C1- Classement des buteurs: Lewandowski conforte son avance    Ça chauffe au Liban, un policier tué et 238 personnes blessées    Juventus : Sarri passe à la trappe, Pirlo nommé entraineur    Vidéo : Manifestations explosives contre les pouvoirs en place    Le député M'jid El Guerrab: « Le nombre de décès au Maroc demeure presque 100 fois inférieur par rapport à la France »    Un matelas anti covid-19 pour Messi    Champions League: le Barça et le Bayern passent en quart (VIDEOS)    La Botola a désormais un nouveau leader    Coronavirus : 1.345 nouveaux cas ces dernières 24 heures, 32.007 cas cumulés samedi 8 août à 18 heures    Coronavirus : record de 1345 cas positifs au Maroc ce samedi    Relance économique: El Othmani a échangé avec des experts    Selon un flash Covid-19 élaboré par l'ONMT Marrakech a une prépondérance des chambres d'hôtel de 74% tout comme Rome    Covid-19 : Fermeture du port de Laâyoune jusqu'à nouvel ordre    Fonds d'investissement stratégique : le décret arrive au parlement    Tanger : La Marine Royale saisit 1200 kg de chira    Fati Jamali confirme sa contamination par le nouveau coronavirus    Explosions au Liban: Moulay Hicham et Cheikh El Kettani blessent les Libanais    Oujda: 12 lingots d'or et plus de 2 millions d'euros saisis par la BNPJ    Marché des changes: le dirham quasi-stable face à l'euro    OCP fête son siècle d'existence    Vaccin anti-Covid-19: un institut indien compte produire plus de 100 millions de doses    Arrivée à Beyrouth de l'aide marocaine médicale et humanitaire    Rabat constitue son parc à sculpture    Un concours pour révéler les talents arabes du court-métrage    Le chômage poursuit son envolée au deuxième trimestre sous l'effet du Covid-19    La finance participative, un écosystème en perpétuelle évolution    Rachid Yazami : Je n'en reviens toujours pas qu'une telle quantité de nitrate d'ammonium ait été stockée pas loin du centre de Beyrouth    Dans une lettre adressée au président du Conseil de sécurité des Nations unies, Christoph Heusgen    Macron réclame une enquête internationale    Berkane s'offre le WAC    Rentrée scolaire 2020-2021 : Démarrage des cours le 7 septembre    La hausse des cas touchés par le coronavirus perçue différemment    Aguerd vers Rennes et En-Neysiri en quart de l'Europa League    Examen de passage pour Gattuso    Des fresques murales égaient la kasbah de Bni Ammar    Casey Affleck, en père protecteur dans un monde sans femmes dans "Light of My Life"    "Même pas mort", nouveau roman de Youssef Amine El Alamy    Une mosquée incendiée dans le sud-ouest de la France (VIDEO)    La MAP lance la version arabe de son magazine mensuel «BAB»    Hit Radio : «Momo Morning Show» reprendra en septembre    Le président Ouattara a reçu un message du roi Mohammed VI    Macron à Beyrouth : la colère des Libanais contre leurs dirigeants (vidéos)    Explosion de Beyrouth : L'aide humanitaire marocaine remise    Le philosophe Bernard Stiegler n'es plus (vidéo)    Le président de la Chambre des représentants reçoit l'ambassadeur de Grande-Bretagne à Rabat    L'élan de conscience se renforce au Parlement européen au sujet du détournement de l'aide humanitaire par le Polisario et l'Algérie    L'élan de conscience se renforce au Parlement européen    Hit Radio: Momo Morning Show reprendra en septembre    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Communication financière trimestrielle: Timide démarrage
Publié dans L'Economiste le 27 - 08 - 2019

AGR anticipe une hausse de 7% de l'indice vedette d'ici le 1er trimestre 2020. Plusieurs facteurs soutiendraient cette hypothèse notamment la poursuite de la hausse des dividendes ou encore l'environnement de taux défavorable
Parmi les principales Bourses africaines, Casablanca est la dernière à généraliser la communication trimestrielle. Toute la cote doit basculer à cette fréquence à partir des comptes du 2e trimestre. Les sociétés cotées ont deux mois après la fin de chaque trimestre pour publier leurs indicateurs d'activité.
A une semaine de la date butoir, au moins 80% des entreprises inscrites sur le marché n'ont encore rien divulgué. Connaissant les habitudes sur la cote, ce n'est pas à proprement dit une surprise. Il faut s'attendre donc à un rush dans les prochains jours.
Le passage aux publications trimestrielles vise à augmenter les moments d'interaction entre les entreprises et la communauté des investisseurs. Cela participe aussi au renforcement de la crédibilité de la place. En effet, les profits warning fantaisistes, entre autres, contribuent aujourd'hui à une certaine désaffection vis-à-vis du marché.
Quelques entreprises dont les groupes financiers ou encore Maroc Telecom et Ennakl (en raison de la double cotation à Paris pour l'opérateur télécom et à Tunis pour le distributeur automobile), sont rodées aux publications trimestrielles. Ceci dit, certains banquiers rouspètent face aux exigences de l'Autorité des marchés. Les délais de publication sont plus resserrés que ce qu'impose la banque centrale. Ce qui requiert des aménagements en termes d'organisation et de reporting.
Désormais, les sociétés cotées ont l'obligation de publier leurs résultats sur une fréquence trimestrielle et ce à compter du 2e trimestre. Comme d'habitude, la plupart d'entre elles attendent les derniers jours pour se conformer à la réglementation. Au moins, pour les investisseurs, la multiplication des temps de prise de parole va réduire l'asymétrie d'information (Ph. Bziouat)
Au-delà de la fréquence de publication des résultats, le gendarme de la Bourse fixe les informations minimums que doivent contenir les indicateurs trimestriels d'activité et financiers. Les sociétés cotées ont la latitude de commenter tout autre indicateur qu'ils jugeront pertinent. Ces éléments doivent être utilisés de manière continue pour assurer leur comparabilité dans le temps. Tout changement doit être justifié.
Les résultats à mi-parcours de l'année pourraient redonner un peu de tonus au Masi qui affiche un gain de 2,16%. Surtout, les transactions sur le marché demeurent un vrai problème. Cependant, certains brokers sont plutôt optimistes sur l'orientation des actions à court terme. Attijari Global Research anticipe une hausse de 7% de l'indice vedette d'ici le 1er trimestre 2020.
Plusieurs facteurs soutiendraient cette hypothèse, notamment la poursuite de la hausse des dividendes (5,2% en moyenne en 2019 et 2020 selon les prévisions) ou encore l'environnement de taux défavorable. Par ailleurs, le mouvement de sortie des étrangers du marché serait en grande partie consommé, pensent les analystes. Ces investisseurs non résidents étaient positionnés à la vente depuis fin 2017.
F.Fa


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.