d'exprimer, sous différentes approches, leur vision des apports de nos identités culturelles à la construction de la civilisation universelle.
Parmi les moments phares de la manifestation, la présence du ministre palestinien de la Culture qui participera à la cérémonie d'inauguration, des conférences, notamment celles d'Ahmed Toufiq, ministre des Habous et des Affaires islamiques, de Fathallah Oualalou, ex-argentier du Royaume, dont le dernier ouvrage vient d'être primé au Salon international du Livre de Pékin, Jean-Paul Aimetti, professeur émérite au Centre national des arts et métiers français…
Des spectacles sont également prévus, notamment avec le slameur-poète, dit «Capitaine Alexandre», lauréat du prix Louis Guilloux 2018. 4 hommages seront rendus à Mahmoud Darwich, grand poète palestinien, à Bernard Dadier, écrivain ivoirien, chantre de l'indépendance de son pays qui ne cessa jamais d'écrire, à Touria Chaoui, aviatrice marocaine d'exception prématurément et tragiquement disparue, et à Abdelwahab Meddeb, natif de Tunis, écrivain protéiforme, adepte du soufisme et essayiste de grand talent.
Les enfants auront également leur propre espace avec «L'enfance du livre», un véritable salon à l'intérieur du salon, avec son autonomie et son identité propre. Ateliers d'éveil culturel, sensibilisation au théâtre et aux patrimoines, expérimentations sur les thèmes de l'eau et du recyclage, production de maquettes, contes et histoires fantastiques seront au programme.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.