Parlement: Les enjeux du renouvellement des instances    Liberté de la presse: La Tunisie fait mieux que le Maroc!    BAM-Patronat-GPBM: Le temps de l'action!    Maroc Telecom : Léger repli du C.A au 1er trimestre    Réforme fiscale: Les enjeux des 3es Assises de la fiscalité    Attentats au Sri Lanka : Une Marocaine parmi les blessés    Sri Lanka : Le mouvement responsable des attentats identifié    Arrestation des auteurs du braquage d'une banque à Ouarzazate    Algérie : Arrestation du PDG du premier groupe privé et d'autres industriels    Un bel exemple de partenariat entre les deux rives de la Méditerranée    Les efforts de la diplomatie marocaine ont fini par payer    Le GCAM facilite l'accès au financement de la mécanisation    Les leaders de la contestation au Soudan suspendent leurs discussions avec l'armée    Youssef Chiheb : Le Grand Remplacement, nouveau paradigme de l'islamophobie en Europe    Le Maroc réitère son engagement en faveur d'Al Qods    Marathon de Rabat : Deux nouveaux records et une bonne prestation des Marocains    Coupe internationale Mohammed VI de karaté    Un derby de bonne facture    Les consommateurs s'engagent sans prendre connaissance du contrat de vente    Divers    Le vélo électrique serait meilleur pour la santé mentale    Création d'un Centre de créativité pédagogique à la Faculté des sciences de Tétouan    Clôture en beauté du Festival de la culture Aissaoua    "La Malédiction de la dame blanche" en tête du box-office    L'œuvre du cinéaste et poète Abbas Kiarostami au cœur des Journées cinématographiques de Safi    Guichet numérique unique : L'Intérieur annonce la poursuite de la généralisation    Arabie Saoudite. Attaque terroriste dans un commissariat, l'EI revendique    Le street-art au Mövenpick Marrakech    L'Union arabe de taekwondo s'installe à Rabat    Gouvernance sanitaire à Ifrane: L'hôpital sort de ses murs    Le PPS au Kurdistan d'Irak: La diplomatie partisane agissante    France. Ces universités refusent d'appliquer la hausse des frais    Flash hebdomadaire    Dopage : 19 mois de suspension pour Badr Hari    Safaa Hbirkou, la nouvelle égérie de Taous    Jazzablanca en fête dans la ville    Festival de Sijilmassa du malhoun : Hajar Zemmouri remporte un concours de l'Inchad    Le Kenya domine, le Maroc sur le podium    Les clubs de Marrakech et d'Al Hoceima en chute libre    Lixus fait peau neuve pour abriter ses visiteurs…    Un livre marocain remporte le prix du meilleur livre pour enfant à Charjah    Le cauchemar de l'inflation hante à nouveau le Zimbabwe    Plus de 850.000 visiteurs au SIAM 2019    Ghosn de nouveau inculpé au Japon    Enseignement préscolaire. Création de plusieurs unités à Sidi Ifni    Botola Maroc Télécom : Le Raja et le Wydad se quittent sans vainqueur    Mohamed Benabdelkader : Le citoyen est au cœur des préoccupations du service public    Mettre l'information à la disposition des demandeurs    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Comment sortir de la malédiction de l'Oukaimeden!
Publié dans L'Economiste le 19 - 10 - 2018

Sans aller vers des projets d'infrastructures gigantesques pour l'Oukaimeden, il suffit de mettre en tourisme les terrains et développer la station par rapport à son espace naturel en pensant à un aménagement dans le respect et la sobriété des lieux, recommandent les experts (Ph. L'Economiste)
Pourtant si sublimes et porteuses d'un fort potentiel touristique, les montagnes du Haouz et de l'Oukaimeden sont sous-exploitées et laissées à l'abandon». Cette pertinente remarque a la particularité de venir du directeur du cluster Montagne Development de France, Benoit Robert. Il faisait partie d'une délégation d'hommes d'affaires, spécialistes de la montagne, en visite organisée par le service économique de l'ambassade de France à Marrakech/Safi pour partager leur expertise et prospecter pour d'éventuels partenariats (voir encadré).
