SM le roi reçoit le président du gouvernement Espagnol Pedro Sanchez    Alger fait le dos rond    Madrid réitère son soutien aux efforts de l'ONU pour une solution politique et durable à la question du Sahara    Un projet royal mis sur les rails    Ghosn Gate. Qu'est-il reproché à l'homme puissant de Renault-Nissan?    Les jeunes golfeur marocains se distinguent lors des 19ème Championnats Panarabes Juniors    Dir iddik Summit, le nouveau rendez-vous incontournable du volontariat par inwi    Rabat : Pedro Sanchez annonce un forum économique maroco-espagnol    Flash hebdomadaire    Comment BAM a bravé la crise    La princesse Lalla Hasnaa reçoit à Tokyo plusieurs femmes japonaises leaders dans différents domaines    FIFM: Hommage à Jillali Ferhati    Migration : L'Espagne veut débloquer le budget européen    Arabie saoudite : Le roi Salmane fait l'éloge de l'appareil judiciaire sans mentionner Khashoggi    Les diplomates de l'UE valident le projet de Brexit    CMC : PLF 2019, un budget aux objectifs potentiellement contradictoires    Vidéo – Casablanca : Une habitation s'effondre (encore) au cœur de la Médina    La Chine tient son propre soleil artificiel    L'acteur Tarik Bakhari en deuil suite au décès de son fils    Conversation téléphonique et commérages, le sketch hilarant de The Tberguig !    Arrivée à Rabat du président du gouvernement espagnol    La France veut augmenter les frais de scolarité pour les non-européens    La Fondation Attijariwafa bank, partenaire de la 12e édition de la caravane AMGE    La HACA présente son bilan 2016-2017    CSEFRS/UNICEF. Comment lutter contre les inégalités éducatives    Point de vue : La jeunesse nous met face à nos responsabilités!    Aide à la production cinématographique : 16 projets subventionnés    CAN-2019 : Première qualification pour la Mauritanie    Le cheval Taymour remporte le Grand Prix de SM le Roi Mohammed VI du pur-sang Arabe    Amazigh. Les parlementaires appelés à rapprocher leurs visions    Financement sportif. Comment rétablir la confiance des investisseurs    La Renaissance de Berkane remporte la coupe du trône, la toute première de son histoire    Sanofi récompense les travaux de recherche sur le diabète au Maroc    Takrim 2018: L'inventeur marocain Rachid Yazami remporte le prix Innovation scientifique et technologique    Les relations maroco-libanaises en débat à la FSJES de Mohammedia    Grâce au PSOE et au PP, le Parlement espagnol n'a pas servi de lieu de propagande séparatiste    Un collectif espagnol dénonce l'instrumentalisation de la question féminine par le Polisario    China Trade Week Morocco 2018 se tiendra à Casablanca    La CDG présente à Rabat son programme international pour l'Afrique    Divers    Michael Gove, l'improbable sauveur de Theresa May    Pourquoi l'équipe de France est passée au travers    Doublement gagnant    News    Le Maroc à la conquête de l'espace    Les manifestations des "Gilets jaunes" ont fait un mort et plus de 400 blessés    Dakhla abrite la 11ème édition du Festival de la mode africaine    Le Liban invité d'honneur au Festival international du cinéma d'auteur    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Comment sortir de la malédiction de l'Oukaimeden!
Publié dans L'Economiste le 19 - 10 - 2018

Sans aller vers des projets d'infrastructures gigantesques pour l'Oukaimeden, il suffit de mettre en tourisme les terrains et développer la station par rapport à son espace naturel en pensant à un aménagement dans le respect et la sobriété des lieux, recommandent les experts (Ph. L'Economiste)
Pourtant si sublimes et porteuses d'un fort potentiel touristique, les montagnes du Haouz et de l'Oukaimeden sont sous-exploitées et laissées à l'abandon». Cette pertinente remarque a la particularité de venir du directeur du cluster Montagne Development de France, Benoit Robert. Il faisait partie d'une délégation d'hommes d'affaires, spécialistes de la montagne, en visite organisée par le service économique de l'ambassade de France à Marrakech/Safi pour partager leur expertise et prospecter pour d'éventuels partenariats (voir encadré).
