Un marocain remporte le marathon de Poitiers-Futuroscope    Le Maroc et l'Espagne préparent l'opération Marhaba    L'ex-manager de Stan Lee arrêté pour abus de faiblesse    Marouane Chamakh prend sa retraite    Explosion des droits d'importation du blé tendre    Les Berkanis à un pas du sacre    Rwanda : La journée de l'Afrique célébrée en présence du Maroc    Ftour d'Al Bayane: Empathie, retrouvailles et partage    Une réaction curieusement ingrate!    La FRMF gèle les activités des intermédiaires qui y sont accrédités    Euromoney livre sa lecture des principales tendances du marché : Des perspectives prometteuses pour les années à venir    Témoignages assemblés par Lhoussine Elliaoui    Inde: «NaMo» rempile pour un second mandat…    Festival de Cannes : La Palme d'or attribuée à « Parasite », du Sud-coréen Bong Joon-ho    Aïd Mouhoub: talent et humilité à équidistance    Gambie et Zambie au menu des Lions de l'Atlas    Horst Kohler remet son tablier d'émissaire du SG de l'ONU pour le Sahara marocain    ONU : Chapeau aux casques bleus    Possible maintien du trend haussier des prix des carburants    Pronostics Cannes 2019    Tenue de la 6ème édition du SITeau à Casablanca    Des services bancaires à portée de clic : La banque privée à l'heure du tout numérique    Banque privée : Les principaux requis de succès    Abus sexuels : Le Maroc classé 34ème pour la protection de l'enfance    Des morts et des blessés dans un accident de la circulation à Tanger    Un juge suspendu pour avoir critiqué Donald Trump    La RSB tout près de sa première étoile africaine    Chine : Le contrat secret qui a sauvé des millions de vies    Habib El Malki : Les associations constituent un pilier essentiel pour les institutions    Amir Al Mouminine préside la quatrième causerie religieuse du Ramadan    Les personnes vivant seules souffrent plus de troubles mentaux    Les politiques de vaccination contre la rougeole insuffisantes pour contrer l'épidémie    S.M le Roi inaugure la section régionale du Centre national Mohammed VI des personnes en situation de handicap    Recul des prix des actifs immobiliers au premier trimestre    L'Unesco reproche aux assistants vocaux de véhiculer des "préjugés sexistes"    Délais de paiement des entreprises : L'Intérieur animé de bonnes intentions    Coupe d'Allemagne : La dernière danse de Robben    Lyon prépare son grand ménage d'été    Ces tournages qui ont tourné au drame : Resident Evil    Insolite : Enorme surprise pour des étudiants américains    Issam Kamal : Les textes de la chanson marocaine, à quelques exceptions près, n'ont pas encore atteint la qualité souhaitée    «En cas d'insuffisance rénale ou de dialyse, il faudrait s'abstenir de jeûner»    Certification de documents : L'administration traîne les pieds    Selon un rapport du Conseil de l'éducation : A peine 83.000 handicapés décrochent un job    Theresa May pose les armes    Plus de 30.000 tentatives d'immigration clandestine ont été mises en échec en 2019    La politique sanitaire exposée en séance plénière de la Chambre des représentants    L'Everest pour la 23ème fois    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Ghosn Gate. Qu'est-il reproché à l'homme puissant de Renault-Nissan?
Publié dans Les ECO le 19 - 11 - 2018

Telle une trainée de poudre, l'information portant sur l'implication de Carlos Ghosn dans un méga-scandale financier au Japon a fait le tour de la presse internationale ce lundi.
Le PDG de l'alliance Renault-Nissan-Mitsubishi Motors, Carlos Ghosn (64 ans) a ainsi été arrêté lundi à Tokyo, pour motif de malversations par le constructeur d'automobiles japonais. Le quotidien Asahi Shimbun, le premier à révéler l'information sur Carlos Ghosn lundi, a rapporté sur son site internet qu'une perquisition avait lieu au siège de Nissan et dans d'autres locaux.
Selon l'agence de presse japonaise Jiji, Ghosn a sous-évalué de cinq milliards de yens (38,9 millions d'euros) sa rémunération, qui s'élevait à près de 10 milliards.
Et l'agence de presse Kyodo, d'expliquer que cette pratique a commencé en 2011 et a duré plus de cinq ans. Le journal Yomiuri, sur son site internet, rapporte que Carlos Ghosn a été arrêté sur commission rogatoire du parquet de Tokyo.
Un camouflet pour Nissan Motor, qui a annoncé le même jour qu'il faisait en sorte de mettre fin rapidement aux fonctions de Carlos Ghosn, son président, après avoir découvert qu'il a utilisé de l'argent du groupe automobile japonais à des fins personnelles et a commis d'autres infractions graves.
Le constructeur, allié du groupe Renault dont Carlos Ghosn est PDG, a précisé dans un communiqué avoir mené une enquête interne à la suite d'une information dénonçant des pratiques inappropriées de la part de Carlos Ghosn et de l'administrateur Greg Kelly pendant plusieurs mois.
Nissan a ajouté que le groupe coopérait pleinement avec la justice. "L'enquête a montré qu'au fil des ans, Ghosn et Kelly ont déclaré des montants de rémunération inférieurs aux montants réels dans des rapports à la Bourse de Tokyo afin de réduire le montant déclaré de la rémunération de Carlos Ghosn", a déclaré Nissan dans son communiqué.
Le directeur général de Nissan Hiroto Saikawa proposera que le conseil d'administration démette Carlos Ghosn et Greg Kelly de leurs fonctions, a poursuivi le groupe. Le conseil d'administration de Nissan se prononcera donc jeudi sur le limogeage de son président Carlos Ghosn. Selon le PDG du groupe automobile japonais,Hiroto Saikawa, lors d'une conférence de presse au siège du groupe à Yokohama « l'alliance entre les trois entités", Renault, Nissan et Mitsubishi Motors, "ne sera pas affectée par cet événement ». Par contre, a-t-il ajouté, l'impact sur Renault sera "significatif".
Par ailleurs, le conseil d'administration de Renault a annoncé avoir prévu de se réunir «au plus vite », ajoutant qu'il est "dans l'attente d'informations précises" de la part du dirigeant, selon un communiqué.
Né au Brésil, d'origine libanaise et de nationalité française, Carlos Ghosn a débuté sa carrière chez Michelin , avant d'entrer chez Renault. Il a rejoint Nissan en 1999 après l'acquisition par le constructeur automobile français d'une participation dans le groupe japonais. Il en a été PDG de 2001 à 2017.
Des porte-parole de Renault et de l'alliance Renault-Nissan-Mitsubishi, dont Carlos Ghosn est aussi PDG, n'ont pas répondu dans l'immédiat aux demandes de commentaires.
En juin, les actionnaires de Renault ont approuvé la rémunération de 7,4 millions d'euros pour 2017 attribuée à Carlos Ghosn, qui a aussi reçu 9,2 millions d'euros pour sa dernière année comme directeur général de Nissan.
A Paris, la présidence de la République a déclaré ne pas avoir de réaction aux informations concernant Carlos Ghosn. L'Etat français détient 15% de Renault.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.