Libertés individuelles: Le CNDH défend l'expérience marocaine    Opacité financière: Le Maroc dans le rouge    Un dialogue politique inter-libyen à Genève    Pourquoi Oujda néglige le sport    Météo: le temps qu'il fera ce vendredi au Maroc    Fès: L'Université Euromed entre de plain-pied dans le numérique    Préscolaire: Fahs Anjra vise l'excellence    Pourquoi Marrakech perd ses événements    Contemporary African Art Fair: à Marrakech, la culture reste «Capitale»    Rabat: le général Louarak reçoit un haut gradé pakistanais    Le Conseil de gouvernement approuve un projet de décret relatif au régime de sécurité sociale    Inwi fait la paix avec Maroc Telecom    La Commission européenne salue les efforts du Royaume en matière de réformes fiscales    Appel à la consécration d'une justice citoyenne    La Commission de la programmation n'en fait qu'à sa tête    Divers sportifs    Achraf Hakimi et son retour au Real Madrid    Le volume des transactions immobilières s'inscrit en baisse en 2019    Lancement de la deuxième édition du programme "Spin-off by PIS" dédié à l'entrepreneuriat des jeunes    Le Maroc constitue la première destination des exportations valenciennes en Afrique    Le cancer n'est pas une fatalité    Divers    L'OMDH-Casablanca sensibilise des élèves contre les dangers d'Internet    L'ambassadeur de Cuba exprime la volonté de son pays de renforcer ses relations avec le Maroc    L'ambassadrice des Pays-Bas se félicite de l'intégration des MRE dans la société néérlandaise    L'industrie du cinéma a été plus inclusive en 2019 que lors de la décennie précédente    Le CCM dévoile les jurys du 21ème Festival national du film de Tanger    L'espoir du rap Pop Smoke abattu chez lui    La DG du FMI salue le partenariat avec le Maroc    Le BTP poursuit ses bonnes performances    Classement FIFA: Le Maroc se maintient à la 43ème position    CSMD : Chakib Benmoussa initie à Paris une série de réunions d'écoute avec des Marocains du monde    Errachidia: ce qu'a saisi la police à bord d'une voiture    Un Mexicain arrêté aux Etats-Unis pour espionnage au profit de la Russie    «Archéologie de l'intime» à la Fondation Dar Bellarj de Marrakech    Tournoi féminin UNAF : Victoire du Maroc face à la Tanzanie    Basket-ball : La sélection nationale s'incline en amical face à l'Algérie    Ouverture officielle d'un consulat à Laâyoune    Les jurys du 21e Festival National du Film dévoilés!    CMA CGM s'engage dans l'accompagnement des start-ups    Dortmund de Haaland et Hakimi s'offre le PSG de Neymar    Elections régionales allemandes: Alliance Droite-Extrême droite    Allemagne : deux attaques visant des bars font neuf morts près de Francfort    6 chômeurs sur 10 sont à la recherche de leur premier emploi    Coronavirus: le point sur la situation en Chine    Bloomberg sous le feu de ses rivaux lors d'un débat démocrate tendu    Erdogan menace la Syrie de déclencher rapidement une opération à Idleb    La pièce «Daïf Al Ghafla» présentée à Bruxelles    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Voisinage
Publié dans L'Economiste le 12 - 12 - 2019

En principe, nos voisins algériens sont appelés aux urnes demain. L'idée est de mettre fin aux troubles en élisant un nouveau président.
Contrairement à ce qui se raconte en Europe, spécialement en France, les manifestations ne sont pas de douces promenades familiales. Les arrestations sont nombreuses, surtout chez les journalistes indépendants. Il ne reste plus guère que les réseaux sociaux, avec les fake news et manipulations que l'on connaît.
Les femmes ne sont pas les bienvenues sans, cependant, encourir des violences sexuelles comme en Egypte. En communiquant sur le nettoyage de la rue, les chefs (?) des protestataires ont su attirer la sympathie, y compris au Maroc. Ces chefs (?) arrivent aussi à dissuader la mise en réseau des vidéos d'arrestations ou de violence.
Avec ce mouvement Hirak, nos voisins ont engagé des réflexions sur leur société. Bien des sujets sont mis en discussion, sauf un.
Vous l'aurez deviné, c'est le voisinage du Maroc. Voisinage «indiscutablement nuisible» dans l'espace eurafricain. Le premier motif de défiance est le budget militaire de Rabat. Les Algériens sont mal informés: 3,3 milliards de dollars au Maroc soit 3% du PIB contre 11 milliards chez eux et 6% du PIB. Forts de leur méconnaissance des chiffres, bien des intellectuels algériens sont sûrs que Rabat va les attaquer, sauf si Alger, «pour se défendre», attaque en premier.
Le Sahara vient loin derrière, avec un vocabulaire moins agressif. On entend parfois le mot «question» au lieu de «crise». En revanche, très peu savent qu'une centaine de militaires algériens ont été laissés prisonniers aux mains des FAR, en 1977 par leur chef… Ahmed Gaïd Salah, aujourd'hui chef d'état-major de l'armée nationale populaire depuis 2004 et vice-ministre de la Défense depuis 2013.
Donc en un mot comme en cent, nous n'avons toujours pas un voisin neutre. Ce qui serait vraiment bien, c'est que cette colonne se trompe, de bout en bout.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.