Vidéo – Achraf Bencharki signe un magnifique doublé et délivre Lens    LdC : Le Wydad laisse des plumes en Afrique du sud    La DGSN se dote d'un système informatisé pour les amendes    Buzz – Bill Gates, le milliardaire qui fait la queue    Tunisie : Une deuxième grève générale prévue pour février    Pargneaux : La Maroc, exemple africain dans la lutte contre le chômage des jeunes    LdC : Le Wydad ne pourra pas aligné son meilleur joueur de l'année    Diapo – Un fourgon transportant 17 millions de dirhams se renverse    Ghazali : La stratégie énergétique du Maroc est fondée sur les énergies renouvelables    Création d'un registre national pour organiser les médias numériques    Organisation du programme jeunes Marocains ambassadeurs des Nations-Unies à Casablanca    Bourita appelle à la création d'un "G10 Méditerranée"    Benchamach œuvre à renforcer les relations maroco-saoudienne    Le Forum international de l'étudiant fait escale à Dakhla    "Gilets jaunes" : A nouveau dans les rues malgré le "Grand débat" lancé par le gouvernement    Fortes pluies dans plusieurs provinces du Royaume    "Afrique du Rire" : Deuxième édition ouverte ce vendredi à Abidjan    VIDEO - Corniche Aïn Diab : Le cri de colère d'une femme à mobilité réduite    2,4 MMDH consacrés à la gestion des déchets ménagers en 10 ans    Casablanca : 5 ans de prison pour chacun des membres d'une bande de malfrats    Deux jeunes hommes se suicident à Nador et Chtouka Aït Baha    El Othmani : Le Maroc « parie sur la transformation digitale »    Fespaco 2019 : «Indigo» de Selma Bargach en lice pour l'Etalon d'or de Yennenga    Musée Saint Laurent: Les 4 expos de cette nouvelle année    Marrakech : Localisation d'une ressortissante danoise portée disparue    Triple candidature pour l'organisation du Mondial-2030 : Le verdict dans quatre ans    Divers sportifs    Le scénario à 48 équipes toujours en gestation    Federica Moghrerini reçue en audience par S.M le Roi Mohammed VI    Habib El Malki : Le Royaume est attaché à sa stratégie de partenariat avec l'UE    Réunion du Bureau de la Chambre des représentants    Donald Trump, le show et le chaos    Andy Murray aura bientôt droit à sa statue à Wimbledon    Trump et Pelosi à couteaux tirés autour du "shutdown"    L'IS représente 15,3% des recettes fiscales en Afrique    Le prix du cannabis au Canada en hausse après la légalisation    Le Kluster CFCIM labellisé par la CCG    Des investisseurs italiens saluent les performances économiques réalisées au Maroc    Ligue des champions : Le WAC en force à Pretoria    Brad Pitt moqué sur la Toile    Selena Gomez fière de la personne qu'elle devient    Kim Kardashian bientôt maman pour la quatrième fois    « Chantons Notre Patrimoine Commun », le spectacle placé sous le signe du vivre ensemble    Algérie : la date de l'élection présidentielle fixée le 18 avril    Le Zamalek ne lâchera pas Hamid Ahaddad    SM le roi Mohammed VI reçoit Federica Mogherini au Palais Royal    Nouvel an Amazigh : À quand Yennayer au Maroc?    Brexit : Les discussions entre May et l'opposition dans l'impasse    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Comment sortir de la malédiction de l'Oukaimeden!
Publié dans L'Economiste le 19 - 10 - 2018

Sans aller vers des projets d'infrastructures gigantesques pour l'Oukaimeden, il suffit de mettre en tourisme les terrains et développer la station par rapport à son espace naturel en pensant à un aménagement dans le respect et la sobriété des lieux, recommandent les experts (Ph. L'Economiste)
Pourtant si sublimes et porteuses d'un fort potentiel touristique, les montagnes du Haouz et de l'Oukaimeden sont sous-exploitées et laissées à l'abandon». Cette pertinente remarque a la particularité de venir du directeur du cluster Montagne Development de France, Benoit Robert. Il faisait partie d'une délégation d'hommes d'affaires, spécialistes de la montagne, en visite organisée par le service économique de l'ambassade de France à Marrakech/Safi pour partager leur expertise et prospecter pour d'éventuels partenariats (voir encadré).
