Jeux africains : Le prince Moulay Rachid donne le coup d'envoi    Répit pour Huawei en plein flou sur les négociations commerciales avec Pékin    Ce que veut dire la Révolution du Roi et du Peuple    Marocains résidant à l'étranger : Cartographie des Marocains d'Europe    Point de vue : Faites la Jeunesse avant qu'elle ne soit vieillesse…    Le village de la 12e édition des Jeux africains ouvre ses portes à Rabat    Philippe Coutinho s'engage avec le Bayern Munich    Karim Alami perd tragiquement son fils    Le Festival Atlas Electronic sensibilise à la mobilité des artistes    La Bourse de Casablanca réalise une bonne performance hebdomadaire    Managem annonce un chiffre d'affaires en baisse    El Andaloussi quitte Safran Electronics & Defense Morocco    Télécoms: L'ANRT dématérialise les agréments    Développement durable: La Commission nationale bientôt opérationnelle    L'expertise marocaine brille lors d'une formation internationale sur le sauvetage sportif en Centrafrique    Aïd Al Adha 1440 : Bon déroulement de l'opération d'abattage    Service militaire : La sélection démarre cette semaine    Moussaoui Ajlaoui : Créer un nouvel Etat en Afrique du Nord serait suicidaire pour la région. La position de Washington va dans ce sens    La France se prépare à accueillir le G7    L'administration américaine s'oppose à la création d'une entité fantoche    Macron reçoit Poutine avant le sommet du G7    Macron recevra jeudi Boris Johnson puis Kyriakos Mitsotakis    Syrie: les forces gouvernementales entrent dans la ville de Khan Cheikhoun    Des enfants maqdessis visitent des sites touristiques à Casablanca    Le fauteuil    La prise de conscience!    Doukkal s'entretient avec son homologue chinois sur la coopération dans le domaine de la santé    Le Royaume prend très au sérieux l'avenir et le présent de ses jeunes : Pour un Maroc fait par et pour sa jeunesse    La liste élargie de Hallilodzic    Jeux Africains : Le Maroc gagne par forfait l'Afrique du Sud    Démarrage de la nouvelle saison    Vidéo. Ce que pensent les Casablancais de la nomination d'Halilhodzic    Facebook, Google, Apple... : Attention, les Gafam vous pistent!    Visite de travail à Copenhague du président du Conseil exécutif de l'UNICEF, Omar Hilale    L'incendie qui ravage Grande Canarie hors de contrôle, nouvelles évacuations    Un incendie ravage une forêt de pins sur les hauteurs de Béni Mellal    Les usagers d'Instagram pourront désormais dénoncer la désinformation    Météo: les prévisions de ce lundi    Parcs zoologiques. Vers la fin de la capture et la vente des éléphants d'Afrique    Le Maroc: marché international de commerce de fossiles    Un centre sino-marocain de médecine traditionnelle bientôt à Casablanca    L'œuvre d'Oum Kaltoum ouvre le bal de la Biennale de Rabat    Les tambourinaires amazighs du Moyen- Atlas    Azelarabe Alaoui préside le jury du Festival Cèdre du court métrage    Nouvelle édition du Festival "Voix de femmes" à Tétouan    The Mask : Un reboot au féminin en préparation    La Star Afrofunk Bantunani à Casablanca    11è édition des Voix de Femmes à Tétouan du 19 au 24 août    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Brèves Internationales
Publié dans L'Economiste le 19 - 07 - 2019

France/Réforme des retraites: Les propositions de Delevoye
C'est ce jeudi 18 juillet que le haut-commissaire à la réforme des retraites Jean-Paul Delevoye va dévoiler ses préconisations pour le futur système universel promis par Emmanuel Macron. Son document est censé inspirer un projet de loi plusieurs fois repoussé et attendu en Conseil des ministres à l'automne, avant un examen au Parlement en 2020. Les grandes lignes de sa feuille de route sont déjà connues. Plus juste et plus lisible, le futur système universel de retraites censé remplacer les 42 régimes existants restera public et par répartition. Chaque euro cotisé donnera les mêmes droits à tous via des points accumulés sur l'ensemble de la carrière, avec un âge légal de départ maintenu à 62 ans. Régimes spéciaux, fonctionnaires, droits familiaux, pensions de réversion, pilotage d'un budget de plus de 300 milliards d'euros, difficile transition entre les deux régimes... De nombreux thèmes ont été passés en revue ces derniers mois. C'est le débat sur l'âge de départ, relancé au printemps par l'exécutif, qui a cristallisé les tensions.
