Vie privée: Le Parquet général veut renforcer la protection    Le projet de loi de finances au Parlement    Brexit: Les principaux points du nouvel accord    Un Monde Fou    Le groupe Lamatem inaugure la première usine de textile médical au Maroc    Dans un message adressé aux participants à la deuxième Conférence internationale de Marrakech sur la justice    Divers Economie    L'Espagne, berceau des précieux faucons du Moyen-Orient    La digitalisation joue un rôle prépondérant en matière d'impulsion de la croissance économique    Madrid de nouveau sur la sellette    Les Editions de la Gazette en deuil, Nadia Sefraoui nous a quittés    Premier League : Manchester met fin à la série victorieuse de Liverpool    Calcio : L'Inter reste aux trousses de la Juve    Amine Harit convoité par le Barça    Les supporters du WAC interdits de déplacement à Safi    L'urgence d'investir dans l'éducation numérique en Afrique    Des chercheurs ont filmé la fourmi la plus rapide du monde    Mobilisation sociale contre la déperdition scolaire à Essaouira    L'UE et l'ONUDC en ordre de bataille à Rabat    Les films à voir absolument une fois dans sa vie    "Les Sauvages" imagine un président français issu de l'immigration maghrébine    Participation marocaine à la Foire internationale du livre de Belgrade    Mohammed Abdennabaoui : Le ministère public veille à préserver l'activité de l'entreprise    Casablanca : Un pédophile viole plus de 40 fillettes    Bank Al-Maghrib et la Banque Centrale d'Egypte renforcent leur partenariat    Hariri : «Le gouvernement a entamé ses réformes grâce aux manifestants»    Safi : Ouverture d'une enquête judiciaire pour féminicide    Le Salon du cheval: Une 12ème édition réussie    Julian Assange, confus et bredouillant, devant la justice à Londres    Hong Kong : Premières excuses officielles de la police    La Chine affiche son ambition de « grande puissance » de l'internet    Martil: Avortement d'une tentative de trafic de près de 600 kg de chira    Marrakech accueille son premier musée dédié au Patrimoine immatériel    Concert pour la tolérance 2019 : Pari réussi    Faouzi Skali : «Nous sommes dans l'exploration de la culture soufie en tant que telle»    Les fantaisies d'un président!    «L'écriture réhabilite la mémoire, efface la souffrance et interroge l'Histoire»    Etablissements et entreprises publics : Un investissement prévisionnel de plus de 101 milliards de dirhams en 2020    Accidents de travail. La facture fait mal aux entreprises    Liban : Les manifestants ne décolèrent pas    Recherche scientifique. Un nano-satellite universitaire envoyé pour deux ans dans l'espace    Une belle leçon des joueurs botolistes    Météo : Fortes pluies dans plusieurs régions du Maroc    Gouvernement. El Ouafi lâche la migration    Le groupe Maroc Télécom consolide ses résultats en septembre    Pour exercice de la médecine sans autorisation : Un Français épinglé à Marrakech    Salon du cheval: La Sorba de Maher El Bachir remporte le Grand Prix Mohammed VI de Tbourida    Les Botolistes proches de la qualification    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Tourisme: Le Nord se prépare pour l'été
Publié dans L'Economiste le 16 - 07 - 2019


Plage De Mdiq
Le secteur touristique reste branché sur la croissance, malgré les aléas. Au mois de mai, qui a coïncidé cette année avec la période du ramadan, les nuitées ont tenu en affichant une croissance de 6%, un score assez honnête, selon les opérateurs de la ville de Tanger. Le score se situe cependant loin des 9% affichés en mars. Dès ce mois de juillet, la ville et son arrière-pays vont retrouver le rythme de croissance d'antan avec une saison estivale qui s'annonce très animée. Le secteur se dit optimiste d'abord par la montée en gamme de la destination. Tanger a connu depuis quelques années une véritable révolution urbanistique avec le programme Tanger-Métropole et les investissements qu'il a drainés. La capitale du Détroit affiche depuis un nouveau visage avec des avenues élargies, des espaces verts et des équipements qui peuvent se mesurer sans complexes avec d'autres villes balnéaires du sud de l'Europe. A ceci s'ajoute l'effet TGV, Al Boraq, qui a permis de réduire le voyage et de mettre le détroit et les premières vagues de la Méditerranée à moins de 2h30 de Casablanca.
Plage Houara A Tanger
En attendant, le secteur hôtelier n'a pas chômé. De nouveaux établissements hôteliers ont ouvert leurs portes, l'un des derniers en date est le Hilton Al Houara qui s'est érigé au rang de nouvelle référence du luxe hôtelier dans la région. Son entrée en service a coïncidé avec la réouverture de deux hôtels de référence, le Minzah et le Movenpick.
Les plages restent l'un des principaux attraits de la région Nord. Chaque année des dizaines de milliers de touristes nationaux et étrangers s'y pressent, à la recherche de farniente sur les belles plages du littoral méditerranéen
Ces deux derniers ont repris service après une profonde rénovation, surtout pour le Minzah.
Une autre aubaine pour Tanger, l'arrivée des MRE. Une part de plus en plus importante d'entre eux s'y installent pour l'été avant de retourner en Europe. L'année dernière, leur arrivée avait été retardée par l'Aïd el kébir. Cette année, les dates étant différentes, il est probable que les arrivées et les nuitées, en juillet et août, soient en nette augmentation.
Tétouan aussi n'est pas en reste. Un ambitieux plan de mise à niveau urbain, doté d'un budget de 5 milliards de DH, a conduit à la modernisation de la ville, la propulsant dans le club des villes balnéaires méditerranéennes de charme. Ses plages attirent chaque année un nombre important d'estivants, composés en grande majorité de nationaux.
Les pavillons «bleus» se démocratisent
Les plages du Nord sont considérées parmi les plus belles de tout le Maroc, ce qui explique l'engouement dont elles font l'objet chaque été. Celles qui tiennent le haut du classement sont celles de la côte tétouanaise. Parmi elles des noms connus par les amateurs comme Kabila, Smir, Almina ou Saniat Torres, auxquelles se joignent des plages de grande étendue comme Riffiyine, à côté de Fnideq ou encore les plages municipales de Mdiq et de Martil. Du côté de la Méditerranée, le littoral se prolonge par des plages d'une grande beauté comme Amsa, Azla, Kaa Assrass ou encore Oued Laou et Jebha. Du côté d'Al Hoceïma c'est un autre type de plages qui fait la fierté des habitants, les calas. Il s'agit de petites criques sablonneuses entourées de falaises, dont Cala Bonita, Cala Iris ou la plage Quemado.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.