Coronavirus : 1.283 nouveaux cas ces dernières 24 heures, 28.500 cas cumulés au mercredi 5 août, 18 heures    L'hôtel Avanti Mohammedia mis en vente dans le cadre de la liquidation de la Samir    Explosion à Beyrouth : Une Marocaine blessée    Le président portugais a envoyé un message au roi Mohammed VI    Covid-19: le Maroc toujours à la deuxième étape de propagation    Concours de médecine: plus de 80 centres d'examen mis à disposition    «Le sexisme n'est pas une fatalité»    Salé: la Brigade anti-gangs est intervenue à temps    Ligue de diamant : le meeting de Doha avancé au 25 septembre    Pour une politique nationale de la recherche en migration sans discrimination ! (2e partie)    Le roi Mohammed VI a reçu un message du roi Abdallah II    Explosions au Liban: Macron attendu à Beyrouth    US Round Up du mercredi 5 août – Virgin Atlantic, Couple & Covid19, Neil Young, Beyrouth, Taiwan    Covid-19: une rentrée des classes sous le signe de l'incertitude    SundanceTV lance son 1er concours de courts métrages dans la région MENA    Football: le gardien de but Iker Casillas annonce sa retraite    120 MMDH seront injectés dans l'économie    Le ministère met les dernières touches au plan de relance économique    ONSSA: Franc succès pour l'opération Aid Adha    L'ancien roi Juan Carlos 1er prend le chemin de l'exil    Mise à jour de la 19ème et 20ème journée de la Botola Pro D1: Le fauteuil de leader en jeu    Ligue des Champions: voici le règlement des 8es    Safaâ Baraka, une jeune réalisatrice qui marque le pas    Vidéo : Ce ministre se lance dans un un tour de France à vélo en solo pour défier le coronavirus    US Open: pourquoi Nadal ne défendra pas son titre    Beyrouth : la ville dévastée par des explosions dans son port    Covid-19. Une deuxième vague s'attaquerait-elle aux jeunes ?    Innovation : Al Akhawayn partenaire du projet EM4FIT    Liban : des tonnes de nitrate d'ammonium à l'origine des explosions    4 nouveaux cas de Covid-19 dans un club de Ligue 1    Liberté religieuse: L'Algérie au ban de la communauté internationale    Les délais de paiement, un problème posé avec acuité    Bernal frappe fort à moins d'un mois du Tour    L'Espanyol demande à LaLiga d'annuler sa relégation    Bataille d'Oued Al-Makhazine : Une épopée lumineuse dans les annales de la résistance nationale contre les convoitises étrangères    Tikhanovskaïa, une femme ordinaire devenue égérie pour bouleverser le Bélarus    L'intensification des échanges commerciaux bénéficie économiquement aux femmes    Un Banksy vendu aux enchères au profit d'un hôpital de Bethléem    Mel Gibson complètement remis du coronavirus    Pour congés écourtés ou annulés, mais pas que...    Accident mortel à Tamri    Maroc-Etats-Unis: une nouvelle année de collaboration fructueuse    La sculpture de Farid Belkahia s'ouvre sur l'espace public    Traite d'êtres humains : 151 cas en 2019    Le drapeau marocain mis à l'honneur dans le nouveau clip de Beyoncé    Le lièvre soulevé par l'USFP suscite le débat    Début de la 100ème édition du festival de Salzbourg, sous restrictions à cause de la pandémie    «L'Oriental et la Méditerranée au-delà des frontières», un beau-livre de l'agence de l'Oriental    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Tourisme: Le Nord se prépare pour l'été
Publié dans L'Economiste le 16 - 07 - 2019


Plage De Mdiq
Le secteur touristique reste branché sur la croissance, malgré les aléas. Au mois de mai, qui a coïncidé cette année avec la période du ramadan, les nuitées ont tenu en affichant une croissance de 6%, un score assez honnête, selon les opérateurs de la ville de Tanger. Le score se situe cependant loin des 9% affichés en mars. Dès ce mois de juillet, la ville et son arrière-pays vont retrouver le rythme de croissance d'antan avec une saison estivale qui s'annonce très animée. Le secteur se dit optimiste d'abord par la montée en gamme de la destination. Tanger a connu depuis quelques années une véritable révolution urbanistique avec le programme Tanger-Métropole et les investissements qu'il a drainés. La capitale du Détroit affiche depuis un nouveau visage avec des avenues élargies, des espaces verts et des équipements qui peuvent se mesurer sans complexes avec d'autres villes balnéaires du sud de l'Europe. A ceci s'ajoute l'effet TGV, Al Boraq, qui a permis de réduire le voyage et de mettre le détroit et les premières vagues de la Méditerranée à moins de 2h30 de Casablanca.
Plage Houara A Tanger
En attendant, le secteur hôtelier n'a pas chômé. De nouveaux établissements hôteliers ont ouvert leurs portes, l'un des derniers en date est le Hilton Al Houara qui s'est érigé au rang de nouvelle référence du luxe hôtelier dans la région. Son entrée en service a coïncidé avec la réouverture de deux hôtels de référence, le Minzah et le Movenpick.
Les plages restent l'un des principaux attraits de la région Nord. Chaque année des dizaines de milliers de touristes nationaux et étrangers s'y pressent, à la recherche de farniente sur les belles plages du littoral méditerranéen
Ces deux derniers ont repris service après une profonde rénovation, surtout pour le Minzah.
Une autre aubaine pour Tanger, l'arrivée des MRE. Une part de plus en plus importante d'entre eux s'y installent pour l'été avant de retourner en Europe. L'année dernière, leur arrivée avait été retardée par l'Aïd el kébir. Cette année, les dates étant différentes, il est probable que les arrivées et les nuitées, en juillet et août, soient en nette augmentation.
Tétouan aussi n'est pas en reste. Un ambitieux plan de mise à niveau urbain, doté d'un budget de 5 milliards de DH, a conduit à la modernisation de la ville, la propulsant dans le club des villes balnéaires méditerranéennes de charme. Ses plages attirent chaque année un nombre important d'estivants, composés en grande majorité de nationaux.
Les pavillons «bleus» se démocratisent
Les plages du Nord sont considérées parmi les plus belles de tout le Maroc, ce qui explique l'engouement dont elles font l'objet chaque été. Celles qui tiennent le haut du classement sont celles de la côte tétouanaise. Parmi elles des noms connus par les amateurs comme Kabila, Smir, Almina ou Saniat Torres, auxquelles se joignent des plages de grande étendue comme Riffiyine, à côté de Fnideq ou encore les plages municipales de Mdiq et de Martil. Du côté de la Méditerranée, le littoral se prolonge par des plages d'une grande beauté comme Amsa, Azla, Kaa Assrass ou encore Oued Laou et Jebha. Du côté d'Al Hoceïma c'est un autre type de plages qui fait la fierté des habitants, les calas. Il s'agit de petites criques sablonneuses entourées de falaises, dont Cala Bonita, Cala Iris ou la plage Quemado.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.