Vie privée: Le Parquet général veut renforcer la protection    Le projet de loi de finances au Parlement    Brexit: Les principaux points du nouvel accord    Un Monde Fou    Le groupe Lamatem inaugure la première usine de textile médical au Maroc    Dans un message adressé aux participants à la deuxième Conférence internationale de Marrakech sur la justice    Divers Economie    L'Espagne, berceau des précieux faucons du Moyen-Orient    La digitalisation joue un rôle prépondérant en matière d'impulsion de la croissance économique    Madrid de nouveau sur la sellette    Les Editions de la Gazette en deuil, Nadia Sefraoui nous a quittés    Premier League : Manchester met fin à la série victorieuse de Liverpool    Calcio : L'Inter reste aux trousses de la Juve    Amine Harit convoité par le Barça    Les supporters du WAC interdits de déplacement à Safi    L'urgence d'investir dans l'éducation numérique en Afrique    Des chercheurs ont filmé la fourmi la plus rapide du monde    Mobilisation sociale contre la déperdition scolaire à Essaouira    L'UE et l'ONUDC en ordre de bataille à Rabat    Les films à voir absolument une fois dans sa vie    "Les Sauvages" imagine un président français issu de l'immigration maghrébine    Participation marocaine à la Foire internationale du livre de Belgrade    Mohammed Abdennabaoui : Le ministère public veille à préserver l'activité de l'entreprise    Casablanca : Un pédophile viole plus de 40 fillettes    Bank Al-Maghrib et la Banque Centrale d'Egypte renforcent leur partenariat    Hariri : «Le gouvernement a entamé ses réformes grâce aux manifestants»    Safi : Ouverture d'une enquête judiciaire pour féminicide    Le Salon du cheval: Une 12ème édition réussie    Julian Assange, confus et bredouillant, devant la justice à Londres    Hong Kong : Premières excuses officielles de la police    La Chine affiche son ambition de « grande puissance » de l'internet    Martil: Avortement d'une tentative de trafic de près de 600 kg de chira    Marrakech accueille son premier musée dédié au Patrimoine immatériel    Concert pour la tolérance 2019 : Pari réussi    Faouzi Skali : «Nous sommes dans l'exploration de la culture soufie en tant que telle»    Les fantaisies d'un président!    «L'écriture réhabilite la mémoire, efface la souffrance et interroge l'Histoire»    Etablissements et entreprises publics : Un investissement prévisionnel de plus de 101 milliards de dirhams en 2020    Accidents de travail. La facture fait mal aux entreprises    Liban : Les manifestants ne décolèrent pas    Recherche scientifique. Un nano-satellite universitaire envoyé pour deux ans dans l'espace    Une belle leçon des joueurs botolistes    Météo : Fortes pluies dans plusieurs régions du Maroc    Gouvernement. El Ouafi lâche la migration    Le groupe Maroc Télécom consolide ses résultats en septembre    Pour exercice de la médecine sans autorisation : Un Français épinglé à Marrakech    Salon du cheval: La Sorba de Maher El Bachir remporte le Grand Prix Mohammed VI de Tbourida    Les Botolistes proches de la qualification    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Lutte contre la criminalité: La DGSN démonte les fake news
Publié dans L'Economiste le 20 - 09 - 2019

Contrairement aux images choquantes diffusées sur les réseaux sociaux, le niveau des crimes violents et des vols aggravés est en net recul dans plusieurs grandes villes, particulièrement à Rabat, Salé, Casablanca et Fès, précisent les responsables de la DGSN (Ph. Bziouat)
La Direction générale de la sûreté nationale (DGSN) n'est pas restée les bras croisés face à la multiplication des fake-news qui circulent depuis quelques semaines sur les réseaux sociaux. Surtout que les vidéos ou images partagées créent un sentiment d'insécurité auprès de l'opinion publique.
Lors d'une rencontre tenue, ce jeudi 19 septembre au siège du Bureau central des investigations judiciaires (BCIJ) à Salé, les responsables de la DGSN ont fait le point sur la lutte contre les différentes formes de criminalité. Ils se disent «conscients de l'impact du contenu partagé sur le web sur le sentiment d'insécurité, qui ne reflète pas la réalité sur le terrain».
