Marrakech-Safi : Le CRT lance une grande campagne de promotion digitale    97% des pharmaciens affirment que la chloroquine n'est pas disponible    L'arrivée d'Enzo Zidane au WAC : De l'infox et du « fake news » !    Demi-finales de la Ligue des Champions : Un vol spécial d'Al Ahly pour rallier Casablanca    Botola Pro D1 : Une bouffée d'oxygène pour le Hasania d'Agadir    Vente de boissons alcoolisées : la campagne d'assainissement se poursuit    Coronavirus: le Maroc enregistre 2444 nouveaux cas ce dimanche    Les inégalités raciales ont coûté 16.000 milliards de dollars à l'économie américaine    Les Démocrates doivent désormais faire montre d' agressivité    Combats meurtriers au Karabakh, l'Azerbaïdjan et l'Arménie au bord de la guerre    Plaidoyer du CNDH en faveur du respect du droit de manifester pacifiquement    L'ambassadrice du Guatemala réitère la position de son pays en faveur de notre intégrité territoriale    Pour un nouveau multilatéralisme équitable et inclusif    Le Real Madrid piétine mais gagne enfin Zidane peut souffler    Botola Pro D2 : Le suspense jusqu ' au bout MAS-SCCM à l' affiche    Lancement d'un baromètre régional de l'investissement à Béni Mellal-Khénifra    Les exportations nationales accumulent les contre-performances    Mohcine Zouak : La transition numérique pose le défi de repenser l'école    Haro sur l'hydrochloroquine    Soutien exceptionnel à l'édition et au livre au titre de l' année 2020    Plaidoyer à Safi pour la création d' une Fondation du Festival national de l'Aïta    Programme d' animation culturelle à Guelmim-Oued Noun en dépit des contraintes du Covid-19    De précieuses découvertes archéologiques datant d'au moins du 2è siècle avant J.C    La formation et le travail de base, priorités de la FRMF    Centre d'immatriculation de Marrakech : tous les rendez-vous fixés précédemment sont annulés    Lycée Descartes : les parents d'élèves insatisfaits de l'enseignement à distance    Nouveaux programmes à fort impact social en 2020-2021    La généralisation de la couverture sociale nécessite une cohérence dans l'investissement à engager    La CGEM révèle ses propositions pour la LF-202    Or : c'est le moment de vendre vos bijoux !    «Revitaliser et répondre aux besoins de la standardisation de la langue amazighe»    L'émissaire par intérim de l'ONU en Libye soutient les conclusions des pourparlers de Bouznika    Togo : le premier ministre et le gouvernement quittent le pouvoir    Cour suprême : Biden exhorte le Sénat à ne pas confirmer la juge Barrett avant la présidentielle    Aéronautique : cinq nouvelles ouvertures d'usines d'ici fin 2020    Casablanca : une intervention policière vire au drame    Bourita s'entretient par vidéoconférence avec le Secrétaire Général de l'ONU    El Otmani : Le Maroc toujours engagé en faveur d'«une solution définitive au différend régional» autour du Sahara marocain    Le président du gouvernement espagnol réitère l'appel à une solution politique basée sur le compromis    13e Festival de Fès de la culture soufie: une édition très spéciale!    HUSA-FUS (2-1) : Une défaite "cruelle", une victoire tombée du ciel !    Guerguerat: l'ONU réagit aux gesticulations du polisario    Vaccin chinois : trois hauts responsables marocains participent aux essais    Liban: le nouveau Premier ministre jette l'éponge    Attaque à l'arme blanche à Paris: le principal suspect «assume» un acte dirigé contre Charlie Hebdo    Livre et édition : Un soutien de 9,32 millions de DH débloqué au titre de l'année 2020    Côte d'Ivoire : la cour de justice africaine récuse le rejet de la candidature de Laurent Gbagbo pour la présidentielle    L'acteur Anas El Baz est devenu papa (PHOTO)    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





«Nous avons une vraie dynamique de coopération avec l'Université Mohammed VI Polytechnique de Ben Guerir»
Publié dans Les ECO le 04 - 05 - 2017


Nourdine Bouyaakoub, directeur général du CE3M
Le Cluster électronique, microélectronique et mécatronique du Maroc et ses membres sont pleinement engagés dans la transition énergétique. Parallèlement à un appel à projets qui consacre la part belle aux énergies renouvelables et nouvelles, son directeur général nous expose les projets green du cluster.
