Le Maroc face à la nouvelle guerre commerciale mondiale    Faux-fuyants algériens    Office des changes : Le déficit commercial plombé par la hausse des importations    Trump isolé après sa tournée qui a consterné l'Amérique    « #SoisUnHomme »: Mysoginie 2.0    Baccalauréat.. le taux de réussite s'améliore    Le Roi Felipe VI d'Espagne : « nos relations avec le Maroc sont stratégiques grâce à notre amitié »    Asilah : Un projet d'aide à la scolarisation des enfants handicapés mentaux    Projection du film «Comme des garçons» à l'Institut français d'Oujda    Taounate : Clôture du 7ème Festival national des arts d'El aïta jabalia    «Un agent d'autorité à la radio», nouveau livre d'Abderrahman Achour    Renard tranche le débat sur son contrat    Les CRI    Politique de la migration : Comment améliorer l'intégration    Un pacte de migration «sans contraintes»    Mondial 2018.. Fortnite était aussi de la partie    Albert Muchenga : «La ZLEC devrait entrer en vigueur dès janvier 2019»    Plus de 6.000 bénéficiaires et 47 sites opérationnels : Bilan positif pour la Fondation Zakoura    Fête nationale de France: Un moment de liesse et de communion!    Cherté de la vie: Et si l'on assainissait les circuits?    La femme croate aux grandes valeurs!    Lahcen Chakiri bachelier à 69 ans    CSEFRS : Azziman fait le bilan de ses quatre ans    L'équipe et la présidente de Croatie, les révélations du Mondial    Deuxième étoile pour la France sous une pluie de buts...!    Nicaragua : Intensification des pressions diplomatiques sur Ortega    Farid Bahri: Un «destin nu» sur les toits de Tanger…    Le peintre Khalil Gharib à Oukaimden    Le FC Barcelone fait exploser ses records financiers    Face à Trump, l'UE et le Japon scellent un accord commercial « historique »    Aswak Assalam lance sa carte de paiement en différé    BMCE co-fonde une association bancaire sino-arabe    Le Forum africain de l'investissement de la BAD présenté le 27 juillet à Casablanca    Edito : En voie d'extinction    A l'occasion de la victoire de la France en finale de la Coupe du monde : SM le Roi félicite le président Macron    Nordin Amrabat rejoint le club saoudien d'Al Nasr    Les rapports sur l'ONMT et l'importation des déchets présentés aujourd'hui    Ce qu'a dit le Roi Felipe VI d'Espagne à propos du Maroc    Une "Mohadara" pas comme les autres au Hiba_Lab    Arrestation d'un individu soupçonné d'avoir asséné des coups mortels à son épouse    Un accouchement dans le ciel lors d'un vol reliant Casablanca à Montreal    La Mercedes Classe A monte en gamme    Maroc-UE : Bon coup pour la marocanité du Sahara    L'Erythrée rouvre son ambassade à Addis-Abeba    Zakaria Rdif désigné gagnant de la catégorie Humour du concours Orange Talents    Growth is returning but delays and blockages persist    France : Lendemain de fête    25 millions de cyber-attaques auraient ciblé la Russie    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Climate Finance Day : Les acteurs s'engagent à accélérer le verdissement de la finance
Publié dans Les ECO le 14 - 12 - 2017

Placée sous le signe de l'accélération de l'action, la 3e Climate Finance Day a mis en lumière les initiatives innovantes réalisées depuis la COP 21 pour accroître la mobilisation du secteur financier dans la lutte contre le changement climatique, à la fois sur le financement de la transition énergétique et sur l'adaptation au réchauffement climatique.
À la veille du sommet mondial sur le climat (One Planet Summit) organisé mardi 12 décembre à Paris, différentes parties prenantes représentant les pouvoirs publics et le secteur privé ont pris part, lundi 11 décembre à Paris, à la troisième édition du Climate Finance Day. L'édition 2017 du Climate Finance Day a précisément réuni près de 1.000 représentants internationaux de haut niveau de l'industrie financière, des entreprises, des autorités de régulation et de supervision ainsi que des banques publiques, des représentants d'organisations non gouvernementales et de la sphère académique. Placée sous le signe de l'accélération de l'action, elle a mis en lumière les initiatives les plus innovantes réalisées depuis la COP 21 pour accroître la mobilisation du secteur financier dans la lutte contre le changement climatique, à la fois sur le financement de la transition énergétique et sur l'adaptation au réchauffement climatique. Les principaux axes de cette évolution sont le renforcement de la transparence et de l'analyse des risques ainsi que le développement d'instruments financiers verts et de financements publics-privés.
À cette occasion, le ministre français de la Transition écologique et solidaire, Nicolas Hulot, a rappelé que la lutte contre le changement climatique nécessitait une mobilisation et une mise en cohérence sans précédent des flux financiers publics et privés sur la planète. «Les engagements pris aujourd'hui par les acteurs du financement de l'économie démontrent la possibilité de mettre l'inventivité de la finance au service d'un monde neutre en carbone et résilient aux impacts du changement climatique», a-t-il dit, soulignant la nécessité d'investir plus et mieux là où le financement privé ne se dirige pas spontanément, à savoir dans la transition agro-écologique, la résilience des écosystèmes ainsi que dans les capacités de stockage du carbone des sols et des forêts. Nicolas Hulot a aussi encouragé la multiplication de partenariats entre les ressources publiques et les ressources privées, notamment au sein de fonds à impact prenant en compte les bénéfices sociaux et environnementaux des investissements, en finançant des projets qui améliorent le climat et la qualité de vie de tous, appelant les acteurs financiers à accélérer la décarbonation de leurs portefeuilles et réduire progressivement leurs financements aux énergies fossiles, notamment le charbon pour se tourner vers les technologies de la neutralité carbone.
Pour sa part, le ministre français de l'Economie et des finances a annoncé le développement de nouveaux produits d'épargne grand public pour le climat, notamment des supports verts dans les contrats d'assurance vie ainsi que la mobilisation pour des projets ayant un impact climatique favorable des sommes versées sur les livrets de développement durable et solidaire (LDDS) centralisés à la Caisse des dépôts. Le LDDS sera réformé pour assurer une plus grande transparence sur les projets financés, ce qui facilitera son appropriation par les titulaires des livrets, a-t-il expliqué, plaidant pour l'application des recommandations de la Task Force sur la transparence sur les risques climatiques (TCFD) au niveau national et européen. Il a en outre annoncé la signature d'une Charte pour le climat par laquelle les grands investisseurs publics rattachés à l'Etat s'engagent à prendre en considération les enjeux liés à la lutte contre le changement climatique dans leur politique d'investissement. De son côté, le président de Paris Europlace, Gérard Mestrallet a annoncé que le Climate Finance Day se tiendra dorénavant chaque année à Paris, ajoutant que cet événement participe d'une volonté double de la place : faire de Paris le lieu de rendez-vous international de la finance verte et jouer un rôle moteur dans la mobilisation du secteur financier dans la lutte contre le changement climatique.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.