■ Scandale de l'amiante
Au terme de plus de 20 ans d'enquête, des juges d'instruction parisiens ont rendu une ordonnance de non-lieu pour les responsables d'Eternit, groupe spécialisé dans l'amiante et un des premiers à avoir été visé par une plainte contre ce matériau cancérigène. Comme dans d'autres non-lieux ordonnés ces dernières années, les trois magistrats chargés des investigations fondent leur décision sur «l'impossibilité de dater l'intoxication des plaignants». Dès lors, «il apparaît impossible de déterminer qui était aux responsabilités au sein de l'entreprise (...) et quelles réglementations s'imposaient à cette date inconnue», estiment-ils dans leur ordonnance datée du 10 juillet. «En tout état de cause, les investigations menées au cours de l'instruction ont démontré qu'aucune faute de nature pénale ne pouvait être imputée à une ou à plusieurs personnes physiques ou morales en lien avec la société Eternit», écrivent-ils encore. L'Association des victimes de l'amiante et autres polluants (AVA) a annoncé qu'elle allait interjeter appel. Tout en estimant que le non-lieu concernant Eternit, comme d'autres ordonnés auparavant, reposait sur une «erreur majeure d'interprétation des données scientifiques».
■ Plastiques: L'UE doit agir…
L'Union européenne doit agir plus résolument pour réduire l'usage des plastiques et prévoir une juste tarification des coûts cachés du plastique, estime la commission des Affaires européennes de l'Assemblée nationale dans un rapport. Celui-ci souligne que le meilleur plastique est celui qu'on ne consomme pas. Ce qui implique une réduction de l'usage et une transformation des comportements, qui peut passer par l'interdiction de mise sur le marché des plastiques superflus. «Avec 359 millions de tonnes mises sur le marché en 2018, la production mondiale a plus que triplé depuis 1990», a indiqué Caroline Janvier (LREM, Loiret), corapporteur. Près de la moitié des plastiques produits étaient transformés en objets ayant une durée de vie inférieure à trois ans. Il est préconisé d'utiliser plus de plastiques recyclés, en compensant le différentiel de prix avec les matières premières vierges par une taxation adéquate et en accélérant la certification des résines recyclées et des procédés de recyclage. L'exécutif européen est invité à mieux cibler le nombre de résines et d'adjuvants utilisés, en révisant le cadre réglementaire. La recherche d'alternatives durables innovantes doit être encouragée, de même que l'émergence de nouvelles filières européennes industrielles de l'après-plastique.
■ La population profite de l'immigration
Au 1er janvier 2019, la population de l'Union européenne était estimée à près de 513,5 millions, contre 512,4 millions au 1er janvier 2018, selon les chiffres publiés par Eurostat. Au cours de 2018, plus de décès que de naissances ont été enregistrés (5,3 millions de décès et 5 millions de naissances). Ce qui signifie que la variation naturelle de la population de l'UE a été négative pour une deuxième année consécutive. La variation démographique (positive, avec 1,1 million d'habitants supplémentaires) est donc due à la migration nette. Avec 83 millions de résidents (soit 16,2% de la population totale de l'UE au 1er janvier 2019), l'Allemagne est l'Etat le plus peuplé, devant la France (67 millions, soit 13,1%), le Royaume-Uni (66,6 millions, soit 13%), l'Italie (60,4 millions, soit 11,8%), l'Espagne (46,9 millions, soit 9,1%) et la Pologne (38 millions, soit 7,4%). S'agissant des autres Etats membres, quatorze d'entre eux ont une part dans la population totale de l'UE comprise entre 1% et 4% et huit autres une part inférieure à 1%.
■ Les tisserandes à l'honneur à Marrakech
Au Musée Yves Saint Laurent de Marrakech, l'espace dévolu aux expositions temporaires accueille jusqu'en octobre «Desert Design». Une exposition qui met à l'honneur l'incroyable talent des tisseuses berbères des Aït Khebbach, tribu qui se déploie aux confins du sud-est marocain, aux portes du Sahara. Regroupant une trentaine de tapis aux couleurs chatoyantes et aux motifs étrangement modernes, les œuvres d'art invitent le visiteur à une évasion spatio-temporelle dans un univers directement issu de la créativité remarquable des tisseuses qui contraste avec l'environnement austère et minimal dans lequel elles évoluent. Ces tapis témoignent du quotidien de ces femmes, dont le moment de détente (et de sociabilité) se concentre autour du tissage, activité initialement utile, mais qui devient facteur d'évasion, d'expression et de créativité. Jusqu'au 8 octobre 2019.
■ Une biennale pour Rabat
Pour la première édition de la biennale de Rabat, le curateur Abdelkader Damani réunira, du 24 septembre au 15 décembre, une soixantaine d'artistes femmes autour du thème «Un instant avant le monde». Parmi les artistes invitées on retrouve la palestinienne Mona Hatoum, la franco-algérienne Zoulikha Bouadellah, la brésilienne Lucia Koch, la Nigériane Maricia Kure et les marocaines Amina Benbouchta, Safae Erruas, Amina Agueznau ou encore Khadija Tnana. Damani convoque également certaines figures disparues comme Oum Kalthoum ou Zaha Hadid. La biennale de Rabat est pensée comme un archipel: la partie centrale, l'exposition internationale, est dédiée à l'invitation exclusive des artistes femmes. Les autres volets, sous la forme de cartes blanches, sont confiés notamment à l'artiste visuel Mohammed El-Baz et la cinéaste Narjis Nejjar. Enfin la biennale donnera la parole à des écrivaines, romancières, poétesses, essayistes… en organisant le parlement des écrivaines qui réunira près de 50 artistes pour renouveler nos récits du monde.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.