Au 15 septembre dernier, les services de la sûreté nationale ont enregistré 449.316 affaires pénales en milieu urbain, dont 88,34% ont été résolues. Ce qui s'est soldé par l'arrestation de 443.728 personnes dont 16.862 mineurs. Certes, le nombre des affaires est en hausse de 5,85% par rapport à l'année dernière.
Mais cette augmentation s'explique essentiellement par la résolution de certains dossiers liés à des personnes qui étaient inconnues ou recherchées, ou encore la liquidation de certaines affaires en suspens depuis quelques années, particulièrement dans le domaine de l'escroquerie. S'y ajoute le renforcement des opérations sécuritaires spontanées, notamment celles portant sur la lutte contre le trafic de stupéfiants.
En face, les crimes violents, ayant un impact direct sur le sentiment d'insécurité des citoyens, sont plutôt en baisse de 5,25% par rapport à l'année dernière. Ce type de crimes ne représente que 8,9% de l'ensemble des affaires. Pour les autres crimes, notamment les vols, le nombre des affaires est également en recul de 2,49%.
Les opérations menées par les services de la DGSN se sont soldées par l'arrestation de 23.757 personnes, dont 465 femmes, impliquées dans des affaires de vol sur la voie publique. 70% des affaires de vols aggravés restés en suspens ces dernières années ont été finalement résolues, selon la DGSN, notamment grâce à l'implication de l'institut des preuves et des sciences criminelles ainsi que les unités anti-gangs, mobilisées au niveau de certaines villes.
Sur la même période, 332 réseaux criminels impliqués dans des affaires de vols et de cambriolages ont été démantelés. 652 personnes ont été arrêtées lors de ces opérations, en plus de la saisie de 102 armes blanches, 33 véhicules et 22 motos. Au niveau de la répartition géographique des crimes violents, les statistiques démentent les informations véhiculées via les réseaux sociaux, précisent les responsables de la DGSN. A Casablanca, par exemple, ils sont en recul de 6%. Pareil pour d'autres villes où la baisse a été encore plus importante, notamment Rabat (-66%), Fès (-27,12%), Salé (-31,41%)...
Par ailleurs, les données de la Sûreté nationale montrent une augmentation de 40% des affaires de trafic de stupéfiants. Le nombre des personnes arrêtées dans ce cadre a atteint 94.010 personnes, dont 308 étrangers. Les saisies ont porté sur 112 tonnes de cannabis, 1,16 million d'unités de psychotropes, plus de 44 kilos de cocaïne et plus de 6 kilos d'héroïne. Le nombre des saisies de psychotropes a atteint des records cette année, avec une hausse de 91% par rapport à l'année dernière.
Chantage électronique
Au-delà du sentiment d'insécurité via le partage de fake-news, les crimes électroniques traqués par les services de police ont également concerné les affaires de chantage sur le web. Durant les premiers mois de cette année, 311 affaires ont été traitées, contre 321 l'année dernière. 219 personnes ont été arrêtées dans ce cadre alors que le nombre des victimes s'élève à 316 dont 112 de nationalité étrangère.
En matière de lutte contre la migration illégale, la DGSN a enregistré 4.042 affaires cette année. Ces opérations se sont soldées par le démantèlement de 36 réseaux et l'arrestation de 301 personnes impliquées dans ce trafic en plus de 2.000 documents d'identité falsifiés. Le nombre des candidats à la migration clandestine a atteint 22.747 dont 16.245 étrangers.
La criminalité en chiffres
* 449.316 affaires pénales en milieu urbain à mi-septembre dernier
* 443.728 personnes arrêtées
* 8,9%: C'est la part des crimes violents par rapport à l'ensemble des affaires
* 23.757 personnes dont 465 femmes ont été arrêtées dans le cadre d'affaires de vols sur la voie publique
* 112 tonnes de cannabis saisies
* 1,16 million d'unités de psychotropes saisies
* 44,32 kg de cocaïne saisis
M.A.M.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.