Facebook : Les Arabes se déchaînent sur les homosexuels    Coronavirus : nouveau paquet européen d'assistance pour soutenir les groupes vulnérables en Afrique du Nord    Votre e-magazine Challenge N°750 du vendredi 03 juillet 2020    Voici le nouveau premier ministre de France    France: Jean Castex Premier ministre à la place d'Edouard Philippe    Enseignement à distance: ce qu'en pensent les candidats au bac (VIDEO)    Bac à Casablanca: la belle initiative du caïd de Sbata (VIDEO)    La finale de la Coupe du Portugal de football n'aura pas lieu à Lisbonne    A la demande du gouvernement, RAM devra céder 20 appareils et donc réduire ses effectifs du tiers    ONCF: 350.000 voyageurs depuis l'annonce du déconfinement    Compétences numériques : Microsoft et LinkedIn soutiennent le retour à l'emploi    Démission du gouvernement français: ce que l'on sait    Coronavirus au Maroc-Situation à 10h: 246 nouveaux cas, 13.215 au total    Casablanca : Les épreuves du Bac sous haute sécurité sanitaire    Ouvertures des frontières: L'Espagne reste fermée aux Marocains, Algériens et Chinois    Laâyoune : Près de 12 tonnes de drogue incinérées    Fès: drame évité de justesse à l'ancienne médina    Forum Sino-Arabe : une alliance stratégique renforcée    Devises vs Dirham: les cours de change de ce vendredi 3 juillet    Tawtik.ma : Plus de 400.000 opérations gérées annuellement sur la plateforme    Edouard Philippe présente sa démission    Remaniement : le Premier ministre français Édouard Philippe démissionne, son remplaçant désigné dans quelques heures    Un PJDiste ose : « Les Amazighs et les Juifs marocains d'Israël sont des traitres »    Interview – NoboxLab: Une startup tangéroise qui promeut la formation à distance    Edito : Bac    Mohamed Ziane écope d'une année de suspension d'exercice de la fonction    Musées: Le ministère de la Culture appuie la FNM    Et si Casablanca retrouvait son statut de «ville monde»?    Le Maroc réitère sa demande à Amnesty international    Plan israélien d'annexion : le groupe arabe auprès de l'Unesco, présidé par le Maroc, vent debout contre le projet    Le CSPJ plaide pour la préservation de l'indépendance de la justice    Installation à Lima du groupe d'amitié parlementaire Pérou-Maroc    Aymane Mourid signe à Leganés jusqu'en 2024    Championnat national virtuel de muai-thaï    L'appel de la Palestine à la communauté internationale pour contrecarrer l'arbitraire israélien    Le WAC se prépare à défendre son titre    Après l'allégement des mesures de confinement, la reprise des tournages fait face à une série de difficultés    Nouvelles "mesures de résistance" en faveur du cinéma    Cinq œuvres de réalisateurs marocains subventionnées par Doha Film Institute    Driss Lachguar préside vendredi et samedi trois réunions régionales    Lions de l'Atlas. Chadli pour succéder à Revel ?    Les allégations des adversaires de l'intégrité territoriale du Royaume mises à nu    Détournement de l'aide par le polisario et l'Algérie: le Parlement européen se saisit officiellement de l'affaire    Officiel: Achraf Hakimi rejoint l'Inter    Le beau message de Bachir Abdou à Saad Lamjarred (PHOTO)    « Folle de lui » de TiiwTiiw & LACRIM enflamme la toile    Ali Essafi et Tala Hadid rejoignent l'Académie des Oscars    Liga: un Marocain signe à Leganés    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





ONU: Le dossier syrien divise toujours
Publié dans L'Economiste le 02 - 03 - 2020

Après 14 vetos de la Russie, souvent soutenue par la Chine, le Conseil de sécurité de l'ONU reste divisé et paralysé sur le dossier syrien. Plusieurs pays ont réclamé au secrétaire général de l'organisation Antonio Guterres d'en faire davantage pour obtenir notamment un cessez-le-feu dans la province d'Idleb.
Damas, avec l'appui de l'aviation russe, tente depuis début décembre de reprendre le contrôle de cette région, où quelque 900.000 personnes ont depuis fui les combats. Jamais la Syrie, en guerre depuis 2011, n'a connu un tel exode sur une période aussi courte.
Au moment où de nouvelles discussions commençaient avec l'allié russe de Damas, le président turc Recep Tayyip Erdogan a exclu de faire «le moindre pas en arrière face au régime de Bachar al-Assad dans le nord-ouest de la Syrie». Nouvel épicentre du conflit ravageant la Syrie depuis presque neuf ans, la province d'Idleb a été le théâtre d'affrontements ces dernières semaines entre la Turquie et le régime appuyé par la Russie.
Dans un contexte tendu, Erdogan a de nouveau sommé le régime de se retirer d'ici fin février de certaines zones d'Idleb, où des postes d'observation turcs sont encerclés par les forces de Damas. Lors des discussions avec la délégation russe, Ankara devait demander en priorité «de faire cesser durablement les attaques du régime» à Idleb, selon le chef de la diplomatie turque Mevlüt Cavusoglu. Il avait indiqué que le président turc et son homologue russe Vladimir Poutine s'étaient «mis d'accord pour se rencontrer», avant un éventuel sommet quadripartite avec la France et l'Allemagne probablement en mars.
L'offensive du régime appuyée par l'aviation russe a suscité des frictions entre Ankara et Moscou qui, en dépit de positions opposées en Syrie, y avaient renforcé leur coopération ces dernières années. Mais l'éloignement de leurs intérêts à Idleb et la fermeté affichée par les deux camps (Moscou a rejeté l'idée d'un cessez-le-feu à Idleb) ont creusé un fossé entre ces deux acteurs majeurs du conflit. Ce qui rend tout compromis difficile.
Alors que l'Occident est critiqué pour son incapacité à peser sur la situation à Idleb, les ministres des Affaires étrangères de 14 pays européens ont exhorté Ankara et Moscou à la désescalade, dans une tribune publiée par le journal français Le Monde.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.