Parmi eux, des entreprises françaises, spécialistes de l'aménagement, de travaux acrobatiques, en étude des risques rocheux et avalancheux, des infrastructures de transport par câble, des procédés de sécurisation, des systèmes d'enneigement et de réseau de station de trail. Le cluster Montagne est une association dont le but est d'accompagner et promouvoir, en France et dans le monde, les acteurs français de l'aménagement en montagne. Sont membres toutes les entreprises de l'aménagement, les stations de ski, plusieurs organismes d'enseignement, les collectivités locales. Objectif: affronter les défis de la montagne, l'enneigement, la sécurité et la diversification touristique.
«L'idée est d'innover sans cesse pour trouver la bonne passerelle entre les solutions des entreprises et les besoins des stations», explique Robert. Sur le plan touristique, le cluster, qui existe depuis une dizaine d'années et avant lui le plan neige, a réussi à placer la France parmi les trois premières destinations mondiales du tourisme nature.
Véritable doctrine d'aménagement de la montagne, le plan, pensé depuis 1975, a créé une réelle filière de sports d'hiver en France et ainsi assuré la renommée internationale des stations et la constitution d'un véritable secteur économique. «Les conceptions ont été parfaitement intégrées et harmonisées le mieux possible à la montagne en occupant un minimum de terrain. C'est ce dont ont besoin la plupart des sites qui présentent un potentiel comme l'Oukaimeden où il n'existe presque pas de prestations».
Ce n'est pas la première fois que cet amer constat est tiré sur l'Oukaimeden, la seule station pour l'Afrique. Plusieurs voix s'élèvent pour arrêter l'anarchie que vit cette station et créer un véritable site sur ces montagnes, quitte à la confier à des spécialistes. De nombreux investisseurs se sont manifestés pour des projets dans cette station, mais sont passés à la trappe, dont celui d'Emaar.
En réalité, il y a plus de 18 ans que l'on cherche un modèle viable pour l'Oukaimeden, sans y parvenir (cf.leconomiste n°871 du 11 octobre 2000). Pour Benoit Robert, sans aller vers des projets gigantesques, il suffit de mettre en tourisme les terrains et développer la station par rapport à son espace naturel. Même son de cloche auprès de l'architecte Harold Klinger de l'Agence des territoires de montagne.
«Il faut penser un aménagement d'espace dans le respect et la sobriété des lieux». Pour les experts français, bien sûr, on peut travailler sur l'enneigement, sur les remontées mécaniques, sur l'accessibilité, mais il faut surtout travailler pour créer une station pour les 4 saisons. Une station de loisirs, de nature et de bien-être. A bon entendeur!
Carte de visite
Parmi les experts en visite au site de l'Oukaimeden, des experts très intéressés par le potentiel de la région.
■ ATM
L'Agence des territoires de montagne (ATM) rassemble les compétences d'architecte, d'urbaniste et de paysagiste et se spécialise pour les zones de montagne et rurales. L'agence travaille notamment pour les collectivités territoriales, les parcs naturels et les services de l'Etat en France mais aussi avec des organismes d'Etat de la province chinoise du Sichuan et du Guangxi.
■ CAN Groupe
Spécialisé dans les travaux d'accès difficile, les risques naturels et les travaux spéciaux, CAN est pionnier dans le domaine des travaux sur cordes. Ses équipes interviennent en Norvège, au Brésil, Luxembourg et en Algérie, au service de grands projets de travaux publics, industriels, maritimes, fluviaux et subaquatiques.
■ Le groupe MND
Le groupe MND conçoit et construit des solutions d'aménagement performantes pour développer les sites de montagne et faciliter la mobilité en zone touristique et urbaine. Ses activités englobent les infrastructures de transport par câble, les procédés de sécurisation, les systèmes d'enneigement et les aménagements de loisirs à sensation.
■ Geolithe
C'est un bureau d'ingénieurs conseils en géologie, géophysique, géotechnique et génie civil, spécialisé dans les domaines des risques naturels, des infrastructures et aménagements, de l'environnement, des gisements et ressources, créé en 1992. Il intervient aussi pour le compte de privés ou de collectivités locales sur des interventions d'urgence vis-à-vis du risque d'éboulement rocheux et avalanche affectant les infrastructures.
■ Groupe Rossignol
Acteur des sports d'hivers, le groupe est intéressé, entre autres, par la création d'un réseau de station de trail au Maroc, dans la région de Séfrou, et le connecter au réseau sportif international. La station est un lieu 100% dédié qui propose des parcours encadrés, des services et des outils à la fois aux débutants et aux passionnés.
De notre correspondante permanente, Badra BERRISSOULE


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.