Parmi eux, des entreprises françaises, spécialistes de l'aménagement, de travaux acrobatiques, en étude des risques rocheux et avalancheux, des infrastructures de transport par câble, des procédés de sécurisation, des systèmes d'enneigement et de réseau de station de trail. Le cluster Montagne est une association dont le but est d'accompagner et promouvoir, en France et dans le monde, les acteurs français de l'aménagement en montagne. Sont membres toutes les entreprises de l'aménagement, les stations de ski, plusieurs organismes d'enseignement, les collectivités locales. Objectif: affronter les défis de la montagne, l'enneigement, la sécurité et la diversification touristique.
«L'idée est d'innover sans cesse pour trouver la bonne passerelle entre les solutions des entreprises et les besoins des stations», explique Robert. Sur le plan touristique, le cluster, qui existe depuis une dizaine d'années et avant lui le plan neige, a réussi à placer la France parmi les trois premières destinations mondiales du tourisme nature.
Véritable doctrine d'aménagement de la montagne, le plan, pensé depuis 1975, a créé une réelle filière de sports d'hiver en France et ainsi assuré la renommée internationale des stations et la constitution d'un véritable secteur économique. «Les conceptions ont été parfaitement intégrées et harmonisées le mieux possible à la montagne en occupant un minimum de terrain. C'est ce dont ont besoin la plupart des sites qui présentent un potentiel comme l'Oukaimeden où il n'existe presque pas de prestations».
Ce n'est pas la première fois que cet amer constat est tiré sur l'Oukaimeden, la seule station pour l'Afrique. Plusieurs voix s'élèvent pour arrêter l'anarchie que vit cette station et créer un véritable site sur ces montagnes, quitte à la confier à des spécialistes. De nombreux investisseurs se sont manifestés pour des projets dans cette station, mais sont passés à la trappe, dont celui d'Emaar.
En réalité, il y a plus de 18 ans que l'on cherche un modèle viable pour l'Oukaimeden, sans y parvenir (cf.leconomiste n°871 du 11 octobre 2000). Pour Benoit Robert, sans aller vers des projets gigantesques, il suffit de mettre en tourisme les terrains et développer la station par rapport à son espace naturel. Même son de cloche auprès de l'architecte Harold Klinger de l'Agence des territoires de montagne.
«Il faut penser un aménagement d'espace dans le respect et la sobriété des lieux». Pour les experts français, bien sûr, on peut travailler sur l'enneigement, sur les remontées mécaniques, sur l'accessibilité, mais il faut surtout travailler pour créer une station pour les 4 saisons. Une station de loisirs, de nature et de bien-être. A bon entendeur!
Carte de visite
Parmi les experts en visite au site de l'Oukaimeden, des experts très intéressés par le potentiel de la région.
■ ATM
L'Agence des territoires de montagne (ATM) rassemble les compétences d'architecte, d'urbaniste et de paysagiste et se spécialise pour les zones de montagne et rurales. L'agence travaille notamment pour les collectivités territoriales, les parcs naturels et les services de l'Etat en France mais aussi avec des organismes d'Etat de la province chinoise du Sichuan et du Guangxi.
■ CAN Groupe
Spécialisé dans les travaux d'accès difficile, les risques naturels et les travaux spéciaux, CAN est pionnier dans le domaine des travaux sur cordes. Ses équipes interviennent en Norvège, au Brésil, Luxembourg et en Algérie, au service de grands projets de travaux publics, industriels, maritimes, fluviaux et subaquatiques.
■ Le groupe MND
Le groupe MND conçoit et construit des solutions d'aménagement performantes pour développer les sites de montagne et faciliter la mobilité en zone touristique et urbaine. Ses activités englobent les infrastructures de transport par câble, les procédés de sécurisation, les systèmes d'enneigement et les aménagements de loisirs à sensation.
■ Geolithe
C'est un bureau d'ingénieurs conseils en géologie, géophysique, géotechnique et génie civil, spécialisé dans les domaines des risques naturels, des infrastructures et aménagements, de l'environnement, des gisements et ressources, créé en 1992. Il intervient aussi pour le compte de privés ou de collectivités locales sur des interventions d'urgence vis-à-vis du risque d'éboulement rocheux et avalanche affectant les infrastructures.
■ Groupe Rossignol
Acteur des sports d'hivers, le groupe est intéressé, entre autres, par la création d'un réseau de station de trail au Maroc, dans la région de Séfrou, et le connecter au réseau sportif international. La station est un lieu 100% dédié qui propose des parcours encadrés, des services et des outils à la fois aux débutants et aux passionnés.
De notre correspondante permanente, Badra BERRISSOULE


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.