Les Inspirations ECO : Où en êtes-vous avec le premier appel à projets du CE3M qui a été prolongé d'un mois ?
Nourdine Bouyaakoub : Nous avons prolongé la durée de soumission des dossiers d'un mois supplémentaire pour permettre à plus de candidats de concourir (ndlr : le 30 avril 2017). Actuellement, nous sommes encore en phase d'examen des dossiers de candidatures pour nous assurer qu'ils sont complets, avant de les soumettre à un comité d'experts, choisis en fonction de leurs compétences dans les domaines des projets reçus. Ensuite, ce comité se donnera un délai de 15 jours pour procéder à la présélection des dossiers. Les candidats, dont les dossiers seront présélectionnés, seront convoqués pour présenter leurs projets devant un jury en cours de mise en place. Lequel jury retiendra définitivement les projets qui, à ses yeux, présentent le plus de potentiel. Ces projets retenus bénéficieront d'accompagnements pour la réalisation de prototype, pour la réalisation d'un business model, pour un appui commercial. Ces projets distingués seront également exposés au Casablanca Electronic Meeting, et pourront être incubés chez l'incubateur Inntech.hub de l'Université Mohammed VI Polytechnique, arrimé à la Fondation OCP.
Est-ce que le niveau de candidatures a été satisfaisant dans ce domaine ?
Il est encore très tôt pour faire un bilan. Mais, je peux d'ores et déjà vous dire que j'ai constaté que ces thématiques figurent en bonne place parmi les projets qui nous sont présentés, notamment dans les différentes applications aux énergies renouvelables, la réalité virtuelle augmentée, le smart-grid et les objets connectés en général. Globalement, tous sont innovants et en phase avec les tendances de l'innovation dans le secteur de l'électronique.
L'objectif de cet appel à projets est d'aider à l'émergence de startups qui pourront être incubées à Inntech.hub l'incubateur de la Fondation OCP. Quelles sont les relations du CE3M avec cette institution très versée dans le green, qui gère la ville verte de Ben Guerir ?
Depuis son adhésion au CE3M, une vraie dynamique de coopération s'est instaurée entre l'Université Mohammed VI Polytechnique et le cluster. En effet, comme vous le savez sans doute, dans le cadre de sa contribution au développement de la R&D au Maroc, l'OCP avait lancé un appel à projets pour le financement de projets de R&D au sein des universités marocaines. Dans le cadre de cet appel à projets, dont la coordination était assurée par l'Université Med VI Polytechnique (UM6PB), des dizaines de projets collaboratifs ont été sélectionnés dans divers domaines (modélisation, valorisation, mobilité électrique, nouveaux produits, chimie, eau, objets connectés, etc...). Certaines entreprises, membres du CE3M, ont saisi cette opportunité pour travailler sur les projets de la ville verte de Ben Guerir. C'est ainsi que, dans le domaine de la mobilité électrique, par exemple, elles coopèrent avec l'UM6PB dans deux projets. Le premier projet porte sur le renforcement de l'autoconsommation en énergie électrique, par la mise en place d'une centrale PV de 1,2 MWc, où les panneaux dotés de nouvelles performances, seront répartis et testés dans les conditions d'utilisation normales sur des toitures. Le projet intègre aussi des solutions de maintenance préventive et de contrôle à distance. Tandis que le second concerne la réalisation d'un robot nettoyeur de panneaux photovoltaïques, avec notamment la réalisation de la partie commande par le CE3M. Avec l'Université Mohammed VI Polytechnique, nous sommes également engagés sur un autre projet structurant relatif à l'économie circulaire, notamment avec l'utilisation d'objets connectés. Ce projet est en cours d'étude.
Vous êtes également très liés au Cluster industriel pour les services environnementaux (CISE) avec qui vous avez des projets en cours. Peut-on savoir lesquels ?
Nous collaborons aussi avec le Cluster industriel pour les services environnementaux sur deux projets. Le premier porte sur la mise en place d'une plateforme de gestion des déchets par objet connecté. Notre projet est actuellement très avancé et nous sommes même en train de chercher des partenaires, c'est-à-dire des communes et/ou des délégataires pour nouer des relations de partenariat win-win. Avec le CISE, nous travaillons également sur la création d'un répertoire où l'on retrouve tous les financements actuellement disponibles pour des projets de développement durable.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.