Parmi eux, des entreprises françaises, spécialistes de l'aménagement, de travaux acrobatiques, en étude des risques rocheux et avalancheux, des infrastructures de transport par câble, des procédés de sécurisation, des systèmes d'enneigement et de réseau de station de trail. Le cluster Montagne est une association dont le but est d'accompagner et promouvoir, en France et dans le monde, les acteurs français de l'aménagement en montagne. Sont membres toutes les entreprises de l'aménagement, les stations de ski, plusieurs organismes d'enseignement, les collectivités locales. Objectif: affronter les défis de la montagne, l'enneigement, la sécurité et la diversification touristique.
«L'idée est d'innover sans cesse pour trouver la bonne passerelle entre les solutions des entreprises et les besoins des stations», explique Robert. Sur le plan touristique, le cluster, qui existe depuis une dizaine d'années et avant lui le plan neige, a réussi à placer la France parmi les trois premières destinations mondiales du tourisme nature.
Véritable doctrine d'aménagement de la montagne, le plan, pensé depuis 1975, a créé une réelle filière de sports d'hiver en France et ainsi assuré la renommée internationale des stations et la constitution d'un véritable secteur économique. «Les conceptions ont été parfaitement intégrées et harmonisées le mieux possible à la montagne en occupant un minimum de terrain. C'est ce dont ont besoin la plupart des sites qui présentent un potentiel comme l'Oukaimeden où il n'existe presque pas de prestations».
Ce n'est pas la première fois que cet amer constat est tiré sur l'Oukaimeden, la seule station pour l'Afrique. Plusieurs voix s'élèvent pour arrêter l'anarchie que vit cette station et créer un véritable site sur ces montagnes, quitte à la confier à des spécialistes. De nombreux investisseurs se sont manifestés pour des projets dans cette station, mais sont passés à la trappe, dont celui d'Emaar.
En réalité, il y a plus de 18 ans que l'on cherche un modèle viable pour l'Oukaimeden, sans y parvenir (cf.leconomiste n°871 du 11 octobre 2000). Pour Benoit Robert, sans aller vers des projets gigantesques, il suffit de mettre en tourisme les terrains et développer la station par rapport à son espace naturel. Même son de cloche auprès de l'architecte Harold Klinger de l'Agence des territoires de montagne.
«Il faut penser un aménagement d'espace dans le respect et la sobriété des lieux». Pour les experts français, bien sûr, on peut travailler sur l'enneigement, sur les remontées mécaniques, sur l'accessibilité, mais il faut surtout travailler pour créer une station pour les 4 saisons. Une station de loisirs, de nature et de bien-être. A bon entendeur!
Carte de visite
Parmi les experts en visite au site de l'Oukaimeden, des experts très intéressés par le potentiel de la région.
■ ATM
L'Agence des territoires de montagne (ATM) rassemble les compétences d'architecte, d'urbaniste et de paysagiste et se spécialise pour les zones de montagne et rurales. L'agence travaille notamment pour les collectivités territoriales, les parcs naturels et les services de l'Etat en France mais aussi avec des organismes d'Etat de la province chinoise du Sichuan et du Guangxi.
■ CAN Groupe
Spécialisé dans les travaux d'accès difficile, les risques naturels et les travaux spéciaux, CAN est pionnier dans le domaine des travaux sur cordes. Ses équipes interviennent en Norvège, au Brésil, Luxembourg et en Algérie, au service de grands projets de travaux publics, industriels, maritimes, fluviaux et subaquatiques.
■ Le groupe MND
Le groupe MND conçoit et construit des solutions d'aménagement performantes pour développer les sites de montagne et faciliter la mobilité en zone touristique et urbaine. Ses activités englobent les infrastructures de transport par câble, les procédés de sécurisation, les systèmes d'enneigement et les aménagements de loisirs à sensation.
■ Geolithe
C'est un bureau d'ingénieurs conseils en géologie, géophysique, géotechnique et génie civil, spécialisé dans les domaines des risques naturels, des infrastructures et aménagements, de l'environnement, des gisements et ressources, créé en 1992. Il intervient aussi pour le compte de privés ou de collectivités locales sur des interventions d'urgence vis-à-vis du risque d'éboulement rocheux et avalanche affectant les infrastructures.
■ Groupe Rossignol
Acteur des sports d'hivers, le groupe est intéressé, entre autres, par la création d'un réseau de station de trail au Maroc, dans la région de Séfrou, et le connecter au réseau sportif international. La station est un lieu 100% dédié qui propose des parcours encadrés, des services et des outils à la fois aux débutants et aux passionnés.
De notre correspondante permanente, Badra BERRISSOULE


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.